Goldwing Indépendant
Le forum est lisible par tous, inutile de vous inscrire pour consulter.

Enregistrez-vous UNIQUEMENT si vous voulez partager avec nous, merci.

Veuillez consulter votre messagerie du forum avant de faire votre présentation !

Bonne lecture

.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Mai 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 207 utilisateurs en ligne :: 10 Enregistrés, 0 Invisible et 197 Invités :: 3 Moteurs de recherche

bandit52240, Comtois28, Dadou, didier79, DOMI 57, Etche, EXKAWA, Filip78, NOCA, Panagil

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 732 le Mar 24 Déc 2019 - 1:56
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page)

+4
Max 31
Pépé69
El_TiTeP
Jife
8 participants

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Empty 21 février - Crashbirds

Message  g2loq Lun 21 Fév 2022 - 9:52

Un petit coucou à Delphine et Pierre ?  il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Guitar25

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Fffdfd15
Par Thierry Dauge -25 mars 2021

CRASHBIRDS

CRASHBIRDS – French and Heavy

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Crashbirds-Front
(Crédits photo : ZOZ-PHOTO.com / Didier BONIN)

Où que vous vous trouviez, vous honoriez The Gun club sur cet extraordinaire album qu’est Fire Of Love (1981) ?
Alors, Crashbirds, que ce soit sur leur Lp studio European Slaves (2018) ou sur le Live In Montreuil (2019) propose de répondre à vos aspirations musicales les plus pressantes.
Des autoroutes aux chemins vicinaux, ce bolide français paraphe sa trajectoire d’un rock punchy-crunshy gorgé d’Amérique marécageuse : French and Heavy !

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Crashbirds-Lps

Depuis The White Stripes, ils sont légions les binômes homme / femme à numériser des CD ou « analogiser » des vinyles.
Par chance pour l’auditeur, les styles abordés sont aussi différents que le son d’une Gibson SG face à celui d’une Airline Res-O-Glass. Pour Crashbirds, c’est SG et Takamine acoustique gavées d’électricité !

CRASHBIRDS – Hard Job (live)



Outre lâcher une rythmique serrée au centre de laquelle Pierre Lehoulier grave des solos et plans bluesy, Delphine Viane possède une voix identitaire. Pour qui pratiquait le punk nord irlandais en 1978, son chant rappelle celui de Feargal Sharkey, entertainer des Undertones.
Par ailleurs, affirmer qu’un titre comme « No Fun For Punks » parallélise les lignes de guitares de « Teenage Kicks » n’a rien de ridicule ou déplacé. 
Force est de constater que les frenchies envoient bien plus que leurs aînés irlandais, tant dans la distorsion que dans la vitesse d’exécution. Crashbirds seraient donc « punk » dans l’esprit ? Le blues, synonyme de « musique organique », même joué heavy, est à l’origine de tous les « bruits ».

CRASHBIRDS – No Fun For Punks (live)



La cymbale charlestone associée à la grosse caisse qui assurent le tempo sont joués aux pieds, semi boite à rythme / caisse à savon maison, raison pour laquelle Pierre joue assis. Mais l’important est ailleurs. Il réside dans la détermination et l’engagement dont font preuve les musiciens envers leur « touillure », cet assemblage subtil d’accords tressés entre la Belle et la B… le Beau.

Autant l’avouer, visuellement, le duo ne manque pas de mordant, d’un charisme rock’n’roll attribuable au look et aux « trognes », de « belles gueules », en vérité. Physique avenant synonyme de musique charmante ? Interprétée dans le sens « agréable », oui, dans le sens « béni-oui-oui », que nenni ! De caractère affirmé, les partitions, même improvisées, extraient la moelle des os du public après les avoir rongés.

CRASHBIRDS – Medals and badges



Le duo revendique la pratique d’un « Cui’ Cui’ Rockn’Roll ». Étymologiquement, « Rockn’Roll », même avec cette particularité dans l’apostrophe, on connait. Par contre, quid de « Cui’ Cui’ » ? Le chant des oiseaux ? Alors, nous parlons d’Ornithocheirus, ces reptiles volants du Crétacé présentant 6 à 12 mètres d’envergure ! « Cui’ Cui’ » pour « Temps de cuisson » ? Les chairs carbonisées des spectateurs à l’issue des concerts des Crashbirds, façon barbecue, figure un bon indicateur dans ce domaine. Plus simplement, « Cui’ Cui’ » pour provoquer une rime entre humour et musique, ou comment ne pas se prendre au sérieux tout en déménageant sérieusement.

CRASHBIRDS – Weekend Lobotomy



Le verbe confiner peut adopter un double sens : « Forcer à rester dans un espace limité » ou « Toucher aux limites ». Versus deuxième définition, Crashbirds va encore plus loin. Avec eux c’est « no limits ! ». 
Alors, plongé au cœur de notre quotidien, pour oublier les barrières qu’on nous impose : Une baffe ! Crashbirds, une musique mâle pour un bien.
Thierry Dauge

Recap - Il était une fois le rock

23 Nov - Duane Allman, le motard du Sud
24 Nov - Jim Morrison, 1968
24 Nov - Freddie MERCURY
25 Nov - Kate Bush
26 Nov - CREAM
27 Nov - Jimi Hendrix
28 Nov - The CLASH
29 Nov - BLUE ÖYSTER CULT
30 Nov - Billy Idol
01 Dec - The Rolling Stones
02 Dec - Pink Floyd
03 Dec - Nirvana et Guns ‘N Roses
04 Dec - Frank Zappa  Led Zeppelin et King Crimson
05 Dec - DEEP PURPLE Story (1)
06 Dec - DEEP PURPLE Story (2)
07 Dec - DEEP PURPLE Story (3)
08 Dec - NOIR DESIR
09 Dec - SUPERTRAMP
10 Dec - Joan Jett
11 Dec - The Cure
12 Dec - RUSH
13 Dec - Metallica
14 Dec - Motörhead
15 Dec - Red Hot Chili Peppers
16 Dec - ZZtop
17 Dec - Lita FORD – The Runaways
18 Dec - Blondie
19 Dec - The CARDIGANS
20 Dec - Led Zeppelin ll
21 Dec - LED ZEPPELIN (2)
22 Dec - Black Oak Arkansas (B.O.A.)
23 Dec - Creedence Clearwater Revival (C.C.R.)
24 Dec - TOTO+
25 Dec - Le Prog Rock (Livre)
26 Dec - STATUS QUO
27 Dec - ROXY MUSIC
28 Dec - TÉLÉPHONE
29 Dec - KISS
30 Dec - Ange
31 Dec - The Police

01 Jan - The Kinks
02 Jan - LYNYRD SKYNYRD
03 Jan - Stevie Ray Vaughan (S.R.V.)
04 Jan - Sheryl Crow
05 Jan - Ozzy Osbourne
06 Jan - Marilyn Manson
07 Jan - Martin Circus
08 Jan – Elvis Presley
09 Jan - CACTUS
10 Jan - Ted Nugent
11 Jan - Iron Maiden
12 Jan - Scorpions
13 Jan - R.E.M.
14 Jan - YVARD
15 Jan - Rainbow
16 Jan - Sex Pistols
17 Jan - Depeche Mode
18 Jan - Jefferson Airplane
19 Jan - U2
20 Jan - The Pogues / Megadeth
21 Jan - Thin Lizzy
22 Jan - Eagles
23 Jan - The Pretenders / Van Halen
24 Jan - The Corrs
25 Jan - Bob Marley
26 Jan - Flamin’ Groovies / Humble Pie
27 Jan - Van Hallen
28 Jan - The Neville Brothers
29 Jan - Siouxsie and the Banshees
30 Jan - Bon Jovi 
31 Jan - The Darkness

01 Feb - The Beatles
02 Feb - The Stray Cats
03 Feb - U.D.O.
04 Feb - Alain Bashung
05 Feb - The Datsuns
06 Feb - Electric Light Orchestra
07 Feb - Rory Callagher
08 Feb - Lou Reed
09 Feb - GUNS N’ROSES
10 Feb - Mark Knopfler
11 Feb - Slade
12 Feb - Blur
13 Feb - Johnny Winter
14 Feb - Alice in Chains
15 Feb - Cinderella
16 Feb - Trust
17 Feb - Bruce Springsteen
18 Feb - Mylène Farmer

19 Feb - Boston
20 Feb - Crocodile Candy
21 Feb - Crashbirds

g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 17834
Date d'inscription : 29/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Empty 22 février - Kraftwerk

Message  g2loq Mar 22 Fév 2022 - 9:57

Tu veux les voir ? à Clermont-Ferrand le 12 mai, par exemple -regarde ici: il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 V256
Kraftwerk - Concerts 2022 en 3D 

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Fffdfd15
Par Bruno Polaroid -21 février 2022

KRAFTWERK

KRAFTWERK, Radioactivity : sur toutes les ondes

Le tube électronique de 1976 !

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 R4-1
Kraftwerk en 1976

C’est le début de l’été. La télé est allumée sur l’une des trois chaînes pour Midi Première, l’émission présentée par Danièle Gilbert.
En ce milieu des années 70, l’ado apprenti Rocker cherche désespérément des images de sa passion à la télévision. 
A part Freddy Hausser qui balance de superbes documents dans son émission Juke Box mais programmée à des horaires d’insomniaques, on attend les rares passage des Rubettes, de Status Quo ou de Wings dans les émissions de variétés. 
Internet, YouTube ? Néant. Bref, la Gilbert flanquée de Michel Sardou annonce un groupe avec un nom imprononçable, des Allemands : “Kraftwerk !”

Kraftwerk – Radioactivity (1975)



C’est le choc !
Visuel d’abord. Quatre gars, cheveux courts – on est loin des bouclettes de Peter Frampton -, en costumes de bureaucrates. Pas de guitares mais des petits synthés. Pas de batterie non plus, un duo au centre manipulent de fines tiges métalliques sur des plaques scintillantes. 
Et le son ! Une série de toquements comme un compteur Geiger, une nappe de chœurs grégoriens, une basse répétitive, puis une suite de notes accrocheuses au clavier, accompagnée de chuintements métalliques et comme des coups sur de la tôle, en rythme saccadé. Alors, la voix désincarnée mais aussi fragile annonce en Anglais :

Radioactivity
Is in the air for you and me
Radioactivity
Discovered by Madame Curie…

Suit un solo… En code morse ! Et reprise du chant, germanique cette fois !
Vraiment différent et sans équivalent. D’une absolue modernité.

ULTRA RÉALISME

Comme des milliers de Français, on achète le 45 tours. 
La pochette ultra réaliste d’Emil Schult, quasi identique à l’album pour le recto, imite en noir et blanc un poste de radio rudimentaire. 
On saura ensuite que c’est une allusion à un modèle très répandu en Allemagne, lors des sombres années du nazisme. La radio pour contrôler les masses…

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 R
Radioactivity, single

Au verso, photo du quatuor autour d’une table de bistrot, la même radio posée sur celle-ci. I
Il y a quelque chose de désuet dans ce portrait rétrofuturiste.

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 OIP
Radioactivity : verso du single

On met la seconde face : Antenna.
Rythmique métallique à nouveau, des basses, en fait un des premiers séquenceurs, la même voix avec de l’écho court et de la réverbération. Après chaque couplet, au lieu d’un chorus de guitare, un son de synthé, entre grondement grave et bip spatial. 
Paroles énigmatiques sur l’émission et la réception, on dirait le schéma de Jacokson sur la communication. Et en plus, c’est dansant ! Ce morceau a des années d’avance. Les gars de Düsseldorf inventent les courants électroniques de l’avenir.

Kraftwerk - Antenna (1975)



ROCK ALLEMAND

A la fin des années 60 et au début des années 70, des formations apparaissent un peu partout en Allemagne de l’Ouest : Amon Düül II, Can, Neu!, Faust, Ash Ra Tempel, Popol Vuh, Cluster… 
Influencés entre autres par Pink Floyd, le Velvet Underground, le Free Jazz, Stockhausen, Terry Riley ou les musiques ethniques, la plupart de ces projets cherchent à se démarquer du Rock Anglo-saxon. 
Très vite, certains utilisent des synthétiseurs, instruments à l’époque difficilement contrôlables et souvent de la taille d’une armoire bavaroise. La presse évoque la Kosmische Musik ou le Krautrock (Rock choucroute !) tandis que les disques se vendent comme des bretzels notamment en France. 
Parmi tous ces artistes se distinguant par un primat de l’électronique se trouvent le wagnérien Klaus Schulze, les cosmiques Tangerine Dream et enfin Kraftwerk, la “centrale électrique” de Düsseldorf.

BEACH BOYS DE LA RUHR

Au départ en 1970 un duo avec Ralf Hütter, chant / instruments (A gauche sur la vidéo), et Florian Schneider, chant / instruments (A droite), Kraftwerk s’élargit à un quatuor avec l’arrivée de deux percussionnistes Wolfgang Flür puis Karl Bartos vers 1975.

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 C07a0a312aea20d9466db13575136743-5

Contrairement à Schulze ou Edgar Froese de Tangerine Dream qui ont une vision spatiale et donc planante, avec des titres longs et introspectifs, Hütter et Schneider privilégient une approche plus terre à terre, à la fois mélodique et bruitiste, réaliste et minimaliste, même si elle reste imprégnée d’un certain romantisme européen, tout en ne manquant pas d’un sens de l’humour à froid.
Leur 4e album, Autobahn (1974), conceptualisé autour de l’univers de la route cartonne chez les critiques et le public, notamment en Grande-Bretagne et aux USA. Le thème principal chanté par Hütter,  avec son leitmotiv “Wir fahren, fahren, fahren auf der Autobahn,” évoque pour certains esthètes le groupe de Brian Wilson, d’où leur surnom de “Beach Boys de la Ruhr”. Une appellation qui ne peut que leur plaire…

Kraftwerk - Autobahn Live (Extraits) (1975)



Sur scène, Kraftwerk marque encore sa différence en choisissant une scénographie dépouillée – néons, machines miniaturisées (Un exploit à l’époque)… -, alors que leurs camarades optent pour une opulente démonstration de claviers digne d’un laboratoire de savants fous.

ACTE FONDATEUR

Paru fin 1975, l’opus Radio-Activity ou Radio-Aktivität pour la version allemande joue avec le concept d’ondes, radioactives, radiophoniques, sonores ou stellaires. 
Il n’y a aucun instrument conventionnel. Séquenceurs, synthétiseurs, vocodeur (Pour le traitement des voix), batterie électronique… sont les nouveaux souverains de l’instrumentarium. Surtout, en mélangeant chanson Rock / Pop et avant-garde électronique, le groupe rédige un véritable acte fondateur de l’Électro Pop.
Impressionnant, depuis la version longue de Radioactivity ou le majestueux Radioland, en passant par des thèmes parfois plus angoissants – Radio Stars – ou dansants – Airwaves -, ce LP reste un chef d’œuvre toujours fascinant.

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 R-1
L’album Radio-Activity, verso du vinyle

Il rencontre un énorme succès principalement en Allemagne et en France, soutenu par le single devenu en 1976 le générique d’une émission radio populaire, Maximum de Musique, sur Europe 1, animée par Jean-Loup Lafont.
Une évocation des ondes devenant l’emblème d’une émission de radio, les 4 ont dû apprécier…

Kraftwerk - Radio-Activity Full Album (2009 Remaster)



INFLUENCES

La démarche de Kraftwerk frappe aussi un certain David Bowie, toujours à la recherche d’innovations. 
A tel point que celui-ci diffuse l’album Radio-Activity avant les concerts du Isolar Tour, le lancement de son disque Station To Station en 1976. 
De même, il reprend l’idée d’un éclairage scénique par néons, dispositif déjà présenté par le quartet. 
L’année suivante, Bowie citera carrément Florian Schneider, et rendra ainsi hommage aux Allemands dans le titre V-2 Schneider sur le LP Heroes, second volet de son périple berlinois, bien sûr sous influences.

David Bowie – V-2 Schneider – Heroes (1977)



D’autres volumes de Kraftwerk suivront, tous aussi essentiels : Trans-Europe Express, The Man-Machine, Computer World… 
Ces créations auront un impact considérable sur la musique – New Wave, Electro Pop, Indus, Hip-hop, Ambient… – et la culture contemporaine.

STOP RADIOACTIVITY

En 1991, lors de l’album The Mix, puis pendant les tournées ultérieures, Kraftwerk revient sur son classique en y ajoutant un message ouvertement antinucléaire, énumérant les catastrophes atomiques de notre époque depuis Hiroshima et en glissant un STOP RADIOACTIVITY sans ambiguïté.

Kraftwerk - Radioactivity Live – The 3D-Catalogue (2017)



Enfin, le français Rodolphe Burger et sa dernière bande Kat Onoma  oseront reprendre ce titre avec une lecture tout en guitares et saturée de tension électrique.

Kat Onoma – Radioactivity Live (1996)



Kraftwerk, dans une version remaniée dirigée par Ralf Hütter, tourne toujours avec des spectacles innovants en 3D. 
Florian Schneider nous a quittés au printemps 2020.
Bruno Polaroïd

Recap - Il était une fois le rock

23 Nov - Duane Allman, le motard du Sud
24 Nov - Jim Morrison, 1968
24 Nov - Freddie MERCURY
25 Nov - Kate Bush
26 Nov - CREAM
27 Nov - Jimi Hendrix
28 Nov - The CLASH
29 Nov - BLUE ÖYSTER CULT
30 Nov - Billy Idol
01 Dec - The Rolling Stones
02 Dec - Pink Floyd
03 Dec - Nirvana et Guns ‘N Roses
04 Dec - Frank Zappa  Led Zeppelin et King Crimson
05 Dec - DEEP PURPLE Story (1)
06 Dec - DEEP PURPLE Story (2)
07 Dec - DEEP PURPLE Story (3)
08 Dec - NOIR DESIR
09 Dec - SUPERTRAMP
10 Dec - Joan Jett
11 Dec - The Cure
12 Dec - RUSH
13 Dec - Metallica
14 Dec - Motörhead
15 Dec - Red Hot Chili Peppers
16 Dec - ZZtop
17 Dec - Lita FORD – The Runaways
18 Dec - Blondie
19 Dec - The CARDIGANS
20 Dec - Led Zeppelin ll
21 Dec - LED ZEPPELIN (2)
22 Dec - Black Oak Arkansas (B.O.A.)
23 Dec - Creedence Clearwater Revival (C.C.R.)
24 Dec - TOTO+
25 Dec - Le Prog Rock (Livre)
26 Dec - STATUS QUO
27 Dec - ROXY MUSIC
28 Dec - TÉLÉPHONE
29 Dec - KISS
30 Dec - Ange
31 Dec - The Police

01 Jan - The Kinks
02 Jan - LYNYRD SKYNYRD
03 Jan - Stevie Ray Vaughan (S.R.V.)
04 Jan - Sheryl Crow
05 Jan - Ozzy Osbourne
06 Jan - Marilyn Manson
07 Jan - Martin Circus
08 Jan – Elvis Presley
09 Jan - CACTUS
10 Jan - Ted Nugent
11 Jan - Iron Maiden
12 Jan - Scorpions
13 Jan - R.E.M.
14 Jan - YVARD
15 Jan - Rainbow
16 Jan - Sex Pistols
17 Jan - Depeche Mode
18 Jan - Jefferson Airplane
19 Jan - U2
20 Jan - The Pogues / Megadeth
21 Jan - Thin Lizzy
22 Jan - Eagles
23 Jan - The Pretenders / Van Halen
24 Jan - The Corrs
25 Jan - Bob Marley
26 Jan - Flamin’ Groovies / Humble Pie
27 Jan - Van Hallen
28 Jan - The Neville Brothers
29 Jan - Siouxsie and the Banshees
30 Jan - Bon Jovi 
31 Jan - The Darkness

01 Feb - The Beatles
02 Feb - The Stray Cats
03 Feb - U.D.O.
04 Feb - Alain Bashung
05 Feb - The Datsuns
06 Feb - Electric Light Orchestra
07 Feb - Rory Callagher
08 Feb - Lou Reed
09 Feb - GUNS N’ROSES
10 Feb - Mark Knopfler
11 Feb - Slade
12 Feb - Blur
13 Feb - Johnny Winter
14 Feb - Alice in Chains
15 Feb - Cinderella
16 Feb - Trust
17 Feb - Bruce Springsteen
18 Feb - Mylène Farmer

19 Feb - Boston
20 Feb - Crocodile Candy
21 Feb - Crashbirds
22 Feb - Kraftwerk

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 27128113
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 17834
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Empty 23 février - Wovenhand

Message  g2loq Mer 23 Fév 2022 - 11:24

On se fait l'historique du groupe à l'occasion de la sortie de Silver Sash ce mois-ci ? il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Telex73

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Fffdfd15
Par Patrick Benard -15 février 2022

Wovenhand

Wovenhand – Silver Sash

Ceinture d’Argent et Album en Or

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Wovenhand
Wovenhand – Silver Sash

Du rock dur dans du folk repus

Jamais David Eugene Edwards n’avait mis autant de temps pour suivre son aventure discographique et intérieure. 
Il a fallu attendre près de six ans avant la suite de Start Treatment en 2016.

Petit rappel pour ceux qui ne connaîtrait pas ce groupe devenu mythique parce qu’il faisait suite à un autre groupe qui va ressembler progressivement à celui-ci, à savoir 16 Horsepower.

Et, curieusement, il faut se plonger dans les racines d’un groupe… français. Etonnant, non ?

Orchestre Rouge – Soon Come Violence



Alors vite fait, tout commence par Orchestre Rouge, au tout début des eighties avec pour particularité d’avoir au chant un américain qui va en imposer. Théo Hakola, offre ses vocalises à Martin Hannett, ni plus ni moins que le producteur attitré de… Joy Division. Eh oui, carrément !…

Pation Fodder – Heart Hunters



Ensuite le groupe devient Passion Fodder pour un rock plus country et politique. 
A sa disparition, la rythmique rencontre David Eugene Edwards, engagé dans un folk désincarné dédié souvent à la religion, déjà, mais sans exagération.

16 Horsepower – American Wheeze (Live)



Le trio devient alors 16 Horsepower et va combler les amateurs de Nick Cave ou de Tom Waits.
Eux aussi se séparent. Ainsi à ses débuts, Wovenhand, découpé en deux parties Woven Hand, se conjugue surtout avec un réel côté folk. Mais le côté rock revient au fil des albums jusqu’au sublime Reflaction Obscurate en 2014, suivi de près par Star Treatment en 2016, encore plus défoncé que le précédent et pourtant plus convenu.

Wovenhand – Duat Hawk 



Et voilà que six ans plus tard Wovenhand donne une belle suite à son œuvre. 
Silver Sash reste dans la lignée d’un rock teigneux où le folk a disparu. Ce qui change légèrement est la reverb instituée comme obligation ce qui augmente la conviction que David Eugene Edwards devient un pasteur chamboulé par ses contradictions. Et c’est là que constitue la belle surprise, celle d’un album que certains trouveront monocordes ou monotones, sauf que c’est justement là qu’il veut nous emmener et la fascination n’en est qu’amplifiée. Inutile de sortir un titre de cette œuvre intemporelle, tout se tient dans l’écoute, il suffit de fermer les yeux et de vous laisser transporter.

Wovenhand – Omaha



Wovenhand – Silver Sash 
Glitterhouse
sortie le 8 février 2022
Patrick Bénard

Recap Il était une fois le Rock.

23 Nov - Duane Allman, le motard du Sud
24 Nov - Jim Morrison, 1968
24 Nov - Freddie MERCURY
25 Nov - Kate Bush
26 Nov - CREAM
27 Nov - Jimi Hendrix
28 Nov - The CLASH
29 Nov - BLUE ÖYSTER CULT
30 Nov - Billy Idol
01 Dec - The Rolling Stones
02 Dec - Pink Floyd
03 Dec - Nirvana et Guns ‘N Roses
04 Dec - Frank Zappa  Led Zeppelin et King Crimson
05 Dec - DEEP PURPLE Story (1)
06 Dec - DEEP PURPLE Story (2)
07 Dec - DEEP PURPLE Story (3)
08 Dec - NOIR DESIR
09 Dec - SUPERTRAMP
10 Dec - Joan Jett
11 Dec - The Cure
12 Dec - RUSH
13 Dec - Metallica
14 Dec - Motörhead
15 Dec - Red Hot Chili Peppers
16 Dec - ZZtop
17 Dec - Lita FORD – The Runaways
18 Dec - Blondie
19 Dec - The CARDIGANS
20 Dec - Led Zeppelin ll
21 Dec - LED ZEPPELIN (2)
22 Dec - Black Oak Arkansas (B.O.A.)
23 Dec - Creedence Clearwater Revival (C.C.R.)
24 Dec - TOTO
25 Dec - Le Prog Rock (Livre)
26 Dec - STATUS QUO
27 Dec - ROXY MUSIC
28 Dec - TÉLÉPHONE
29 Dec - KISS
30 Dec - Ange
31 Dec - The Police

01 Jan - The Kinks
02 Jan - LYNYRD SKYNYRD
03 Jan - Stevie Ray Vaughan (S.R.V.)
04 Jan - Sheryl Crow
05 Jan - Ozzy Osbourne
06 Jan - Marilyn Manson
07 Jan - Martin Circus
08 Jan - Elvis Presley
09 Jan - CACTUS
10 Jan - Ted Nugent
11 Jan - Iron Maiden
12 Jan - Scorpions
13 Jan - R.E.M.
14 Jan - YVARD
15 Jan - Rainbow
16 Jan - Sex Pistols
17 Jan - Depeche Mode
18 Jan - Jefferson Airplane
19 Jan - U2
20 Jan - The Pogues / Megadeth
21 Jan - Thin Lizzy
22 Jan - Eagles
23 Jan - The Pretenders / Van Halen
24 Jan - The Corrs
25 Jan - Bob Marley
26 Jan - Flamin’ Groovies / Humble Pie
27 Jan - Van Hallen
28 Jan - The Neville Brothers
29 Jan - Siouxsie and the Banshees
30 Jan - Bon Jovi 
31 Jan - The Beatles

01 Feb - The Beatles
02 Feb - The Stray Cats
03 Feb - U.D.O.
04 Feb - Alain Bashung
05 Feb - The Datsuns
06 Feb - Electric Light Orchestra
07 Feb - Rory Callagher
08 Feb - Lou Reed
09 Feb - GUNS N’ROSES
10 Feb - Mark Knopfler
11 Feb - Slade
12 Feb - BLUR
13 Feb - Johnny Winter
14 Feb - Alice in Chains
15 Feb - Cinderella
16 Feb - Trust
17 Feb - Bruce Springsteen
18 Feb - Mylène Farmer
19 Feb - Boston
20 Feb - Crocodile Candy
21 Feb - Crashbirds
22 Feb - Kraftwerk
23 Feb - Wovenhand

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 24461232
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 17834
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Empty 24 février - Les Fatals Picards

Message  g2loq Jeu 24 Fév 2022 - 17:51

En "tournée mondiale" en France. Toutes les dates ici: il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Clind102
Les Fatals Picards -La tournée 2022
Delphine nous raconte leur histoire et un de leur concert, en teasing il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 V257

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Fffdfd15
Par Delphine Hossa -26 mars 2019

Les Fatals Picards

Nous sommes les Fatals Picards !

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Image-FP-campagne-300x150

Vous êtes déjà allés à un concert des Fatals Picards ? Moi non plus et ça ne pouvait plus durer !

J’ai donc profité de leur tournée mondiale en France pour aller les voir à côté de Chambéry le 8 mars 2019.
Et on ne va pas se mentir, j’étais dubitative. Pas tellement à propos de ce qu’ils allaient pouvoir donner sur scène, mais plutôt à cause de la salle.

Parce que ce groupe est tellement de gauche, que quand il vient en Savoie, il joue à l’espace François Mitterrand, à Montmélian. 
Ok, les gars, c’est beau les convictions, mais sérieusement… Un concert de rock assis ? Placé ? Sans bière ? Mais on va dans le mur, là, bordel !!!

A la vie, à l’Armor



Bon, en fait, on s’en est tous bien sortis, même l’amicale des retraités qui squattait le premier rang.
Mais concert de rock oblige, ils avaient fait péter les jeans et les pantalons en cuir, pour le plus grand régal de Paul, le chanteur. Ils ont quand même dû se demander où ils avaient atterri l’espace d’un instant, quand le groupe a fait son entrée sur Thunderstruck, d’AC/DC : « Ah, je ne savais pas que c’était eux, ça aussi ! » Eux, c’est donc Paul, Laurent, Yves et Jean-Marc (« Nous sommes les Fatals Picards, bonsoir ! »), qui viennent nous balancer un concentré de rock absurde et déjanté, qui crache comme on l’aime (le son qui crache, pas les musiciens…).

Et à peine la chanson d’ouverture en l’honneur du con avec son drapeau breton finie (« A la vie, à l’Armor »), au rythme des Gwen ha du flottant ça et là, toute la salle était debout (bon, ok, pas tous les vieux des premiers rangs…).

On ne pensait pas qu’on allait se rasseoir… Et finalement… Les fauteuils moelleux et confortables, c’est bien pratique pendant les transitions de Paul. Ses intros, comment dire… Longues ?… Non, pas vraiment,… C’est plutôt que bon, si les autres ne se mettent pas à plusieurs pour lancer les morceaux et lui faire fermer sa grande g…….abegie verbale… Ben, y’aurait plus de blabla que de chansons. Remarquez, il faut dire aussi qu’on est sur de la vanne de qualité et que nous, bon, on a payé notre place, alors plus c’est long, plus c’est bon (ce qui, bon, on ne va pas se mentir… ). Mais enfin, pas tout à fait la même façon de voir les choses que ces feignasses d’intermittents qui assurent le concert et ne voulaient pas finir trop tard. Bref.

Le combat ordinaire



On ne va pas bouder notre plaisir. On a pris une bonne dose de rock, une bonne dose de son et d’énergie et une bonne dose de rigolade. Parce que c’est du punk, du rock mais aussi un véritable sketch ! Que demander de plus ? Une licorne ? Allez ! Ils sont passés à deux doigts d’un procès pour maltraitance animale, tellement le public a fait voler cette pauvre bestiole gonflable dans tous les sens pendant « Le Reich des licornes ».

Entre les chansons du tout dernier album, les incontournables comme « Bernard Lavilliers » , « Le combat ordinaire » ou « Mon père était tellement de gauche », « Nous sommes les Fatals Picards ! » (quand Paul te le répète dix fois, tu finis par savoir qui tu viens voir en concert. Ah, mais c’était peut-être pour les premiers rangs… Alzheimer, tout ça…) nous ont aussi gratifiés de quelques nouvelles chansons.

On bien sauté aussi sur leur reprise de « Banana split », enregistré avec Lio, et qui retrouve une deuxième jeunesse pour ses 40 piges (la chanson, pas Lio, suivez, merde !). On retiendra « Sucer des cailloux », véritable hymne d’amour au véganisme et au don de soi, dont le clip est sorti le 16 mars dernier. Comme quoi, la chanson engagée, ça existe ! 
Vous n’avez pas encore vu le clip ? Vous attendez quoi ? On y retrouve tout l’univers des Fatals Picards comme on l’aime : drôle et complètement barré (au passage, avez-vous reconnu la petite Belge qui fouine dans le réfrigérateur ?…) !

Sucer des cailloux



Vous avez lu jusqu’ici, mais vous vous demandez encore de qui je peux bien parler, en fait?
Les Fatals Picards, c’est LE groupe de rock qui a réussi l’exploit de placer la France en troisième position au concours de l’Eurovision avec sa chanson « L’amour à la française » en 2007. 
Vous aviez loupé l’info ? Alors c’est simple : vous prenez le classement de cette année-là. Vous allez à la fin. Vous remontez : bim ! En troisième position, voilà nos champions ! Et franchement, quand on voit leur prestation… Ça méritait mieux que ça ! Pour une fois qu’on était en train de rigoler plutôt que de pioncer !

L’amour à la française – Les Fatals Picards à l’Eurovision 2007



Alors l’Eurovision, ok, c’est bien, mais c’est loin.
Et depuis, les Fatals Picards, vous les avez beaucoup vu à la télé ? Vous les avez beaucoup entendus à la radio ?

Eh ben voilà ! C’est le revers de la médaille pour les artistes libres : quand on est corrosif, on n’est pas médiatisé (surtout quand on s’est payé le luxe de se faire interdire une chanson sur la mort de Johnny). Quand on est libre, on n’a pas de maison de disque pour pousser dans les médias. Mais, en même temps, quand on est libre, on fait ce qu’on veut et on n’a pas à changer pour s’adapter à la loi du marché. Quand on est libre, on se tourne vers ceux à qui on peut donner sa confiance les yeux fermés parce qu’ils te suivent dans tes délires : le public.

Le 9 ième album est financé par un crowfunding
Et il suit ! Le neuvième album des Fatals Picards, comme le précédent et leur DVD live, a été financé grâce à un crowfunding.

Et ça, c’est bon, parce que ça leur permet de garantir leur indépendance. Et ça n’a pas de prix (Enfin si, celui du crowfunding, mais en même temps, pas complètement, tu vois, parce qu’on peut pas dire non plus totalement que l’album vaut ça, c’est tellement plus, c’est une aventure artistique, humaine, de l’amitié, de la bière, de la sexitude, des expériences, des relations avec les fans ; alors oui, attention, quand je parle de relations, en fait, ce que je veux dire, c’est que bon,…. STOP !).

Pour finir, vous savez quoi ? Les artistes libres et engagés, c’est rare ! On a intérêt à les protéger, parce que c’est une espèce menacée ! (Attention, truc de fou : ceci est une transition !) :

Leur prochain album, Espèces menacées, sort le 26 avril prochain. Pose ta journée et va l’acheter ! (et écoute-le aussi, à la limite, et même plusieurs fois, puisque bon, tu l’as, maintenant, et t’as plus rien d’autre à faire de ta journée…)

Et allez les voir sur scène ! Un concert des Fatals Picards, ça se lit pas, ça se vit !

(Toutes les dates de leur tournée sont en ligne sur leur site fatalspicards.com)
Delphine Hossa

Recap Il était une fois le Rock.

23 Nov - Duane Allman, le motard du Sud
24 Nov - Jim Morrison, 1968
24 Nov - Freddie MERCURY
25 Nov - Kate Bush
26 Nov - CREAM
27 Nov - Jimi Hendrix
28 Nov - The CLASH
29 Nov - BLUE ÖYSTER CULT
30 Nov - Billy Idol
01 Dec - The Rolling Stones
02 Dec - Pink Floyd
03 Dec - Nirvana et Guns ‘N Roses
04 Dec - Frank Zappa  Led Zeppelin et King Crimson
05 Dec - DEEP PURPLE Story (1)
06 Dec - DEEP PURPLE Story (2)
07 Dec - DEEP PURPLE Story (3)
08 Dec - NOIR DESIR
09 Dec - SUPERTRAMP
10 Dec - Joan Jett
11 Dec - The Cure
12 Dec - RUSH
13 Dec - Metallica
14 Dec - Motörhead
15 Dec - Red Hot Chili Peppers
16 Dec - ZZtop
17 Dec - Lita FORD – The Runaways
18 Dec - Blondie
19 Dec - The CARDIGANS
20 Dec - Led Zeppelin ll
21 Dec - LED ZEPPELIN (2)
22 Dec - Black Oak Arkansas (B.O.A.)
23 Dec - Creedence Clearwater Revival (C.C.R.)
24 Dec - TOTO
25 Dec - Le Prog Rock (Livre)
26 Dec - STATUS QUO
27 Dec - ROXY MUSIC
28 Dec - TÉLÉPHONE
29 Dec - KISS
30 Dec - Ange
31 Dec - The Police

01 Jan - The Kinks
02 Jan - LYNYRD SKYNYRD
03 Jan - Stevie Ray Vaughan (S.R.V.)
04 Jan - Sheryl Crow
05 Jan - Ozzy Osbourne
06 Jan - Marilyn Manson
07 Jan - Martin Circus
08 Jan - Elvis Presley
09 Jan - CACTUS
10 Jan - Ted Nugent
11 Jan - Iron Maiden
12 Jan - Scorpions
13 Jan - R.E.M.
14 Jan - YVARD
15 Jan - Rainbow
16 Jan - Sex Pistols
17 Jan - Depeche Mode
18 Jan - Jefferson Airplane
19 Jan - U2
20 Jan - The Pogues / Megadeth
21 Jan - Thin Lizzy
22 Jan - Eagles
23 Jan - The Pretenders / Van Halen
24 Jan - The Corrs
25 Jan - Bob Marley
26 Jan - Flamin’ Groovies / Humble Pie
27 Jan - Van Hallen
28 Jan - The Neville Brothers
29 Jan - Siouxsie and the Banshees
30 Jan - Bon Jovi 
31 Jan - The Beatles

01 Feb - The Beatles
02 Feb - The Stray Cats
03 Feb - U.D.O.
04 Feb - Alain Bashung
05 Feb - The Datsuns
06 Feb - Electric Light Orchestra
07 Feb - Rory Callagher
08 Feb - Lou Reed
09 Feb - GUNS N’ROSES
10 Feb - Mark Knopfler
11 Feb - Slade
12 Feb - BLUR
13 Feb - Johnny Winter
14 Feb - Alice in Chains
15 Feb - Cinderella
16 Feb - Trust
17 Feb - Bruce Springsteen
18 Feb - Mylène Farmer
19 Feb - Boston
20 Feb - Crocodile Candy
21 Feb - Crashbirds
22 Feb - Kraftwerk
23 Feb - Wovenhand
24 Feb - Les Fatals Picards

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 A10c7331
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 17834
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page) - Page 5 Empty Re: il était une fois le Rock (un peu d'attente pour charger la page)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum