Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 98 utilisateurs en ligne :: 18 Enregistrés, 0 Invisible et 80 Invités :: 1 Moteur de recherche

Behemetj, christian38, Didou57, DRF, EMLBC, g2loq, GiLLeS93, Gold35, JACQUES 62, jean michel, kuczynski, Maxrunner31, Roger64, siber69, Suzu'Kid, toy, Wild-Weasel, yves79

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 237 le Dim 3 Juin 2018 - 19:48
Connexion

Récupérer mon mot de passe


De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Aller en bas

De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

3% 3% 
[ 1 ]
6% 6% 
[ 2 ]
23% 23% 
[ 7 ]
3% 3% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
3% 3% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
16% 16% 
[ 5 ]
45% 45% 
[ 14 ]
 
Total des votes : 31

De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  g2loq le Mer 14 Sep 2016 - 18:07



De quelle famille de motards te sens-tu le plus proche ?


Le baïquère (ou biquet)

Lunettes noires et Jet obligatoire, on reconnait le baïquère à sa moue virile : coin des lèvres légèrement tiré vers le bas, regard à l’ouest-rien-de-nouveau. Le baïquère ne te salue pas, car le baïquère ne te voit pas: il se projette un film dans sa tête à lui dans lequel tu n'es pas parce que c’est lui qu’il en est le héros.
Pour prévenir certains désagréments occasionnés par les vibrations de sa machine le baïquère doit attacher son portefeuille avec une chainette à son jean. La moto du biquère fait "ratafoin ratafoin pet ratafoin", et c'est ça qu'est bien.
Au bout de son guidon, il y a des franges qui servent, grâce au vent, à savoir si la moto avance ou recule. Le baïquère est amateur de mauvais gout américain et mateur de gros seins mous mouillés qu'on pourrait voir dans les fêtes à lui si on était invités, mais on l’est pas. Pour le baïquère, la moto est synonyme de liberté. Tous les baïquères portent donc le même uniforme, roulent sous l'autorité d'un "Road Captain" et leur clubs sont hiérarchisés en "Chapter" patronnés par leurs "Dealers", qui servent à organiser toute cette liberté. Le baïquère connait donc au moins 4 mots d'anglais qui, ajoutés à la cinquantaine de mots français qu'il connaît aussi, permettent d'affirmer que le baïquère est quasiment bilingue.


Le motard sportif


Le motard sportif a l'instinct grégaire ; il aime les troupeaux.
Les plus beaux troupeaux sont, pour luil es 24 H du Mans et l’ex Bol au Ricard. Il se nourrit de bâtonnets de charcuterie carbonisés et de barquettes d'huile dans lesquelles il trouve parfois des frites. Comme c'est pas bon, il doit boire beaucoup de bière tiède (celle qui a un goût de vomi). Il n'a pas son pareil pour associer les couleurs les plus chatoyantes de ses habits à celles non moins chamarrées de son outil thermo-formé chez playmobil.

Le motard sportif est tout sauf daltonien, ainsi, l’association d’une bulle violette sur une moto vert fluo à visserie jaune ravira t-elle ses pupilles d’adolescent post-pubère au faciès grêlé de bonbons à liqueur toujours prêt à exploser. Contrairement à ce que son appellation laisserait supposer, il ne fait pas de sport. Mais alors pas du tout (quand il a mal aux abdos, c’est qu’il a trop vomi). Il préfère faire un joli bruit à côté de sa jolie tente avec son joli pot. Il pense que les guidons bracelets, c'est bien, mais quand même moins bien qu'un joystick avec bouton de tir.

Il roule très vite sur le périphérique car il a droit à plusieurs vies. Pour cela, il doit marquer des points: coups dans les portières, les rétros, etc. Sa position limite son champ de vision aux compteur/compte-tours, c'est pour ça qu'il ne voit les obstacles qu'au dernier moment, et donc, qu'il a droit à plusieurs vies. Il est jeune, et ses copains sont bêtes aussi.
Cependant, grâce aux autocollants obligatoires sur le casque, on peut dire qu'il réfléchit. Pour lui, la moto est synonyme de fête foraine.


Le motard-routard

Le motard-routard est une espèce en voie de disparition. Après s'être fortement reproduit dans les années 70-80, ce néo baba tendance écolo-campagnard portait un amour immodéré à l’art gothique, c’est à dire aux flat twins munichois hors d'âge. Autant pour la fiabilité de machine agricole de l’engin, que pour le look austère et sans fioritures, signe évident d'un rejet catégorique de la société de moutons-consommation.

Il écumait les concentres hivernales car il aimait planter sa tente dans la gadoue et dormir dans une forte odeur d'humidité, de sueur, de chaussettes et de limaces mélangées. A peine son casque retiré, il arborait un bob couvert de médailles décernées lors de précédentes concentres comme autant de décorations pour actes de bravoure et kilomètres effectués dans la tourmente.
De culture gros rouge-saussison-claquos-Opinel, il n'avait pas son pareil pour allumer un feu de bois en milieu hostile (de nuit, sous la pluie, et sans bois). Ses ongles étaient noirs jusqu'aux environs des coudes et il était célibataire. Ce qui n'est peut être pas sans rapport. Il avait une haleine de fennec mâtinée sanglier des Ardennes, ce qui ne devait pas être sans rapport non plus. Il fumait des cigarettes douteuses, finies à la bave, qui le faisait rigoler. De sa démarche gracieuse d’oran-outang en quête de bananes, il errait dans le campement à la recherche de quelque auditoire assez saoul pour s’infuser les récits enrichissants de sa tumultueuse vie d’australopithèque faiblement motorisé.
La moto était pour lui synonyme de lutte contre le grand Capital, celui qui spolie les masses travailleuses et populaires, d’engelures qu’il combattait à coup de marteau sur les doigts, et de rôts au saucisson à l’ail.


Le conso-motard


Le conso-motard possède une moto, certes laide, mais fonctionnelle.
D'ailleurs, l'esthétique est une donnée non rationnelle, absente de ses considérations budgétaires. Le conso-motard est propre et équipé des pieds à la tête de vêtements moto dont le rapport qualité-prix à fait l'objet d'études poussées dans sa conso-revue en colère. Sa conso-femelle est habillée comme lui, tout pareil, parce qu’il y a des ristournes si t’achètes tout en double.
Ils ont des amis qui les invitent à manger des nouilles. Alors ils sont content d'aller les voir, même si il pleut, parce que la région est belle, qu'ils adorent visiter les boutiques d'artisanat rural, et que sa conso-moto, même sale, n’est pas plus moche, ce qui serait, si tel était le cas, un exploit. La dernière fois, ils ont pris beaucoup de photos chez le potier. Ils les montrerons à leurs amis quand ils les inviterons à manger des nouilles. Les soirée diapos, ça va bien avec les nouilles, et c’est très intéressant.

Leurs voisins dans le lotissement les aiment bien car ils sont très polis. Ils connaissent tous les châteaux de la Loire par cœur parce que les sorties avec le concessionnaire c’est très instructif, et qu’on peut prendre des photos. Ils font toujours signe aux autres conso-motards, parce que se sont des chevaliers de la route des temps modernes de maintenant.
Si tu es en panne à côté de chez eux, ils t'inviteront à manger des nouilles. Pourtant, c’est déjà pas marrant de tomber en panne.
Ils sont sérieux, mais sympas. Et leurs amis sont chiants aussi.

Ils notent tout sur un carnet. Surtout la consommation d'essence. On ne sait jamais, des fois que ça change. L'année prochaine, ils retourneront en Bretagne chez leurs amis même s’il il pleut parce que l’année d’après ils ont planifié la naissance de conso-motard junior et qu’il faudra acheter un side-car pour continuer à manger des nouilles. la moto est pour eux synonyme d'aventure et de gastronomie.


Le motard intégriste


Le motard intégriste possède une moto à diffusion ultra-confidentielle, surtout pas japonaise.
Elle doit posséder une liste conséquente de défauts et faire preuve d'une fiabilité plus que douteuse. Expert en mécanique, il qualifiera les autres machines de "merdes" ; terme technique très précis qui signifie, dans le domaine des forces, des contraintes et de la dispersion calorifique, que c'est moins bien.

L'intégriste n'est pas très propre, rarement de bonne humeur et d'un abord délicat, rapport à la fiabilité. C'est un motard pur et dur, qui roulerait bien l'hiver aussi, si sa moto était réparée, s'il avait des sous et si les pièces n'étaient pas introuvables. Il possède donc aussi une vieille BX. Les entrailles du moteur de la chose motocyclette sont élégamment disposées sur la table de télévision, dans son salon, à côté du transistor à galène et tu pourras poser toutes les questions dont les réponses ne t’intéressent pas lorsqu'il t'invite à boire un Ricoré dans un verre bien culotté, afin de t’expliquer les avantages de la magnéto sur l’alternateur lorsque la culbute des soupapes est latéralisée. Il a des caisses de vieux boulons rouillés et il pourra te dépanner si tu n’as besoin de rien, à condition que tu reprennes un autre Ricoré, qui n'est pas bon.
Si, en revenant du cap nord en plein hiver sur ta 125 GN, tu le croises dans sa BX, tu resteras à ses yeux un cyclo-touriste néophyte, voire une tortue Ninja (tortue pour la vitesse, ninja pour le côté japonais), puisqu’il ne respecte que les vrais motards, BX acceptée.

Quand il sort de sa tanière, c’est pour s'épanouir au milieu de cartons de vieux clignotants cassés et autres morceaux de carburateurs sulfatés. Il est très amateur de bourses et aime à titiller sa cuve, ce qui n'a rien à voir avec sa sexualité, qui elle même n’a rien à voir avec personne. Les motos actuelles sont pour lui des gadgets tout droit sortis d'un dessin animé japonais du club Dorothée, mais comme il n’a pas la télé, rapport au moteur, il ne sait pas qui c’est. Contractant une aversion farouche envers la production asiatique, il passe paradoxalement son temps à "chiner" et prétend que son moteur, quand il marche, à de la « niak ». Une fois par an, il se rend à la réunion du club « Les vieilles belles bielles en veille » ou on lui remet une bière, un sandwich mou et un écusson. Pour lui, le progrès c’était mieux avant et la nostalgie n’est plus que qu’elle était.


Le "Rat Rider"


Le Rat Rider, comme certains ne le savent pas, chevauche une épave japonaise surgie d’un passé que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, entièrement peinte avec amour en noir mat du sol au plafond, le crépi de façade étant trop cher au kilo.

Méticuleux, il pare sa monture de moulte fils de fer, pattes de rat ou de chèvre en décomposition, casque à pointe, drapeau sudiste, cornes de bouc, viscères d’iguanes. Comme il est d’usage de déposer une gerbe aux pieds des monuments les plus hideux, le perfectionniste vomis méticuleusement sur le réservoir et la selle et urine violemment sur le reste, afin de parachever d’un subtil additif olfactif, l’œuvre apocalyptique d’un cerveau définitivement bloqué au stade anal.
N’allez pourtant pas croire que le Rat Rider ne soit pas intelligent. Il l’est très. Si. Comme le rat. En effet, réussir, avec un reste d’étron oriental arraché de justesse au légitime châtiment de la benne à ordure, à s’immiscer au sein d'une communauté paradant sur des engins d’outre atlantique rutilants, chromés, dorés, astiqués dont le prix d’achat et les accessoires donnerait une idée du PIB de l’Éthiopie et du Burkina-Fasso réunis, et qui voue une haine farouche à tout ce qui est asiatique, défaite au Vietnam oblige,(« c’était pas not’ guerre, mon Colonel », « pour survivre à la guerre il faut dev’nir la guerre) » est une preuve d’intelligence définitive. Force est de constater que le quidam facilement assimilé à un dégénéré roulant et odorant, à un trisomique de l’esthétisme mécanique, à un caractériel du barbouillage névrotique, est assez malin pour être invité aux gros-seins-mous-show-mouillés de ses amis biquets (voir famille n°1), auxquels, je le rappelle, nous ne sommes, mille fois hélas, pas admis.

Reconnaissable facilement à son casque emprunté aux fantassins de la wehrmacht et judicieusement orné de cornes de caribou aux vertus peu aérodynamiques, le Rat-Rider se nourrit exclusivement de bière de basse qualité, les auto-collants «Valstar » apposés sur ses oripeaux en constituant une preuve irréfutable, et dort à même le sol, une fois rassasié, bercé par la mélopée d’un groupe rock local massacrant avec une application inlassable les morceaux les plus célèbres de Lynyrd Skynyrd.

Le Rat Rider exerce souvent un métier pénible, voire du rail( ) et il ne vaut mieux pas faire pipi soi même sur son ravelin, le risque d’une réflexion fort désobligeante n’étant pas à exclure.


Le Gold Winner


Le Gold Winner a contracté depuis sa plus tendre enfance, une fascination singulière à l’égard de la race bovine, fascination qui, au fil des années, est allé de mal,... en pis.

D’âge plutôt bien mûr, nanti d’une belle demeure, d’une limousine cossue et de revenus ostentatoires, le Gold Winner enfin débarrassé de sa progéniture désormais émancipée, a donc opté, réminiscence juvénile oblige, pour le lymphatique boviné, plébiscité par Stone & Charden dans l’incontournable «Made in Normandie», choix cautionné par une épouse dont les innombrables participations aux réunions «Tupperware » la prédisposent à apprécier, en experte, la fluidité des lignes de l’engin.
Doté de deux banquettes en cuirs juxtaposées, d’un top case deux pièces-cuisine exposé sud avec magnifique vue sur l’arrière et dépendances privatives (sacoches intégrées et remorque) frais d’agence compris, d’un réseau informatique à fibres optique, d’un bouquet satellite numérique, d’une sono de festival en plein air et d’un chauffe plat avec correcteur d’assiette programmable, le Gold Winner capte les regards admiratifs du béotien badaud, lors des nombreux arrêts urinaires imposés par l’âge de l’équipage.

Le Gold Winner, migrateur estival, vit principalement sur les autoroutes du sud de la France, bardé de fils et de micros HF afin de rester en contact permanent avec Madame, perdant au passage l’avantage décisif de la motocyclette sur l’automobile, c’est à dire l’absence de pollution mentale liée aux affligeants caquetages intempestifs imposés par le transport d’un passager. Abrité derrière une baie vitrée panoramique à effet de serre procurant une isolation totale au moindre début de prémisse de brise et aux escadrons de gadgets volatiles, débarrassé des sensations désagréables engendrées par les phénomènes d’accélération et de freinage, de prise d’angle en virage, le Gold-Winner goûte ainsi en toute quiétude aux indicibles joies procurées par la conduite d’une motocyclette, constituées comme chacun sait de la contemplation béate de l’horloge de bord, de la recherche de stations radio, de l’émission de fax et de texto
Ses compétences mécaniques étant limitées à la connaissance du réseau de concessionnaires, à la possession d’une assistance «rapatriement sanitaire», à celle d’une carte visa international, et d’un téléphone cellulaire, le Gold-Winner détournera judicieusement la tête en arrivant à la hauteur du motard intégriste dont la crevaison inopinée ne laisse d’autre choix que de tenter d’extraire un K81 hors d’âge à l’aide de piquets de tente. Fier de posséder un engin en adéquation tapageuse avec son statut social, nous devons au Gold-Winner l’atténuation de l’association motard-loubard dans le milieu du golf, du yachting et du polo réunis.


Le Motard Pété d'tunes


le motard pété d'tunes, s'est mis à la moto pour oublier ne serait-ce qu'un week-end, les nombreuses ALFA ROMEO, FERRARI, CHEVROLET qui sont légions dans son garage
Le motard pété d'tunes à besoins d'une bouffée d'air frais afin d'oublier les courbes croissantes de la bourse qu'il se plait à reluquer à longueur de journées. Il a des actions à crever , même si il a des petites bourses (voir messages antérieurs sur le forum de Motorhino) Il choisi sa moto en fonction de l'épaisseur de la moquette du concessionnaire, du service après vente (se tire facilement avec la vendeuse ou la secrétaire) et de la qualité des petits fours du pot de fin d'année.
Il ne crache pas non plus aux soirées offertes par Motul au grand stade de FRANCE, pour voir des mongols bariolés de fluo sauter au-dessus de buttes de terres, évidemment il regarde le spectacle dans l'espace "VIPPT" (very importante personnalité pétée de tunes) Le motard pété de tunes aime bien l'hydraulique, cela lui rappelle ses origines agricoles (lointaines). il aime se faire déposer en hélicoptère avec sa moto dans divers concentres et réserve une suite dans un hotel proche (j'ai des preuves), il est plutot mobil homme que tante, malgrés ses apparences...

Son choix de moto est actuel, avec un confort au top, mais ça ne l'empêche pas de se faire baiser en achetant une TRIUMPH SPEED TRIPLE verte , croyant que c'est une série spéciale "ROLAND GARROS" (c'est pas le même vert... p'tain faut être con) l'itinéraire journalier du motard pété de tune est ainsi décomposé :
10h30 sortie du garage
10h45 à 11h45 MOVING
11H 45 12H15 Le bureau
12h15 13h passage en centre ville devant toute les terrasses de cafés
13 h 15h resto avec d'autres actionnaires pour repas d'affaire
15h 16h bureau 16h a 17h FORMULE 1 (discret)
17h 18h MOVING 18H 20H RETOUR dans sa propriété
20h 23h resto
23h 5h les bains douches, la cigale, MAXIM'S

Le motard pété d'tunes passe ses vacances d'hiver à COURCHEVEL, et ses vacances d'été à ST TROP sur un yacht.

On reconnait le motard pèté de tune sur la plage au mec qui paie un KIM CONE à un pauvre pour qu'il aille chercher le frisbee que le motard pété de tunes se plait à balancer. Le plus gros problème que rencontre le motard pété d'tunes sur sa moto est le réglage de son horloge lors du passage de l'heure d'hiver en heure d'été. Le motard pété d'tunes roule avec des bottes en peau d'éléphant ce qui explique qu'il se trompe souvent de route et pour qui n'a jamais vu un motard pèté d'tunes, je dirais que grosso merdo, c'est quelque chose qui se situe entre AMICALEMENT VOTRE et DAKTARI

... ... à compléter par qui le veut...

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 9924
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Churchill le Mer 14 Sep 2016 - 18:27

Et voilà une bien saine lecture...
J'avoue avoir ri de bon cœur sur quelques passages.. 
Et heureusement que tu as ajouté le forum parmi les votes possibles car j'avais un peu de mal avec le Gold Winner lol! 
Même si... certaines affirmation ne sont pas si éloignées d'une réalité bien observée

_________________
avatar
Churchill
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1574
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  mccmot le Mer 14 Sep 2016 - 19:05

 

Comme l'a dit Churchill, heureusement qu'il y a le choix "forum" ...

Pour le reste, une bonne tranche de rigolade pour la pause midi au travail, ça fait toujours du bien (les joies du décalage horaire il est 13H à Montréal) ...

_________________
mccmot en direct du Québec

avatar
mccmot
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 200
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 50

http://www.ahmlaplaine.qc.ca/fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Laurent d'Issy le Mer 14 Sep 2016 - 20:41

Hello les Wingers,lol!

Je n'arrive pas à me connecter au forum assez souvent à mon goût. 
J'ai bien fait de venir aujourd'hui. Quelle bonne tranche de rire mais rapidement quelques interrogations.
hum hum
Où vais-je me placer ? Dans quelle étagère me glisser ?
Routard des années 70 ? (j'ai les médailles d'hiver...)
Motard intégriste ? Car j'ai eu ma BM75 ET la citron BX
Rat Rider car j'ai eu mes 650 XS bien pourries et mon 850 XS attelé (pour les médailles ci-dessus...)
Gold Winner ? car c'est vrai, mes enfants volent ailleurs de leurs propres ailes...
C'est qui le g2loq ? Him ma connu ?
LOL
Vraiment merci de ce moment... et je vais faire comme tout le monde, je vais cocher Forum dans le sondage restons discrets 
drunken
avatar
Laurent d'Issy
Membre posteur
Membre posteur

Messages : 94
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Didou57 le Mer 14 Sep 2016 - 21:05



Comme dit plus haut, merci pour ce bon moment ! Problème pour se "loger" comme dit Laurent, on se retrouve dans chaque portrait ou partiellement au moins... 

Le choix "forum" fausse les résultats... 

_________________
A bientôt !

"Qui veut aller loin ménage sa monture." .............. Roulez prudemment !


Didou57 -   Administrateur et fondateur du forum .................             
Même si mon nom est dans la liste des connectés au forum, je ne suis pas forcément derrière mon écran... merci pour votre patience.

Montages 2010 - 2011
montages 2013-2014
montages 2014-2015
Montages 2017-2018
avatar
Didou57
Administrateur
Administrateur

Messages : 12464
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 53

https://www.goldwingpartage.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  marc31 le Mer 14 Sep 2016 - 21:21

   

Et ben mon pote , ou  tu vas chercher tout çà ???  

Je n'arrive pas à m'identifier dans tout ces profils !!

La seule chose que je fais c'est saluer tout les tarmos que je croise et que je dis ;

"Gros cons" quand ils me toisent .


A ce titre je n'ai jamais eu de non réponse de la part de GW

Peut être sommes nous à part ???

A +
avatar
marc31
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 996
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Thunder le Mer 14 Sep 2016 - 22:08

Difficile de choisir en effet, j'ai débuté comme "motard routard" dans les années 70 / 80, club, concentres dans la boue et dodo dans une tente, balade en groupe hiver comme été,  bande de motards et blouson noir etc ...j'ai bien connu ce temps la mais contrairement a beaucoup de mes potes de cette époque je suis resté sobre et responsable, jamais bu une goutte d'alcool et jamais aucun accident (j'avais déjà expliqué mes motivations a ce propos dans ce forum), je suis le seul de cette bande (MC Les Cubitus) a continuer l'aventure a moto (les autres?... plusieurs sont morts et les autres ont arrêtés la moto suite aux chutes a répétition), après, dans les années 90, j'ai continué la moto mais seul, je n'ai plus fait partie d'un club car trop de débiles clown  qui se la pètent avec leurs Supermachinchouettequipètaucul 1000cc qu'ils écrasent contre un mur au bout de 2 mois et trop d'ivrognes aussi, pas pour rien que les "salles de réunion" des clubs sont toujours dans des bistrots  drunken, ça permet aux faibles d'esprit de se bourrer la gueule et ça rapporte du pognon au club et surtout au tenancier du bar ... très peu pour moi!
Donc, après les années 90, ma situation n'est pas dans la liste des catégories du sondage, je ne sais pas quel genre de motard je suis, disons que je suis devenu un motard solitaire, solitaire certes ...  mais vivant Wink

"V"

_________________
Gold Wing gl 1800 "Yellow Interprise"
avatar
Thunder
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 967
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Didou57 le Mer 14 Sep 2016 - 22:19

@marc31 a écrit:A ce titre je n'ai jamais eu de non réponse de la part de GW

Normal, le monde GW (club) est assez sectaire aussi... ne nous le cachons pas. Comme avec les Harley, les BM, etc... 

Soyons MOTARDS en premier et géhélistes en second...

_________________
A bientôt !

"Qui veut aller loin ménage sa monture." .............. Roulez prudemment !


Didou57 -   Administrateur et fondateur du forum .................             
Même si mon nom est dans la liste des connectés au forum, je ne suis pas forcément derrière mon écran... merci pour votre patience.

Montages 2010 - 2011
montages 2013-2014
montages 2014-2015
Montages 2017-2018
avatar
Didou57
Administrateur
Administrateur

Messages : 12464
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 53

https://www.goldwingpartage.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  RGX77 le Jeu 15 Sep 2016 - 9:48




Excellent moment de lecture... personnellement je ne me retrouve nul part pale Heureusement qu'il y a l'option forum sinon je serais orphelin!
Merci encore!
xavier RGX77
avatar
RGX77
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 115
Date d'inscription : 12/07/2016
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Frère Laurent le Jeu 15 Sep 2016 - 20:49

Bonjour,
Tout d'abord, au vu ce certaines catégories décrites, je ne pense pas que certains avoue y appartenir même si ils en font partis.

Je suis motard-routard et motard conso. Je m'explique, j'ai toujours utilisé ma moto pour aller bosser, actuellement, je fais 100 km par jour, et dans un boulot précédent 150 km par jour, j'avais donc choisi une moto fonctionnelle avec une autonomie "normale", c'est à dire au minimum 350 km.

Lorsque j'ai changé de moto, mon choix était MotoGuzzi California 3 ou Honda 1100 Pan Euro, ce que l'on peut appeler Moto-Passion ou Moto-Raison. Etant donné que j'avais déjà eu une California 2 et ses sautes d'humeur, j'avais choisi la PanEuro qui au moins ne me laisserai pas tomber un matin comme c'est souvent le cas avec les italiennes.

Motard Routard car je pratique les hivernales en side car (j'avais aussi fait les Pinguinos en PanEuro) et pariculièrement lorsque il y a beaucoup de neige comme aux Bonnets Givrés. Je pratique le couchage sous la tente (on a eu -24° une année) et suis capable d'allumer un feu comme McGyver. Mon side car est rempli en permanence de truc tels que Lampe de poche, corde, extincteur, large choix d'outils, réchaud pour le café, cric...

Motard conso car j'ai mon équipement moto 300 jours par an sur le dos, je cherche la veste la plus pratique, chaude l'hiver et aérée l'été, les gants confortables et protecteur. Lorsque j'achète un truc, je veut que celui-ci dure, je suis pas du style à changer de veste moto tous les ans.

Certains trouve idiot d'acheter une F6B pour aller bosser, au moins, je me fait plaisir tous les jours et pas que les week end. Évidemment, j'y mettrai des horribles manchons même si certains seront choqués par ces "choses".

Attention, je ne critique aucunement les amateurs GoldWing éclairées de toutes part, les sportives customisées ou les Harleys "chapters, écussons et longues barbes", chacun sa façon de vivre la moto, je souhaite simplement un respect mutuel entre ces catégories, mais c'est pas évident certains jours.


avatar
Frère Laurent
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 206
Date d'inscription : 17/04/2016
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Plume le Ven 16 Sep 2016 - 10:20

  Moi je ne suis pas content!
J'ai relu 2 fois ce post ... et puis j'ai lu aussi vos commentaires...et finalement je vais être le seul dans ce concert de louanges a notre animateur de forum à écrire que je lui en veut... oui je lui en veut pour avoir mis en avant ma schizophrénie latente car je fais parti de toutes les catégories. scratch  Il y a quelque chose en moi ( non pas de Tenessee) de chacun de ces portraits.

Maintenant Docteur... est ce que ça se soigne? Si ça se trouve je vais être obligé de rester comme ça pour le reste de ma vie voire... peut être jusqu'a ma mort.
Tu vois Christian, avais tu imaginais les conséquences que pouvait avoir un tel sondage? Inconscient!!!!!!!

_________________
avatar
Plume
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 700
Date d'inscription : 16/03/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  g2loq le Ven 16 Sep 2016 - 10:43

@Plume a écrit:  Moi je ne suis pas content!.....
Tu vois Christian, avais tu imaginais les conséquences que pouvait avoir un tel sondage? Inconscient!!!!!!!

Salut Daniel,

Une vague de remords me submerge 

Sache cependant (pour rendre à César...) que je ne suis pas l'auteur ainsi que je l'ai indiqué dans CE POST : c'est une partie d'un pamphlet paru originellement sur le site 'baladeamoto.fr'  (disparu aujourd'hui)  Wink

...et, il faut savoir rire de soi-même, bravo lol!

Bonne journée  sunny

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 9924
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  marc31 le Ven 16 Sep 2016 - 11:12

@Plume a écrit:  Moi je ne suis pas content!
J'ai relu 2 fois ce post ... et puis j'ai lu aussi vos commentaires...et finalement je vais être le seul dans ce concert de louanges a notre animateur de forum à écrire que je lui en veut... oui je lui en veut pour avoir mis en avant ma schizophrénie latente car je fais parti de toutes les catégories. scratch  Il y a quelque chose en moi ( non pas de Tenessee) de chacun de ces portraits.

Maintenant Docteur... est ce que ça se soigne? Si ça se trouve je vais être obligé de rester comme ça pour le reste de ma vie voire... peut être jusqu'a ma mort.
Tu vois Christian, avais tu imaginais les conséquences que pouvait avoir un tel sondage? Inconscient!!!!!!!
Salut Christian

Quand je te dis que tu es Docteur, c'est que tu es Docteur !!!  
avatar
marc31
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 996
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  dom77 le Sam 17 Sep 2016 - 11:44


vote fait ,réussi et assumé
ayant été routard puis sportif me voici maintenant fan de ce forum
je pense que j'avance dans le bon sens lol! ,n'est ce pas docteur?
avatar
dom77
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 105
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Pat56 le Sam 17 Sep 2016 - 12:49

Comme bruit de couloir, j'entend souvent le murmure "il est pété de tunes" mais non ! le p'tit Patoch il n'a qu'une passion, et surtout qu'une vie.. alors oui je profite et peut m'importe ce genre de propos. Le principal étant que je travail suffisamment (comme beaucoup !) pour avoir la chance de me faire plaisir. Je ne serai donc pas dans la catégorie fafiots car je traine depuis des années dans la peau du motard routard, même si aujourd'hui je m'accorde certaine déviance dû à une carcasse vieillissante... mais j'aime le mythe et l'esprit du gentil biker quand il est respectueux des autres motards. Au final je reste un amoureux de l'esprit de liberté qui entoure le monde de la moto. C'est peut être cela que j'ai aimé ici.

Allez je vote ! juste histoire de souffler en vent de vérité  Twisted Evil . Kenavo. Patoch

_________________

 

DU PAIN, DU VIN, et DU BOURRIN





avatar
Pat56
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 897
Date d'inscription : 08/03/2013
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: De quelle famille de Tarmos te sens-tu le plus proche ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum