Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Météo
par H.D Aujourd'hui à 11:18

» Monter un pivot de sélecteur sur 1500 " Le film du montage " et raidisseur de fourche
par toy Aujourd'hui à 11:15

» Vous bricolez quoi en ce moment?
par Mik Aujourd'hui à 10:29

» contacteur frein arriere
par jcdu47 Aujourd'hui à 10:07

» Dépan’&Go. Dépanne les 2RM et prête un véhicule en IDF
par g2loq Aujourd'hui à 9:40

» Kits super éthanol E 85
par Ladef92 Aujourd'hui à 9:05

» Joyeux anniversaire aujourd'hui à ...
par hf1961 Aujourd'hui à 9:03

» Une ballade gersois..... 24 février
par sergio31 Aujourd'hui à 8:58

» Une idée de modif.......
par dom71 Aujourd'hui à 8:09

» Le chien du Winger
par dom71 Aujourd'hui à 7:44

» Rajout buse chauffage goldwing
par g2loq Aujourd'hui à 6:32

» Première sortie
par dagobert Hier à 20:59

» Vibrations ou chocs répétés à la coupure des gaz
par Jean Bart Hier à 20:15

» arret automatique clignotants 1500
par Jean Bart Hier à 20:11

» rigidificateur de fourche pour 1500
par toy Hier à 19:00

» remorque ozi
par dagobert Hier à 17:49

» Logiciel d'itinéraires "Tyre"
par Pat56 Hier à 13:22

» Valise DELPHI
par dagobert Hier à 13:20

» allumage électronique sur GL1000
par alain Hier à 11:29

» avis sur 1800 de 2001
par hf1961 Hier à 10:38

Février 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 113 utilisateurs en ligne :: 19 Enregistrés, 0 Invisible et 94 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Filip78, g2loq, gegeto66, H.D, JACQUES 62, jclaudej, Jean Bart, Jeannotdu77, JL_90, Klo, kuczynski, Ladef92, Mich'80, Mik, ONACJ, Roger64, sergio31, toy, zztop06

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 247 le Ven 18 Jan 2019 - 17:37
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les essais de presse de la Goldwing 2018

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Aller en bas

Essai longue durée - en vidéo

Message  g2loq le Ven 26 Oct 2018 - 10:50



Un essai de presse longue durée... en vidéo 




par David Morcrette | 26.10.2018 à 09:00

Essai longue durée Honda GL 1800 Goldwing

7.500 km de route lors du roadtrip au USA

Cette année, Honda a largement revu sa routière phare, la GL 1800 GoldWing en procédant à une profonde refonte du modèle, tant sur le plan technique qu'esthétique. Si nous avions déjà eu l'occasion d'essayer la dernière version du vaisseau amiral d'Hamamatsu lors de son lancement, notre roadtrip aux Etats-Unis nous a permis de pousser l'essai de la Gold dans ses derniers retranchements en l'emmenant sur plus de 7.500 km de route, en route, avec un chargement complet et sous toutes les conditions climatiques possibles.

Alors que vaut vraiment la Honda GL 1800 version 2018 ? Réponse dans notre essai.


g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 10175
Date d'inscription : 29/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  hf1961 le Mer 5 Déc 2018 - 12:17



La baby Gold qui se fait décoiffer par la RT 1250 en reprises moteur... 

C'est nouveau...
hf1961
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1587
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  ledany le Mer 5 Déc 2018 - 23:54

@Henri : en reprises, c'est évident, mais aussi en vitesse de pointe (toutes les SC79 sont limitées à 180, ça fait pitié ).

Va donc essayer la 1250 RT ! 

ledany
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 449
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Essai - Honda GoldWing 1800 Bagger : graîne de Star

Message  g2loq le Ven 18 Jan 2019 - 15:07



1er essai de 2019 



Benoit Lafontaine Le 18 Janvier 2019

Essai - Honda GoldWing 1800 Bagger : graîne de Star

La plus américaine des Japonaises est à l’honneur pour 2019 ! Plus d’un an après sa sortie, la Honda GoldWing nouvelle génération n'en finit pas de séduire. Après avoir battu un record de ventes en France en novembre dernier,  nous nous sommes intéressés aujourd'hui à la version Bagger. 





1. Essai - Honda GoldWing 1800 Bagger : graîne de Star

La nouvelle GoldWing 1800 est un vrai succès commercial. Elle a même décroché un record de ventes, faisant de notre pays le second marché mondial. Si la majorité des acheteurs craquent pour la version Touring, de plus en plus de clients craquent pour la version Bagger, c’est-à-dire la plus légère, sans malle arrière. Notre modèle d'essai est équipé de la transmission manuelle, par opposition au modèle DCT à transmission robotisée et double embrayage, uniquement disponible sur la version Touring. Nous la redécouvrons cette fois en solo et dans son coloris d’origine : le discret argent mat. Si l’année dernière, nous la comparions encore à l’ancien modèle, la retrouver seule permet de mesurer le chemin parcouru, y compris par les mentalités, durant cette période. À présent, le modèle prend toute son ampleur et se ferait un prénom, si elle en avait un...





S’il était besoin de prouver que la GoldWing 1800 est une star de cinéma américaine de plus de 40 ans, reprenons les bases : en 2017, elle s’affiche après une rhinoplastie, une blépharoplastie, et une poitrine refaite (enfin un réservoir de 21 litres), sans oublier une grosse liposuccion et un lifting fessier. Résultat ? 48 kg de moins et une nouvelle jeunesse. En 2019, rien n’a changé. Plus sportive, la nouvelle Gold’ ? Forcément. Un brin couguar, même ! En tout cas, jeunes et moins jeunes ont de quoi être séduits par la ligne élancée et effilée, propre aux canons de beauté actuels. Opérations réussies, donc.







Sensible aux attentions délicates, la GL1800 se pare des meilleurs atours et atouts. Elle arbore un beau logo intégré dans l’habillage de sa console centrale. Le même que celui inclus dans la clef sans contact de type transpondeur. On regrette cela dit le côté fragile de l’habillage brillant : il se micro raye facilement et demandera un soin particulier. Au moins la crise d’acné de la GoldWing est-elle terminée : elle a à présent la peau douce. Ou presque. Fini les boutons partout, tous les réglages sont accessibles rapidement et simplement depuis les commodos ou la console centrale. A l’arrêt, le joystick 5 axes et quelques pressions sur les touches et bouton central suffusent à accéder à toutes les options possibles. L’écran TFT couleur géant de 7 pouces prend alors le relais visuel. Un regret tout au long de cet essai cependant : il n’est pas tactile, mais bel et bien protégé par une vitre des plus frustrante. La qualité a primé sur l’ergonomie absolue. Autre moyen de commander l’affichage et les paramètres : les commodos. Rétro éclairés pour un confort optimal, ils sont imposants, tout en se montrant facilement exploitables, y compris en roulant. On perd l'impression de piloter un avion de chasse ou une locomotive, mais l'agrément général y gagne.







Parmi les fonctionnalités principales de ce "pilotage" d'affichage, notons la touche « Maison ». Elle permet d’accéder à tous les paramètres : Source Audio, Navigation, Téléphone, Réglage véhicule et Réglage audio. De là, tout est possible. Quant à la console centrale, elle héberge des raccourcis, parmi lesquels le réglage du niveau de chauffe des poignées (5 au total), le type d’informations affichées (Info), le paramétrage des informations affichées (Set) et toutes les possibilités. En position centrale sur l’instrumentation, il monopolise rapidement l’attention, tandis que le cerclage argenté et biseauté du compteur et du compteur tour plaît au premier regard. Dommage peut être que la vitesse ou des informations plus générales ne soient pas accessibles au travers de ce bel instrument. Quitte à jouer la modernité, autant y aller à fond. BMW l'a en tout cas bien compris sur ses dernières R1250, et nous l'avions particulièrement apprécié





Au moins, le GPS est redoutable d’efficacité et d’exhaustivité : on nage littéralement dans les informations visuelles, au point parfois de s’y noyer. Il parle un français très agréable, tandis que la voix sort clairement au travers du système audio de qualité. Puissance, bonne distinction des medium et des aiguës, basses suffisantes et boostables, on peut rouler (y compris sur autoroute) et profiter du son, y compris écran de casque ouvert ! Le volume de la radio/source audio et celui de la navigation sont d’ailleurs indépendants. Un bon point.

On regrette par contre deux choses : l’impossibilité partielle d’utiliser le joystick en roulant. Il est pourtant la solution la plus pratique et la plus rapide. Il faudra donc manipuler le GPS par l’intermédiaire de la croix du commodo gauche, et se confronter au deuxième regret : on accède alors aux éléments de manière séquentielle, en utilisant les directions gauche/droite. Sinon, elle pilote… la radio. Bof. D’autant plus « Bof » que le GPS ne se paramètre qu’à l’arrêt (tout comme le réglage des suspensions). Chez Honda, c’est la sécurité d’abord !





Mais revenons-en à notre Star et à ses proportions de rêve. La GoldWing 1800 mod. 2019 voyage bien plus léger que par le passé. On la dira donc forte de son bagage et faible de ses bagages. Les valises latérales, manquent en effet de volume de chargement, surtout à gauche. Si l’on apprécie immédiatement le système d’ouverture sans clef par un simple téton au toucher sensuel (transpondeur en poche), on se retrouve comme une poule devant un couteau lorsqu’il est question d’y mettre un casque intégral : c’est impossible. Dommage, car, tout est là, de l’ouverture géante jusqu’à l’amortissement de la descente du panneau latéral… La garde-robe intégrale devra attendre l’adjonction d’une malle arrière, en option ou de série sur une version Touring. On apprécie la présence de rangements bien conçus et intelligents, dont celui du réservoir, ample et large. La trappe révèle un emplacement antichoc pour téléphone et une prise de connectique adaptée à même de l'interfacer avec l'instrumentation et de le recharger. Sur le flanc droit, le vide poches est un peu étroit, mais suffisament profond. il dépannera sans problème et se verrouille automatiquement. Il abrite la tirette d'ouverture de la trappe à essence. 





Niveau hauteur de selle, par contre, on n’est pas à plaindre. Les pieds d’un conducteur d’1,80 m touchent aisément le sol, grâce aux 745 mm de hauteur. On profite également d’une assise ferme, large et profonde, le bas du dos bien calé contre le dosseret idéalement rembourré. On ne quittera d’ailleurs pas ces marques, même une fois à l’abri de la bulle relevée électriquement. La position de conduite s’avère idéales sur tous les types de trajets. Même la marche arrière électrique peut être facultative, tant les appuis sont bons et la masse répartie de manière homogène. À bien y regarder, l’empattement de 1 695 mm peut paraître impressionnant. D’autant plus que son train avant à double parallélogramme semble renvoyer la roue vers l’avant, façon chopper. Pourtant, une fois installé aux demi-guidons en position haute, on savoure l’équilibre, et la direction ne demande plus qu’un petit peu d’habitude pour faire oublier sa rétivité à basse vitesse

2. Essai - Honda GoldWing 1800 Bagger : plus sport, plus fort



Ce n’est pas le tout de détailler la belle, encore faut-il l’emmener faire un tour. Alors, il tourne à droite une fois, deux fois, ça s’allume dans le poste, merci le Sans Clef. Une pression sur le démarreur automatique et le 6 cylindres s’ébroue dans une sonorité caractéristique. Les 1833 cm³ provoquent une réaction immédiate, presque épidermique. C’est velouté, et pourtant les micro vibrations relèvent le tout. Électrisent, pourrait-on même dire… Les échappements ronflent et métallisent leur voix. Ne reste plus qu’à choisir la réponse moteur aux sollicitations de l’accélérateur. Le commutateur Mode œuvre en silence, et fait bien plus que implement jouer sur l’accélérateur sans câble. Entre Rain, Eco, Tour, Sport, le choix est vite fait : ce sera Sport. Les suspensions électriques se raffermissent automatiquement, la moto se verrouille un peu. On devine que le contrôle de traction se « détend », afin de moins intervenir. Poignées chauffantes sur 3, musique sur 20, c’est parti mon Kiki pour ube promenade de plus de 400 km... sans refaire le plein.

Enfin presque. Le pneu de 130 à l’avant doit composer avec un arrière affichant 200 de large. De quoi donner une stabilité impressionnante, certes, mais aussi de quoi résister à l’engagement et à la mise sur l’angle. Et c’est bien la première impression que l’on a au guidon lorsqu’il s’agit d’emmener le guidon : il faut travailler le braquage contrebraquage lors des évolutions à basse vitesse, et surtout rester vigilent en remonte file. D’une part, les rétroviseurs sont larges, d’autre part, le train avant est très sensible aux épaisseurs de bande blanche, de quoi déstabiliser… Et si vous vous imaginez pouvoir vous faufiler dans un espace exigu, oubliez ! 925 mm de large, a ne se place pas mal, mais pas aussi facilement que ça. Alors dans un éclair de génie, on imagine pouvoir rabattre les rétroviseurs. Normal, ils sont articulés. Anormal par contre : une fois ceci fait, impossible de tourner… soit on raye le miroir du rétroviseur, soit on tape dedans. Note pour Honda : repenser le dispositif !



Gold un jour, Gold toujours. C’est ce que l’on pourrait se dire. Pourtant, la nouvelle GL 1800 affirme certains aspects de sa personnalité, et se montre très différente dans son comportement moteur comme dans son maniement. Y compris vis à vis de la concurrence. Forcément, avec plusieurs cartographies moteur et un train avant entièrement repensé, rien ne demeure de l’ancienne GoldWing. Pas même le côté Pullman, remplacé par une certaine fermeté et une sportivité classieuse, vraisemblablement causée par la perte de poids. Emmener la Goldwing en balade est une partie de plaisir, que l'on compose en fonction de l'humeur et du comportement choisi. On s'adapte à la route, tout en profitant d'une dynamique agréable. 
Bien plus réactive, y compris au niveau de la mécanique interne de son moteur, la GL 1800 mod. 2019 affiche 4 comportements distincts en fonction du Mode choisi. Eco et Rain lissent ainsi copieusement les accélérations à bas et mi régimes, tout en assouplissant les réactions moteur et en renforçant l’action de l’anti patinage. Les courbes de couple et de puissance s’infléchissent, laissant agir une force douce et onctueuse. A ce titre, le mode Eco séduit immédiatement par sa bienveillance. Touring, quant à lui, est idéal pour bénéficier de relances agréables et d’une force bienveillante, d’une accélération volontaire et d’un regain de plaisir une fois les 2500 tr/min dépassés. Mieux encore, ce choix de comportement gomme davantage les à coups de transmission nettement perçus en mode Sport. Celui-ci réclame plus d’attention au niveau du passage des rapports, afin de bien gérer l’embrayage hydraulique. On prend ainsi l’habitude de décomposer le mouvement en deux phases, avec une temporisation lors du relâché de levier. Faute de quoi les soubresauts et poussées sur la roue arrière se feront ressortir. Un phénomène nuisant autant à l’agrément qu’il contribue aux sensations de vivacité. Sport, donc, et bienommé !

Le premier rapport pousse quasiment la GoldWing jusqu’aux allures départementales (78 km/h), tandis que l’on ne souffre d’aucun remou dans le casque ni pression sur les épaules une fois la bulle en position haute. Seule la fraîcheur hivernale fait apparaître sur les jambes une sensibilité à l’air annoncé à quelques 1°. Une fraîcheur ressentie sur la face externe des mollets et le haut des genoux malgré une couche de protection supplémentaire. Une incitation à s’équiper, d’autant plus qu’aucune trappe ne permet de rediriger la chaleur moteur vers le conducteur. Par contre, un déflecteur escamotable trouve place sur la partie supérieure de la casquette d’instrumentation. En théorie, il apporte un supplément d’air sur le bas du casque lorsqu’il fera chaud. Dans les faits, le flux peine à atteindre un conducteur bien calé au fond de sa selle.



Dans la foulée du démarrage, il est possible de passer les cinq suivants et de se retrouver en 6 ème à évoluer tranquillement à partir de 50 km/h et un régime moteur extrêmement bas. S’il marque une pause dans ses montées en régime aux alentours de 2 000 tr/min, le 6 cylindres brille ensuite par sa disponibilité et par sa poussée énergique. Elle se renforce même une fois les 3 000 tr/min franchis jusqu’à ce que l’on vienne titiller le haut du compte tours et les 6 000 tr/min de sa zone rouge. Le tout est accompagné par une sonorité moteur renforcée et plus « rageuse », trahissant la ferveur des chevaux. On peut allègrement dépasser les 180 km/h compteur en une simple rotation de pognée et sur une distance réduite, le tout sans même avoir l’impression de pousser. Du moins tant que cela ne tourne pas trop.



Agile une fois lancée, précise, avec un train avant un tantinet fébrile et une direction tombante à basse vitesse, la nouvelle GoldWing devient rapidement stable et se cale sur son gommard arrière de 200. Sur les longues distances, on pourra du coup envisager d’utiliser le régulateur de vitesse implémenté de série. Mais il n’est pas l’heure de roupiller, plutôt celle de tenter de s’amuser un peu au guidon de la GL 1800. Curieusement, le guidon comme les parallélogrammes avant continuent d’indiquer des mouvements, mais le pneu de 130 les ignore et stabilise l’ensemble. Redoutable d’efficacité, le principe Ackerman de la « fourche »bénéficie de nombreux atouts, à commencer par celui de garder la GL à plat et de limiter considérablement les transferts de masse. Ajoutons un travail idéalement coordonnée avec le freinage couplé avant/arrière et assisté, et s’emparer du levier de frein avant ou presser la pédale droite se fait sans autre pensée que de visualiser là où l’on souhaite s’arrêter ou inscrire la moto. Puissance et force ne sont pas l’apanage exclusif du moteur ! A noter au passage un système rare sur les motos : les freinages vifs et déclenchements du CABS engendrent automatiquement le déclenchement des feux de détresse. Quand on vous dit qu’elle mise sur la sécurité, cette GoldWing ! D’autant plus que les clignotants restent faiblement allumés pour être mieux perçus. Les indicateurs de direction son également à arrêt automatique.



Mais revenons en au sport. Bien évidemment, les température comme l’humidité ambiante lors de notre essai ne nous auront pas poussé à chercher les limites de la GoldWing 1800. Rassurante et retournant des informations précises, on continue à se méfier instinctivement de son poids et de l’adhérence précaire du bitume. Ainsi le moment de l’inscrire sur l’angle dans une belle et grande courbe est-il précédé d’une interrogation, avant que la main droite ne donne la réponse. La précision de la poignée de gaz comme l’excellence du dosage moteur et du freinage contribuent à compenser la tendance à élargir légèrement la trajectoire au moment de basculer sur l’angle. L’antipatinage est également un facteur limitant les risques, même si nous ne l’avons jamais déclenché involontairement. Quelques jours au guidon et l’on ne se pose plus de question : ça tient. D’autant plus que l’on en vient assez rapidement à jouer de la garde au sol sur un tracé aux virages serrés ou sur les petits ronds points. Annoncée à 130 mm, la hauteur des repose pieds est largement suffisante pour se faire plaisir sans jouer les singes sur la selle. Attention toutefois aux pieds en canard, on use facilement le bord des bottes ! Un facteur limitant « à l’attaque », certes, mais reste encore et toujours la possibilité de jouer sur le tarage des suspensions, ou encore d’emmener la Gold’ au bassin et aux bras plus qu’aux appuis sur les amples repose pieds.



3. Essai - Honda GoldWing 1800 Bagger : l'avis de la rédaction



Il convient de réinscrire la GoldWing dans le marché actuel. Quel modèle peut-on retrouver en face d’elle ? Principalement les BMW K1600 Bagger et K1600 et autres déclinaisons à malle arrière. Elles aussi pourvues d’un 6 cylindres, même si leur conception date, elles n’ont rien perdu de leur charme ni de leur santé moteur. Leurs solutions techniques se rapprochent en tout cas grandement de celles retenues sur la GoldWing. Résolument sportif dans sa définition, le moteur BMW aura quoi qu'il arrive eu le mérite de piquer au vif Honda, et de placer haut la barre des exigences dynamiques. Ainsi la GoldWing est-elle dotée d’une sonorité plus feutrée, mais son comportement n'a pas à rougir devant celui des Teutonnes, bien au contraire.
Un peu plus bavarde du train avant et surtout plus incisive, la GoldWing s'engage sur une nouvelle voie et réinvente son propre concept. Si elle apparaît un peu moins luxueuse niveau habillage, surtout en ce coloris mat, c'est que le principal a été fait pour offrir à la GL 1800 une cure de minceur et de peps. Rajeunir un corps et une image n'est pas chose facile, mais les propositions faites par Honda ont le mérite de rendre les plaisirs de la GoldWing et de son moteur plus accessibles. Power cruiser et power streeter par excellence, cette routière talentueuse profite d'une ergonomie impeccable et d'une foultitude d'équipements pour marquer de nombreux points. Elle devient également plus facile en ville et bien plus exploitable. Si Honda a privilégié une boîte automatique à 7 vitesses sur la version Tourisme (celle avec la malle arrière), dommage que la version de base ne puise en bénéficier. On aurait du coup apprécié la possibilité de monter un shifter. Surtout à 24 999 € le bout en ce début 2019. Quoi qu'il en soit, cette Star de l'année ne démérite pas et quel que soit le casting conducteur/conductrice, elle saura jouer de concert sans prendre le pas sur vous. 



 Photos: Bertrand Dussart, Fabrice Berry, Benoît Lafontaine




MOTEUR

Type: 6 cylindres à plat, 4 temps, simple ACT, 24 soupapes, refroidissement liquide. Cylindrée (cm³): 1833. Puissance maxi: 93kW (126,4 ch) à 5 500 tr/min. Couple maxi. 170 Nm à 4 500 tr/min. Démarrage: Électrique. Embrayage: Multidisque en bain d'huile à glissement assisté.Type: Manuel. Transmission finale: Par arbre. Boîte: Transmission manuelle à 6 rapports en prise constante (dont 1 surmultipliée), marche arrière électrique. Alésage x Course (mm): 73 x 73. Carburation: Injection électronique PGM-FI. Rapport volumétrique: 10,5 à 1. Émissions de CO2 (g/km): 128. 

FREINAGE

ABS: System D-CBS. Frein avant: Double disque hydraulique D-CBS ø 320 avec étriers 6 pistons à montage radial, ABS. Frein arrière: Simple disque hydraulique ventilé D-CBS ø 316 avec étrier 3 pistons, ABS

PARTIE CYCLE

Cadre: Double poutre aluminium de type "Diamond". Suspension avant: Double triangle avec monoamortisseur, réglable électriquement en hydraulique (selon mode de conduite). Suspension arrière: Pro-Link avec monoamortisseur réglable électriquement en précharge et hydraulique (selon mode de conduite)

DIMENSIONS

Pneu avant: 130/70 R18. Pneu arrière: 200/55 R16. Jante avant: En aluminium 18M/C x MT3,50. Jante arrière: En aluminium 16M/C x MT6,00. Batterie: 12 V / 20 Ah. Angle de chasse: 30°5'. Dimensions (mm): 2 475 x 925 x 1 340. Capacité de carburant (litres): 21.1. Consommation annoncée: 5,6 l/100 km. Garde au sol (mm): 130. Eclairage: A LED. Poids tous pleins faits (kg): 365kg. Hauteur de selle (mm): 745. Traînée (mm): 109. Empattement (mm): 1 695


_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 10175
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  ledany le Ven 18 Jan 2019 - 20:24

@g2loq a écrit:
On peut allègrement dépasser les 180 km/h compteur en une simple rotation de pognée et sur une distance réduite, le tout sans même avoir l’impression de pousser. Du moins tant que cela ne tourne pas trop.

Il convient de réinscrire la GoldWing dans le marché actuel. Quel modèle peut-on retrouver en face d’elle ? Principalement les BMW K1600 Bagger et K1600 et autres déclinaisons à malle arrière. Elles aussi pourvues d’un 6 cylindres, même si leur conception date, elles n’ont rien perdu de leur charme ni de leur santé moteur. Leurs solutions techniques se rapprochent en tout cas grandement de celles retenues sur la GoldWing. Résolument sportif dans sa définition, le moteur BMW aura quoi qu'il arrive eu le mérite de piquer au vif Honda, et de placer haut la barre des exigences dynamiques. Ainsi la GoldWing est-elle dotée d’une sonorité plus feutrée, mais son comportement n'a pas à rougir devant celui des Teutonnes, bien au contraire.

Allègrement, allègrement ... si la vitesse maxi est limitée à 182 km/h, ça fait deux 2 km/h d'allégresse ! 

Je ne vais pas chicaner sur la logique de l'argumentation plutôt foireuse (les beumeu de conception plus ancienne se rapprochent de la GW 2019 jocolor) mais même si la K16 n'accélère pas mieux qu'une K13, si on parle de reprises et d'accélérations, la teutonne sera toujours devant, facilement je dirais.

Mais inutile de sortir vos couteaux, je sais que les beumeu coûtent bien plus cher à l'entretien et sont moins fiables.What a Face


Quand j'ai essayé la GW Bagger, j'ai été surpris par le flottement de la direction à très basse vitesse (<10 km/h). La nouvelle freine beaucoup mieux que la mienne (pas difficile clown), accélère sans doute mieux aussi mais va moins vite  Evil or Very Mad. Est-ce que ça vaudrait la peine que je lâche la mienne pour la nouvelle ? La mob coûte 25'€ (oui, c'est 10' de moins que la Touring) mais une 1250 RT qui est une merveille, quasi parfaite coûte 21'€ hors options dont on peut se passer facilement comme par exemple la peinture pailletée ou la selle marron cousue en quadrillage, ça fait nouveau riche. 

Quitte à rouler moins vite, je crois bien que je préférerais la K16 Bagger qu'on trouve plutôt facilement très peu kilométrée aux environs de 20' € toutes options.

ledany
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 449
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  cidji le Sam 19 Jan 2019 - 8:48

tlm,

Je trouve ton argumentaire tout aussi foireux ledany scratch No Very Happy ...
cidji
cidji
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 117
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  kuczynski le Sam 19 Jan 2019 - 10:35

Ledany est très diplomate Very Happy . Sur le forum Goldwing il ne dit pas de mal des BM et sur le forum BM il ne dit pas de mal des Honda  .
kuczynski
kuczynski
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 4375
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  ledany le Sam 19 Jan 2019 - 18:05

Diplomate, je ne sais pas. Dans les forums, on a affaire à des passionnés-convaincus, ça ne sert à rien de dire ici que le prix des GW est excessif (même si je l'ai déjà dit)  et dans le forum des beumeu ça ne sert à rien de dire qu'elle coûtent les yeux de la tête à l'entretien et que ma Rhonda est incroyablement fiable et économique  (parce que je l'ai déjà dit). 

Dans le forum des GS, ça ne sert à rien de dire qu'ils ont des pannes inacceptables (la pompe à eau, le frein AR, la fourche qui se pète le cas échéant) parce qu'ils le savent tous. Avant la sortie de la nouvelle R1250 GS, c'était marrant de voir leurs doléances desiderata, lesquels n'étaient rien d'autre que les reproches qu'ils pouvaient faire à leur mob (et la liste n'était pas courte).

Je préfère dire que si j'avais du flouze, j'hésiterais entre une K16 Bagger et une R1250 RT - mais chut, ne le dites pas aux membres du forum des GW ! 

ledany
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 449
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  hf1961 le Sam 19 Jan 2019 - 18:17



J'aime pas les Bagger... Honda ou BMW ou .. 

C'est comme si tu enlevais la malle arrière et tout le confort de la passagère à une bécane entre 25 k€ et 35 k€... 

Totalement inutile...
hf1961
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1587
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  bonigard le Sam 19 Jan 2019 - 20:42

Une moto quoi !

bonigard
Membre actif
Membre actif

Messages : 41
Date d'inscription : 17/09/2018
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  dume le Dim 20 Jan 2019 - 10:45

@hf1961 a écrit:

J'aime pas les Bagger... Honda ou BMW ou .. 

C'est comme si tu enlevais la malle arrière et tout le confort de la passagère à une bécane entre 25 k€ et 35 k€... 

Totalement inutile...

Après ça peut être une excuse pour laisser la passagère à la maison lol!

dume
Membre actif
Membre actif

Messages : 37
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  hf1961 le Dim 20 Jan 2019 - 10:52

@dume a écrit:Après ça peut être une excuse pour laisser la passagère à la maison  lol!

 Dominique.

Ça pourrait être une bonne idée...mais j'ai tellement circulé seul dans mes jeunes années que je ne suis plus intéressé  Very Happy
hf1961
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1587
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  papijerome60 le Dim 20 Jan 2019 - 12:04

Toujours Super Hyper Content de ma Bécane : Gold DCT - "What Else" ! ! !
papijerome60
papijerome60
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 183
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  cidji le Dim 20 Jan 2019 - 15:21

@papijerome60 a écrit:Toujours Super Hyper Content de ma Bécane : Gold DCT - "What Else" ! ! !
+1 cheers Very Happy
cidji
cidji
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 117
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  hf1961 le Dim 20 Jan 2019 - 17:43



Moyenne d'âge de Jérôme et Claude , nos deux fervents défenseurs de la nouvelle Gold 1800 DCT : 67, 5 ans... 

Est-ce une moto du troisième âge ?  lol!
hf1961
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1587
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  cidji le Dim 20 Jan 2019 - 19:17

@hf1961 a écrit:

Moyenne d'âge de Jérôme et Claude , nos deux fervents défenseurs de la nouvelle Gold 1800 DCT : 67, 5 ans... 

Est-ce une moto du troisième âge ?  lol!
 tlm,
Si c'est le cas, c'est raté pour Honda qui pensait probablement rajeunir sa clientèle Rolling Eyes scratch ! A noter tout de même que les propriétaires des "vieilles" Gold ne sont pas des "perdreaux de l'année" Rolling Eyes Very Happy lol!!
cidji
cidji
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 117
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  papijerome60 le Lun 21 Jan 2019 - 0:30

Attention, les Gamins : si vous cherchez, vous allez trouver ! ! !
papijerome60
papijerome60
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 183
Date d'inscription : 01/08/2018
Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  marcô83 le Lun 21 Jan 2019 - 6:30


marcô83
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 280
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  estérel83 le Lun 21 Jan 2019 - 18:29

dans tous les cas Honda ne pense pas à nous et n'envisage rien ,à court terme, pour les difficultés d emport de ce nouveau modèle de goldwing
cf article ci dessous :

 https://moto-station.com/moto-revue/actu/interview-fabrice-recoque-honda-france-les-mouvements-sociaux-ne-modifient-pas-nos-commandes/413140

estérel83


le 21.01.2019

INTERVIEW FABRICE RECOQUE, HONDA FRANCE : »LES MOUVEMENTS SOCIAUX NE MODIFIENT PAS NOS COMMANDES »


Fabrice Recoque nous a accordé un moment en marge de l’inauguration d’une concession rénovée du réseau Honda. Bilan marché, perspective d’avenir, impact du climat de tension sociale, il a répondu à nos questions.

Fabrice Recoque, le directeur de la division moto de Honda France, était présent au Havre chez Océane Motos pour l’inauguration de cette concession fraîchement rénovée selon les codes « silver » du réseau de la marque. Il a accepté de répondre à nos questions.

Fabrice Recoque, quel bilan tirez-vous du marché pour 2018 ?

« Le bilan de l’année 2018 est très bon et honnêtement, nous n’avions pas prévu qu’il termine à ce niveau-là. Nous avions imaginé qu’il atteigne environ 155 000 unités et une faible croissance comprise entre 2 et 3 points et il clôture avec 9 points de croissance et 165 000 unités pour les plus de 50 cm3. Nous étions sur une phase de reconstruction du marché après Euro 4 et la mise en place du permis A2 et cela faisait longtemps que le marché n’avait pas enregistré de tels résultats.« 

Et pour Honda, quel est le bilan ?

« De notre côté, nous avons souffert de quelques indisponibilités, notamment sur le Forza 125 qui est notre modèle à fort volume et clairement il nous aura manqué environ 1200 unités sur le second semestre. Mais globalement, notre bilan marché est très bon, parce qu’il est aussi très qualitatif. L’exemple bien sûr, c’est la Goldwing, avec 1070 Goldwing commercialisées, dont un mixte de 75% pour de la DCT, c’est le record pour la Goldwing en France et cela nous permet d’être le second marché mondial derrière les états-unis et donc devant le Canada, longtemps second marché pour ce modèle. La CB1000R a bien fonctionné avec près de 700 unités. C’est bien aussi. Et surtout, nous avons rencontré un franc succès avec la CB125R. »


Les moto-taxis n’ont pas réservé le meilleur accueil à la nouvelle Goldwing, combien de ventes cela représentait il ?

« Le marché de la moto taxi représentait environ 200 motos à l’année. »

N’est il pas dommage de les avoir perdu ?

« Nous n’avons rien fait de particulier. Nous avons lancé cette moto sans conditions particulières pour cette clientèle. C’est vrai qu’ils sont un peu gênés par la capacité d’emport, mais globalement, de notre côté, nous sommes surtout heureux d’avoir à nouveau captés d’autres clients. La nouvelle Goldwing est redevenue une moto de conquête et le réseau a vu bon nombre de reprises issues d’autres marques et pas seulement des Goldwing des millésimes précédents.« 

Cela signifie t il que Honda ne veut pas des moto taxis ?

« Non, absolument pas. Les moto taxis peuvent acheter des motos chez nous, il n’y a pas de problème avec cela, mais nous ne faisons pas de conditions particulières pour inciter les ventes liées à cette pratique professionnelle.« 

Par ailleurs, et bien qu’elle parvienne à séduire, la nouvelle Goldwing a perdu de la capacité d’emport, n’est il pas prévu de travailler sur une version plus logeable, avec des valises plus larges par exemple ?

« Je comprends le sens de votre question et cela ne figure pas au programme pour le moment« .

Quelle est la perspective prévue pour le marché pour 2019 ?

« Nous pensons que le marché va continuer de croître, mais avec une petite croissance de l’ordre de 2% environ. Ce qui serait bien, car nous resterions sur une tendance dynamique. De notre côté, nous pensons également augmenter nos volumes et dépasser les 30 000 unités pour 2019. Nous espérons également augmenter nos parts de marché et dépasser les 18%. Notre objectif est de continuer sur cette tendance grâce à une gamme forte et qui va continuer de l’être.« 

La France traverse une période perturbée, entre le mouvement des gilets jaunes et la fébrilité du gouvernement qui peine à sortir de cette situation. Comment les dirigeants Japonais observent cette période ?

« Les Japonais sont effectivement inquiets de cette situation, surtout parce qu’ils n’ont pas ce genre de mouvement chez eux. Ils le découvrent, surtout pour ceux qui sont présents en Europe et ne le comprennent pas forcément. Dans les faits, certains concessionnaires sont impactés, car ils peuvent se trouver près d’un point de blocage ou de manifestation. Pour les clients, cela peut représenter un frein, car ils peuvent différer leur visite dans le réseau par peur de se retrouver bloquer, mais pourtant cela ne se répercute pas dans les statistiques d’immatriculation, hormis bien sûr, chez certains concessionnaires qui ont été très impactés, notamment en île de France ou dans le centre de Paris par exemple. »

Et le prélèvement de l’impôt à la source peut il constituer un frein à l’achat ?

« Potentiellement, il peut freiner légèrement les ventes, surtout au départ. Mais, par la suite, tout devrait rentrer dans l’ordre lorsque cette réforme sera rentrée dans les mœurs. »

Mouvement des gilets jaunes, taxes maintenues ou suspendues, impôt à la source, tous ces paramètres modifient ils vos prévisions et vos commandes ?

« Honnêtement, non. A ce stade, ce n’est pas le cas. Nous n’avons pas réduit nos plans de commande. C’est sûr que nous sommes attentifs à certains distributeurs, quand l’avenue de la Grande Armée est fermée plusieurs samedi de suite, c’est évident que cela à un impact, mais, pour le moment, le marché reste satisfaisant, même si, en ce début d’année, il n’a pas repris de façon dynamique. Nous pourrions modifier notre stratégie si la situation reste tendue d’ici le printemps, en l’attente, nous restons en phase avec nos prévisions« .

Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France et Christophe Decultot (à droite), vice président Honda Motor Europe, encadrent Arnaud et Gaelle, les responsables de la concession Océane Motos (76) qui a été rénovée selon les nouveaux codes de la marque. Cette concession de province adopte la présentation appelée « Silver ».




estérel83
Membre posteur
Membre posteur

Messages : 53
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  hf1961 le Lun 21 Jan 2019 - 20:06

@papijerome60 a écrit:Attention, les Gamins : si vous cherchez, vous allez trouver !!! 

Salut Jérôme. 

Tout d'abord, à 57 ans on a passé le stade de gamin depuis...45 ans en ce qui me concerne... 

En second, à 1,90 et 135 kg et ancien pilier de rugby...très peu de choses m'impressionnent... 

Pour finir, je trouve que les dimensions de la nouvelle Gold ne me conviennent pas...

Les goûts et les couleurs  Very Happy Very Happy
hf1961
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1587
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les essais de presse de la Goldwing 2018

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum