Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Qui monte chez G...R...R prochainement ??
par marc31 Hier à 21:23

» Disques de freins SBS
par jacgl67 Hier à 20:29

» Joyeux anniversaire aujourd'hui à ...
par Filip91 Hier à 20:09

» week-end du 8/9-Juillet 2017 en Bretagne occidentale & bigoudène
par Old stones rider Hier à 20:04

» Attention Vervel moto pieces
par Jean-Pierre Hier à 19:26

» Le drapeau breton devrait bientôt devenir un Emoji
par DenisFont85 Hier à 18:40

» Plus de codes....
par gasciolli Hier à 16:56

» Les blousons de motard mythiques !
par L'Pop Hier à 16:11

» Météo
par Didou57 Hier à 12:14

» LA CHUTE
par falcon Hier à 10:44

» Bonjour d'Ardèche [pllorca]
par eddy tionspéciale Hier à 9:52

» Une image marrante par jour...en forme toujours
par eddy tionspéciale Hier à 9:49

» Le Télépéage et la moto
par toupeyo Hier à 9:32

» prise de contact [gasciolli]
par Jcdlx27 Jeu 20 Juil 2017 - 23:38

» Bonjour à tous!! [laurent22]
par Jcdlx27 Jeu 20 Juil 2017 - 23:36

» Bonjour Marseillais ! [ Mrptipitou ]
par Jcdlx27 Jeu 20 Juil 2017 - 23:36

» bonjour du 50.[blackfab]
par Jcdlx27 Jeu 20 Juil 2017 - 23:36

» Un lotois... [ Edimax ]
par Jcdlx27 Jeu 20 Juil 2017 - 23:34

» Nouveau membre [Carlito74]
par Jcdlx27 Jeu 20 Juil 2017 - 23:34

» Fanou60 de l'Oise
par Jcdlx27 Jeu 20 Juil 2017 - 23:33

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 7 Enregistrés, 0 Invisible et 27 Invités :: 2 Moteurs de recherche

DRF, dume rt, Gekko, Hayadada, lok1200rs, LOUG AVEL, marcô83

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Mar 13 Sep 2016 - 11:15
Connexion

Récupérer mon mot de passe


à Toulouse, on a le nez creux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

à Toulouse, on a le nez creux !

Message  g2loq le Lun 12 Déc 2016 - 11:43


c.f. La Dépêche du Midi 12/12/2016

A Toulouse, ils ont inventé le piège à odeur corporelle

L'argent n'a pas d'odeur mais le crime, si. Ou plutôt, les criminels, qui partagent d'ailleurs cette particularité avec l'humanité toute entière. «Chaque être humain possède une empreinte olfactive unique, une odeur primaire, expliquent les scientifiques. Son identification est imparable. Plus fiable encore que les empreintes digitales». Encore faut-il savoir capter ces odeurs. Et savoir les traiter. Deux chercheurs toulousains du Laboratoire interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique (IMRCP), un labo mixte du CNRS et de l'université Toulouse III- Paul-Sabatier, ont relevé le challenge. Après les attentats du 13 novembre 2015, Emile Perez et Alexandra Ter Halle ont boosté leurs travaux existants en imaginant leur application dans le cadre de la recherche d'auteurs d'attentats. Le duo a conçu un «matériau» – comme ils disent – «pour capter des odeurs corporelles, la signature olfactive d'une personne» puis «établir la correspondance entre les odeurs qu'on capte sur une scène de crime ou d'attentat et un suspect».

Drôle de matériau ! Un «organogel micro-poreux», une sorte de rondelle de poudre vaguement gélifiée. À première vue, leur invention paraît anodine, ce qui est le propre des grandes inventions. Ne pas s'y fier ! Au microscope, le petit matériau blanc «ressemble à une éponge», sourit Emile Perez. «Et il en joue le rôle», ajoute Alexandra, «en s'imprégnant des odeurs volatiles de la scène de crime et de l'odeur primaire de ceux qui l‘ont fréquentée. Même s'ils portent des gants, même s'ils s'aspergent de parfum !»

«Il piège vite, il piège beaucoup»

Évidemment, cette éponge n'est pas tombée du ciel. «Le défi, c'était d'introduire de la porosité dans un organogel pour lui permettre de capter son environnement», explique les deux chercheurs. On lie l'organogel de base avec de l'huile végétale pour l'empêcher de couler. La subtilité, c'est ensuite d'introduire des trous dans ce matériau pour le rendre poreux. On ajoute au matériau du sucre en poudre qui se retrouve prisonnier du gélifiant. On trempe ensuite le liquide dans l'eau qui dissout le sucre». Et voilà le travail, simple à l'énoncé, complexe à imaginer ! Les chercheurs obtiennent ainsi une petite pastille de la taille d'une monnaie avec «une capacité d'appréhension grande comme un terrain de tennis».

Mais ce n'est pas tout de capter. Il faut ensuite analyser. Aujourd'hui, les odeurs corporelles sont déjà utilisées par la police scientifique, notamment avec des chiens renifleurs, expliquent les deux scientifiques, mais le processus nécessite «des heures de travail» avec un «risque d'erreur» élevé. Le prélèvement des odeurs sur les lieux de crime s'effectue avec des bouts de tissus qui sont transbahutés dans un labo jusqu'au spectromètre qui analysera… ce qu'il peut, compte tenu des conditions aléatoires de prélèvement.

Avec la «micro-éponge» du duo toulousain, le procédé devient fiable et rapide : «On met notre matériau sur la scène du crime. Il piège vite – intéressant car les odeurs sont très volatiles –, il piège beaucoup et il est ensuite placé directement dans le spectromètre qui analyse toutes les odeurs libérées».

De la paillasse au terrain

Alexandra Ter Halle et Emile Perez ne travaillent pas isolés, une co-construction qui fonde aussi l'intérêt de leur projet. Xavier Gendre, chercheur du laboratoire de mathématiques voisin, fournit une approche statistique des analyses : «Et ça marche», glissent les deux scientifiques qui, dans une perspective pluridisciplinaire, ont aussi fait appel à David Vavassori, maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie à l'Université Toulouse Jean-Jaurès : «Comment on partage le projet, et comment on l'applique sur le terrain», commente cet expert, qui fait office «d'interface avec le monde policier et judiciaire», peu familier aux deux chercheurs. Y compris en posant les inévitables questions d'éthique : «Les chercheurs pensent l'outil. On pense déjà à son impact sur les enquêtes. Derrière, il y a de l'humain…».

Ainsi, il faudra trois ans de travail pour rendre le projet opérationnel, estiment les chercheurs. «En six mois, avec les 10 000 euros du CNRS, nous avons établi la « preuve de concept » et un brevet a été déposé. Mais pour aller plus loin, une demande de financement a été faite auprès de l'Agence nationale pour la recherche (ANR)…» En attendant, Emile Perez et Alexandra Ter Halle gardent leur humour sur ce que d'autres qualifient de super-projet : «Notre procédé, c'est juste de l'eau, du sucre et de l'huile !» Avec pour lier le tout, une sacrée dose d'huile de méninges, une huile essentielle au sens propre du terme.


Daniel Hourquebie

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI...  Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay 
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 6196
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: à Toulouse, on a le nez creux !

Message  DenisFont85 le Lun 12 Déc 2016 - 12:06



Belle réussite en effet .

_________________
Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avant je roulais en Goldwing, mais ça c'était avant
avatar
DenisFont85
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 6378
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: à Toulouse, on a le nez creux !

Message  Thunder le Lun 12 Déc 2016 - 12:22

  a tous, bravo a ces chercheurs! Concept très intéressant et qui sera bien utile pour le futur car on en a encore pour des lustres avec le terrorisme des primates barbus et les crimes pour faciliter le vol ...hélas!  Sad

_________________
Gold Wing gl 1800 "Yellow Interprise"
avatar
Thunder
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 832
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: à Toulouse, on a le nez creux !

Message  kuczynski le Lun 12 Déc 2016 - 18:07

C'est bizarre mais sur ce coup là je ne le "sens" pas. Pour moi ça sent l'hoax  scratch

_________________
avatar
kuczynski
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 2940
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: à Toulouse, on a le nez creux !

Message  Filip91 le Lun 12 Déc 2016 - 18:10

  , oh p'tin con !!! 
avatar
Filip91
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 287
Date d'inscription : 26/11/2016
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: à Toulouse, on a le nez creux !

Message  g2loq le Lun 12 Déc 2016 - 18:23



Salut Patrice,

Je ne crois pas -on rigole pas avec ça par ici 

Si j'en crois de 'vieux posts' je crois que c'est à la suite de leur étude sur les 'captogel' pour l'analyse des eaux de ruissellement qu'ils ont orienté leur recherches vers les applications odoriférantes

- voir ICI (dont sont issues ces planches:






et celle-ci en particulier:




_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI...  Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay 
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 6196
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: à Toulouse, on a le nez creux !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum