Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 116 utilisateurs en ligne :: 19 Enregistrés, 0 Invisible et 97 Invités :: 1 Moteur de recherche

Alain40, charpentier09, chounig, domi 35, doudou36, dume rt, Filip78, Frère Laurent, g2loq, jack 57, jean michel, kuczynski, La Savoie, marcô83, Mich'80, NOCA, siber69, Suzu'Kid, toy

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 237 le Dim 3 Juin 2018 - 19:48
Connexion

Récupérer mon mot de passe


La Honda RC 30, sa vie, son œuvre

Aller en bas

La Honda RC 30, sa vie, son œuvre

Message  g2loq le Mer 21 Mar 2018 - 8:26



Une icone des années 80... 



par Philippe Guillaume | 21.03.2018 à 07:00
La Honda RC 30, sa vie, son œuvre

5 victoires au Mans, 2 titres en Mondial Superbike, 2 victoires au GP de Macao et une entrée dans la légende
VFR 750 R : V4, 748 cm3, 112 chevaux à 11000 tr/mn, 7,4 m/kg à 7000 tr/mn, 180 kilos à sec



C'est probablement l'une des Honda les plus mythique de toute la production du premier constructeur mondial. Elle a en effet tout pour elle : elle est belle, elle est victorieuse, elle avait une technologie très en avance sur la concurrence de l'époque. Elle était chère, certes (dans les 84.000 F à sa sortie en 1988 en France, quand une grosse sportive genre Suzuki GSX-R 1100 valait dans les 55.000 F), mais elle représentait tout le savoir-faire et la technologie de Honda. Elle était d'ailleurs entièrement assemblée à la main.

La RC 30 (c'est son type Mines, son vrai nom est en fait VFR 750 R) doit beaucoup à l'héritage de la course et notamment aux RVF d'Endurance, qui succèdent aux Honda RS et qui, globalement, font tourner un moteur de VF 750 F optimisé dans un châssis très sportif, constitué d'une double poutre en aluminium. La RVF a gagné d'importantes courses, telles que le Bol d'Or ou les 8 Heures de Suzuka et c'est à partir des travaux réalisés sur cette machine que Honda a acquis la technologie qui a permis de sortir un autre joyau, la VFR 750 F de 1986.

Au même moment, les règlements sportifs changent et, en TT-F1 (l'ancêtre du Superbike), il est stipulé que les machines devront être proches de la série. De fait, Honda concocte tout simplement une moto qui permettra aux privés de briller en vitesse comme en endurance. C'est la VFR 750 R, type RC 30, qui fit sa première apparition publique le 26 juillet 1987 à l'occasion des 8 Heures de Suzuka.

Ready to race !

180 kilos à sec, 112 chevaux à 11000 tr/mn et 7,4 m/kg de couple à 7000 tr/mn : ces chiffres font aujourd'hui sourire car ce sont globalement des données d'un roadster mid-size à 9000 euros, mais à l'époque et bien avant que KTM ne prenne ce slogan, la RC 30, c'était du ready to race ! Déjà, parce que le châssis offrait ce qu'il y avait de mieux : un rigide cadre en alu, un monobras à l'arrière et des suspensions entièrement réglables préparées par Showa. La fourche n'était pas inversée, cette mode est arrivée juste après la RC 30. Le freinage était confié à Nissin et assuré par des disques de 296 mm à l'avant.



Côté moteur, on pense souvent que le bloc de la RC 30 est proche de celui de la VFR 750 F ; d'ailleurs, ils pèsent le même poids : 75 kilos. C'est vrai que quand on a les deux moteurs côte à côte, la ressemblance est frappante, même si les culasses sont différentes. En fait, à l'intérieur des carters, aucune pièce n'est commune. Pompe à eau et à huile, toute la distribution, les pistons, l'embiellage, boîte de vitesse et embrayage (avec système anti-dribble) n'ont rien de commun. Pour la première fois sur une moto de série, la RC 30 intégrait des bielles en titane. Résultat : si une VFR prenait 11000 tr/mn en 1987, une RC 30 pouvait prendre 12500 tr/mn. Ça fait une différence, tout comme le bruit : calé à 360° et non pas à 180°, la RC 30 gronde d'une toute autre manière.

Et puis surtout, regardez cette ligne : fine, étroite, compacte. Entre ses deux petits feux arrière posés sur un dosseret biseauté, sa double optique, ses jantes blanches, son réservoir en aluminium, sa ligne est juste.

A bord, c'est du sport aussi : position de conduite ramassée, tout sur l'avant, selle monoplace obligatoire, gros compte-tours central. Le premier des 6 rapports de boîte tire long : plus de 130 km/h !

Un régal d'équilibre

Sur la route, la RC 30 dévoile vite son arme secrète : son châssis, dont les cotes sont assez proches de celui des NSR 500 de GP de l'époque. C'est une merveille d'équilibre et par rapport aux lourdes 750 de l'époque, elle affiche presque l'agilité d'une 250 2-temps ! Rappelons que la RC 30 était plus légère de 35 kilos par rapport à une VFR 750 F.



Certes, le moteur n'était jamais explosif et certains en ont ressenti comme une frustration. Mais la RC 30 vous tractait avec constance, la réponse à la poignée de gaz des quatre carburateurs Keihin de 38 mm étant d'une incroyable précision.

Les victoires à la clé

Sans soutien officiel, Fred Merkel remporta le championnat du monde de Superbike en 1988 et répéta cet exploit l'année suivante. En 1988, Steve Hislop battit le record de 15 secondes avec une RC 30, lors du Tourist Trophy de l'Ile de Man. L'année suivante, la RC 30 fut le première machine à tourner sur l'Ile de Man en moins de 20 minutes au tour. Le record de Steve Hislop est resté invaincu jusqu'en 1999, quand Jim Moodie parvint enfin à tourner plus vite au guidon d'une Honda RC 45.

La RC 30 n'allait pas tarder à démontrer sa domination sur tous les circuits de la planète, en décrochant en plus des titres dans les championnats nationaux de Superbike, que ce soit en Autriche, en Australie, en France, en Allemagne, au Canada, en Grande-Bretagne, en Espagne et ailleurs. La RC 30 a juste écrasé la concurrence et sur la fin, le HRC arrivait à en sortir 150 chevaux, ce qui était impressionnant pour une 750 4-temps.

Le duo RVF & RC 30 a gagné 5 fois les 24 Heures du Mans moto, de manière consécutive entre 1986 et 1990.



Généalogie

La RC 30 a été produite pendant 4 ans, de 1987 à 1990 (vendue dès 1987 au Japon, 1988 en France et 1990 aux USA), sans grandes modifications d'un millésime à l'autre. Sa production totale est estimée à environ 3000 exemplaires et 580 unités auraient été vendues en France, ce qui représente un vrai succès pour une machine aussi chère et exclusive. Et encore, si ses propriétaires avaient su qu'aujourd'hui, la RC 30 est entréee dans une sorte de folie spéculative et certaines se vendent aux alentours des 50.000 euros !

On peut se consoler en jetant son dévolu sur une NC 30 : la même, mais en 400, avec les mêmes spécificités (un premier rapport de boîte calé à 50 %) et un V4 coupleux et mélodieux, qui prend carrément 14500 tr/mn. Les NC 30 sont rares et chères en France, plus faciles à trouver et plus abordables en Grande-Bretagne.

La RC 30 était tellement aboutie que sa descendante, la RC 45, produite en 1994 et 1995, ne parviendra pas à la faire oublier dans le coeur des fans. Une RC 45 était moins équilibrée que sa petite soeur.



Difficile aussi de passer sous silence l'exploit de nos petits amis de Moto Journal, qui se sont engagés en 2009 aux 24 Heures du Mans avec une RC 30, pour finir 26ème au classement général et premier de la catégorie Open.



La série des RC inspirées de la course continuera en 2000, avec la RC 51 : mais le vent de l'histoire avait tourné et il fallait à l'époque un gros byclindre pour s'imposer. La RC 51 est le petit nom de la VTR 1000 SP...

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 9942
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Honda RC 30, sa vie, son œuvre

Message  toy le Jeu 5 Juil 2018 - 15:03

110 Km/h en première .....   sur le moment j'avais pas tout compris .... en fait on ne sent rien .. ça pousse linéaire .....  

première prise en main sur le mouillé direction Lille par le grand boulevard de Roubaix ...   sur le mouillé pour ceux qui connaissent le coin c'est une patinoire .

Une Alpine à un feu rouge .... bin voyons juste quelques minutes après la mise en main .... le gars nerveux sur sa pédale de gaz ;

Go .....    une poignée de seconde pour se retrouver à 220 et une Alpine V6 grosse comme une tête d'épingle dans le rétro .... Whaooooo  ...  

J'effleure le frein av ..... ça freine aussi bien qu'un camion ... incroyable . 

Je dépose la bête au magasin de Lille rue Gambetta .....

Trois semaines après trajet en sens inverse ... grand soleil ( et oui dans le Nord ça arrive )  ... je fais le grand tour par Villeneuve D'Asq ....

Ca déboule comme un avion de chasse ... tout le monde semble à l'arrêt sur l'autoroute ....   oui mais .... bouchon dans Roubaix ....  et la tu pleures ...

le pot te carbonise la cuisse droite ... la chaleur remonte de partout ... tu cuis littéralement sur la bécane ...  grosse crampe dans le poignet gauche ... point de coté du à la position . 

Je termine le périple à la poussette tellement c'était l'enfer ......  géniale sur routes ouvertes ... c'est pas une machine de ville .
avatar
toy
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 463
Date d'inscription : 01/07/2018
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum