Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Avril 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 30 utilisateurs en ligne :: 7 Enregistrés, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Fanou60, golddij, H.D, Hayadada, henriland2, LOUG AVEL, ONACJ

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 192 le Mer 1 Nov 2017 - 19:06
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Aller en bas

Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  g2loq le Sam 6 Jan 2018 - 7:45



Ils l'avaient promis, ils le font ! 
(c'est pas comme pour la plupart des autres promesses politiques...) 




par Alexandre Dalvai | 05.01.2018 à 17:00

Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Jusqu'à 5.500 euros par jour par agent verbalisateur et 1560 agents et contrôleurs en action

Des entreprises privées chargées de contrôler les rues pour demander les 35 et 50€ de "Forfait Post Stationnement"



Le fameux "big-bang du stationnement" évoqué par Christophe Najdovski, l'adjoint au maire de Paris chargé des Transports a commencé ! Depuis le 1er janvier, c'est près de 1500 agents qui circulent dans Paris pour chercher ceux qui n'auraient pas payé leur stationnement et leur faire payer le fameux FPS, qui peut aller jusqu'à 50€ en centre-ville.

La mairie de Paris a ainsi à sa disposition 1.300 agents de l'ASP passés sous le contrôle de la ville au 1er janvier et 260 contrôleurs privés du stationnement payant, qui travaillent pour Mooveo et Streeteo. Leur but est simple : contrôler le plus de véhicules possibles, avec un objectif de 75.000 vérifications par jour. La ville espère ainsi récupérer un peu des 300 millions d'euros qui lui échappent chaque année en raison du non-paiement du stationnement.



À en croire les premières équipes qui ont parcouru les rues de la capitale, la formule a du succès ! Un contrôleur interrogé par Le Parisien dans le Journal de Paris du 4 janvier confie qu'il aurait dressé à lui tout seul 110 "forfaits post stationnement" en six heures, soit 5.500€ potentiels pour le centre de Paris, où il s'élève à 50€ (35€ si payé dans les quatre jours). Effectivement, si chaque agent permet de faire rentrer 5.500 euros par jour et qu'il y en a plus de 1.000 en services, les yeux des financiers de la ville doivent briller.

Impossible désormais de passer entre les mailles du filet : les contrôles sont dématérialisés et il faut entrer son immatriculation dans les horodateurs, qui ont été modernisés pour l'occasion. Le contrôleur scanne la pastille Crit'Air, ou entre la plaque du véhicule dans son ordinateur, qui lui dit immédiatement si l'usager a payé ou non son stationnement.

Enfin, finie la tolérance envers les deux roues. Toutes les motos qui se trouvent sur un trottoir sont désormais systématiquement verbalisées, même si elles ne gênent pas les piétons.

Attention si vous allez à Paris, en ce mois de janvier, votre portefeuille pourrait attraper froid...

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 8376
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  DenisFont85 le Sam 6 Jan 2018 - 8:29



Madame c'est prix un PV de stationnement hier à Fontenay le Comte , un oubli du disque de stationnement en allant chez le médecin. Verbalisation par la PM locale et procès verbal de 17 €.
Il y a des règles à respecter, on les acceptes ou non. Nous pouvons compter sur une main les PV de stationnement que nous avons eu en 35 années de mariage.
Pour avoir travaillé sur Paris les Parisiens sont coutumiers du fait de ne pas payé, l'hypothétique amende coutant moins chez que la journée de stationnement.
L'automatisation du contrôle va régler cela.

Je me rappel l'époque ou je gardais en temps de Gendarme mobile le palais de justice de Paris. Les avocats du barreau Parisien se garaient devant nos yeux quai de l'horloge. Quand on leurs signifiait que c'était payant ils nous iraient au nez en précisant qu'ici leur voiture étaient sous bonne garde !!!
Idem autour le la Banque de France pour les personnes se rendant au théâtre. La roue tourne et il faudra dorénavant s'aquiter de son aubole même à Paris

_________________
Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avant je roulais en Goldwing, mais ça c'était avant
avatar
DenisFont85
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 7176
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  hf1961 le Sam 6 Jan 2018 - 8:44



Denis...crois-tu vraiment qu' il n'y aura pas moyen de dribler le système pour les "grands avocats", personnalités ou politiques  ?? 

J'en doute fort...
avatar
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 600
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  DenisFont85 le Sam 6 Jan 2018 - 9:22

@hf1961 a écrit:

Denis...crois-tu vraiment qu' il n'y aura pas moyen de dribler le système pour les "grands avocats", personnalités ou politiques  ?? 

J'en doute fort...

J'ai donné là l'exemple des bâtiments que j'ai été amené à garder, mais c'est partout pareil dans toutes les rues .....
J'ai eu la chance de travailler 11 années dans le 7ème aux Invalides avec une place de parking que je n'utilisais que sporadiquement privilégiant le vélo et autre moyens de transport moins anxiogène.
Je pense que les Marseillais feraient le même constat en terme de stationnement, c'est la foire d'empoigne et personne ne respecte les règles.
Autant je suis contre les voiture à radar embarqué parce qu'elles verbalise mais ne font pas cesser l'infraction et ne contrôle pas l'alcoolémie et les papiers du contrevenant, pour le stationnement on est bien content de pouvoir trouver une place dans une rue sans qu'il y ai une voiture ventouse à longueur d'année qui ne paye pas.



_________________
Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avant je roulais en Goldwing, mais ça c'était avant
avatar
DenisFont85
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 7176
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  dagobert le Sam 6 Jan 2018 - 10:41


Le débat est surtout autour du fait que maintenant ils vont rentabiliser les PV car cela sera un moyen de remplir les caisses des mairie qui  sont déficitaires.
Denis penses que maintenant aucun cadeau ne sera fait et j'ai peur que dans les grandes villes il te faille plus de deux mains et deux pieds pour compter se que tu vas prendre en PV. A Paris pas assez de place pour les deux roues en places de stationnement. Alors u fais quoi pour te garer. Tu tournes combien de temps? Tu te Gares à combien de Kilomètres ?
Pour tant ces deux roues sont un moyens de ne pas engorger les rues Parisiennes. Ils vont reprendre leurs caisses car ils perdront moins de temps pour se garer et gagneront en PV.

_________________
Me parler à moi même, bon sur que cela m'arrive mais c'est toujours lorsque j'ai besoin de l'avis d'un expert
avatar
dagobert
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1168
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  g2loq le Ven 12 Jan 2018 - 21:22


Tellement pressés de faire rentrer du pognon... 


1) Incident Mercredi 

Paris : un agent verbalisateur contrôlé positif au cannabis


Céline Carez| 10 janvier 2018, 15h57


Un agent verbalisateur à bord d’une voiture estampillée « Mairie de Paris, Contrôle du stationnement payant », a été contrôlé sans ceinture de sécurité et positif au stupéfiant. Sa voiture a été saisie par les policiers. DR

Paris : un agent verbalisateur contrôlé positif au cannabis

Le jeune homme de 23 ans, qui flashe les voitures en stationnement, a été arrêté par les policiers du XIVe.
L’arroseur arrosé… Un agent verbalisateur de la nouvelle flotte des voitures estampillées «Streeteo-Mairie de Paris-Contrôle du stationnement payant», est actuellement en garde à vue au commissariat du XIVe. Son permis de conduire a été confisqué. Sa voiture de société saisie. Les faits ont eu lieu ce mercredi à 11h40, rue Julia Bartet, porte de Vanves (XIVe).

Le jeune homme de 23 ans, qui flashe les voitures en stationnement, a été repéré par une patrouille de policiers du commissariat du XIVe arrondissement. L’homme conduisait sans ceinture de sécurité. Les policiers qui sont passablement énervés de se prendre des PV à tour de bras par ces nouvelles voitures privées «sulfateuses» mises en place par Anne Hidalgo, ont décidé de le contrôler.

Non seulement le conducteur n’avait pas d’assurance valide, mais il n’avait pas non plus de carte grise.

Il sera aussi poursuivi pour outrage

Pendant le contrôle, les policiers se sont rendu compte que le conducteur les filmait avec son smartphone. Constatant «les yeux rouges» du conducteur, la patrouille a décidé de monter en puissance en le soumettant au dépistage salivaire multi-drogues. Le test s’est révélé positif au cannabis !

Cerise sur le gâteau, alors que les policiers le ramenaient au commissariat, le jeune homme a tenu des propos sexistes envers la femme policier : «T’es contente ! T’as le seum (tu es énervée, NDLR) parce que je t’ai filmée, espèce de mal baisée !». La fonctionnaire a porté plainte. L’agent sera poursuivi pour outrage sur PDAP (personne dépositaire de l’ordre public) et conduite sous l’emprise de stupéfiants».

«Cet incident avec cet agent assermenté depuis seulement dix jours, auteur d’un délit routier, sous l’emprise de drogues et auteurs de propos sexistes, montre le problème du transfert d’une mission de service public vers le privé», s’agace Yvan Assioma, secrétaire régional Paris d’Alliance Police Nationale.

Sollicité la mairie de Paris a indiqué que «Streeteo doit prendre les mesures nécessaires pour que cela n’arrive plus. Ce prestataire a toute la confiance de la Ville à cet égard ».

2) Incident Jeudi

Paris : l’agent verbalisateur arrêté n’avait pas de permis !


Ch.R.| 12 janvier 2018, 9h46


Un deuxième agent a été arrêté ce jeudi après avoir été contrôlé positif au cannabis, à bord d’un véhicule Lapi, de lecture de plaque d’immatriculation. Sa voiture a été immobilisée dans le XIIIe. DR

Paris : l’agent verbalisateur arrêté n’avait pas de permis !

L’employé de la société Streeteo, interpellé ce jeudi dans le XIVe, conduisait alors que son permis avait été annulé.
C’est un type de publicité dont les nouvelles sociétés chargées du contrôle du stationnement payant se passeraient bien... Ce jeudi, vers 18h15, un deuxième agent verbalisateur a été arrêté par les effectifs de la DOPC (direction de l’ordre public et de la circulation).

Cet employé de la société Streeteo, l’une des deux sociétés à laquelle la Ville de Paris a confié le contrôle du stationnement payant dans la capitale depuis le 1er janvier, a été interpellé 2 rue Jourdan (XIVe), au cours de sa tournée de « flashage » de plaques d’immatriculation. « Le test salivaire de dépistage mutidrogue s’est révélé positif au cannabis. Des stupéfiants ont été découverts dans ses chaussures. Lors du contrôle, il a tenté d’usurper son identité en donnant le nom de son frère », raconte une source policière.

Et pour cause, le jeune homme de 24 ans, originaire de Saint-Denis (93), conduisait sans permis ! Et il était en situation de récidive. « Il avait déjà été interpellé en octobre 2017 pour conduite malgré l’annulation de son permis de conduire », poursuit cette source policière.

Lors de son interrogatoire, le jeune conducteur a reconnu fumer « tous les jours, plus de trois joints par jour », et « conduire régulièrement depuis que (son) permis est annulé ». « Mon employeur, à qui appartient la voiture, ne sait pas que mon permis est invalide », a précisé le jeune homme.

Ce deuxième délit – la veille, déjà, un premier agent de Streeteo, âgé de 23 ans, avait été arrêté porte de Vanves (XIVe) et contrôlé positif au cannabis – soulève l’indignation massive des policiers et notamment du syndicat Unsa. Déplorant le zèle de ces nouvelles voitures qui verbalisent les véhicules policiers « sans considération des contraintes opérationnelles ou de l’urgence de certaines situations », l’Unsa a interpellé ce vendredi la maire de Paris, Anne Hidalgo, en lui demandant de s’expliquer sur les conditions d’attribution du marché à la société Streeteo, « dont les méthodes de recrutement semblent pour le moins laxistes. »

« On se demande sur quels critères ces agents sont embauchés. Ce sont de véritables délinquants de la route ! » s’alarme aussi Nicolas Pucheu, secrétaire départemental adjoint de l’Unsa police.

Pour l’Unsa, cette arrestation pose une deuxième question, plus juridique : celle de la validité des contrôles effectués par les agents. « Le discernement des agents contrôlés positifs au cannabis est remis en question. Les citoyens qui se font verbaliser seraient en droit de contester leur PV », lance même Nicolas Pucheu. Même si ces agents n’effectuent que des pré-contrôles, puisque les forfaits post-stationnement (le nouveau nom des amendes) sont ensuite délivrés lors d’un second contrôle, par leurs collègues à pied.

La Ville de Paris reconnaît pour sa part que « ces comportements ne sont pas tolérables » et demande à la société de faire preuve « de la plus grande fermeté ».

Streeteo, elle, a réagi par voie de communiqué : « Streeteo tient à rappeler que ses agents sont assermentés et ont tous bénéficié d’une formation complète et poussée sur le métier d’agent de contrôle et sur les enjeux d’une conduite irréprochable durant leur prise de poste. Ils ont par ailleurs fait l’objet d’une enquête de moralité de la part du Tribunal d’Instance en amont de leur intégration ». La société, qui ne s’exprime pas clairement sur la vérification du permis de conduire de ses agents, « désavoue totalement le comportement des deux agents de contrôle interpellés et prendra les mesures disciplinaires appropriées ainsi que d’éventuelles poursuites judiciaires ».

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 8376
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  dagobert le Sam 13 Jan 2018 - 12:40


Un seul mot me vient :

MAGNIFIQUE !!!!

_________________
Me parler à moi même, bon sur que cela m'arrive mais c'est toujours lorsque j'ai besoin de l'avis d'un expert
avatar
dagobert
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1168
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Stationnement : 260.000 PV à Paris en 1 mois

Message  g2loq le Lun 5 Fév 2018 - 11:09



Aux résultats !  Après le premier mois... 


Stationnement : 260.000 PV à Paris en 1 mois

Le taux paiement du stationnement passe de 7% à 17¨%

La Mairie de Paris satisfaite par ce premier bilan



par Alexis Ferrant | 05.02.2018 à 09:30


L'année commence sur les chapeaux de roues pour les usagers franciliens et notamment ceux qui empruntent régulièrement les rues de la capitale. Le 1er janvier dernier, la mairie lançait son offensive sur le stationnement avec le début des contrôles par des sociétés privées.

Un mois après l'arrivée du forfait post-stationnement, qui fait passer l'amende de 17 € à 35 ou 50 € selon l'arrondissement, Anne Hidalgo s'est entretenue avec le JDD pour dresser un premier bilan qui semble satisfaire la Maire.

Au 1er février, ce sont ainsi 260.000 contraventions qui avaient été dressées pour non-paiement du stationnement, soit près de 8.500 PV chaque jour. Parallèlement à cette importante vague de verbalisation, les effets attendus seraient déjà à l'oeuvre puisque la Maire annonce que le taux de paiement du stationnement serait passé de 7% en janvier 2017 à 17% le mois dernier.

De nombreux retours sur des verbalisations à tort ou des paiements de stationnement non pris en compte ont également été entendus, mais Anne Hidalgo balaie la critique d'un revers de main en précisant que seuls 3% des PV avaient donné lieu à des contestations.

Vu les résultats, il ne faut donc pas s'attendre à ce que la politique menée change, d'autant que l'épineux dossier du stationnement à Paris est loin de s'arrêter là puisque les deux-roues sont également scrutés à la loupe... -lire ICI-

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 8376
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Suite du feuilleton...

Message  g2loq le Mer 7 Mar 2018 - 14:24


Suite du feuilleton... 




Jean-Gabriel Bontinck et Timothée Boutry| 07 mars 2018, 11h37

Paris : des milliers de faux contrôles de stationnement

La société Streeteo, en charge du contrôle du stationnement à Paris, a mis en place une procédure pour augmenter artificiellement les chiffres et tenir les objectifs de la Ville.
Un ex-employé dénonce.

Des contrôles de stationnement… sans voitures, réalisés autour d’une table dans un bureau. C’est la surprenante méthode, que semble avoir mise en place la société Streeteo à Paris. « C’est un système que l’entreprise a mis en place pour gonfler les chiffres de contrôle », explique Hamidou Sall, ancien chef d’équipe pour Streeteo, qui a démissionné mi-février. Une vidéo tourne sur les réseaux sociaux  pour illustrer l’entourloupe, révélée également ce mercredi par « Le Canard Enchainé ».

Pour tenir les objectifs fixés par la Ville de Paris depuis la privatisation du contrôle du stationnement payant, le 1er janvier, Streeteo aurait demandé à des agents d’entrer dans leur PDA (sorte de smartphone qui sert à faire les contrôles) des listes de plaques d’immatriculation. Ces numéros correspondent à des voitures pré-contrôlées par les véhicules LAPI (lecture automatisée des plaques) de Streeteo, parfois plusieurs jours auparavant.

Des contrôles réalisés depuis un bureau
Réunis dans un bureau, les agents enregistrent à la chaîne des centaines de numéros de plaques, comme s’ils les avaient contrôlées de visu dans la rue. « On nous demandait de désactiver le GPS de nos PDA pour que les contrôles ne soient pas localisés », dénonce Hamidou Sall, assisté par deux avocats, Mes Yassine Yakouti et Karim Morand Lahouazi.

« Très vite, en janvier, Streeteo s’est rendu compte qu’on ne pourrait pas attendre les objectifs de la Ville de Paris. Après avoir mis en place ce système, au moins la moitié des contrôles étaient effectués dans le bureau », poursuit l’ex-employé. Selon lui, pour l’un des deux lots gérés par Streeteo à Paris (soit un tiers de la ville environ), il fallait faire 50 000 contrôles par jour.

Le contrat passé avec la Ville de Paris pour la gestion du stationnement ne prévoit pas de rémunération au FPS (forfait post-stationnement, le nouveau nom des PV), pour éviter une politique du chiffre, mais impose un nombre total de contrôles par jour.



Pas de contraventions illicites

Parmi la foule de faux contrôles ainsi effectués, impossible bien sûr de dresser des contraventions. Celles-ci seraient immédiatement contestées. « La consigne était, en enregistrant les plaques, de donner un faux motif pour justifier l’absence de FPS », poursuit Hamidou Sall. Trois choix en général s’offrent à l’agent : la personne est dans sa voiture, l’automobiliste est agressif, ou la voiture verbalisée dispose d’une carte de stationnement PMR (personne à mobilité réduite). « On nous demandait de changer régulièrement de motif », explique l’ancien employé.

Problème : le nombre de non-verbalisation pur cause de carte PMR a explosé… artificiellement. Ce qui a alerté la Ville de Paris et a même entraîné une intervention au dernier Conseil de Paris de l’adjoint aux transports Christophe Najdovski évoquant la recrudescence du nombre de fausses cartes PMR… La Ville a alors compris le système des faux contrôles et convoqué Streeteo. « A la suite de ce rendez-vous, précise un communiqué de la Ville, les dirigeants de Streeteo ont diligenté une enquête interne, qui a confirmé un dysfonctionnement. Ils y ont mis totalement un terme dès le 22 février, tout en engageant des mesures disciplinaires à l’égard du cadre qui en était à l’origine. ». Selon « Le Canard Enchaîné », Paris a également décidé de pénaliser Streeteo à hauteur de 60 000 €. Contactée, la société n’avait pas encore réagi à la mi-journée.

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 8376
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  marc31 le Mer 7 Mar 2018 - 14:42


Tout simplement incroyable !!

Encore une idée  de ayatollah  HI...GO

Vous prenez cher  les parisiens déjà  que vous avez le PSG
lol!
avatar
marc31
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 845
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  hf1961 le Mer 7 Mar 2018 - 15:25



Déjà qu'on ne peut pas blairer ni Hidalgo ni le PSG ( ou l'argent du Qatar)...oui tous les parisiens ne sont pas faits du même moule...alors là on constate...qu'on marche vraiment sur la tête dans la capitale  Evil or Very Mad   Evil or Very Mad
avatar
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 600
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

... ...

Message  g2loq le Mer 7 Mar 2018 - 16:52

avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 8376
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum