Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 95 utilisateurs en ligne :: 16 Enregistrés, 0 Invisible et 79 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Alain27, charpentier09, chris5, dom71, fab1131, Filip78, Frère Laurent, g2loq, jihem50, JPM01, Murik, naisamena, Panagil, Roger64, sergio31, siber69

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 237 le Dim 3 Juin 2018 - 19:48
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Définition : Sport-GT

Aller en bas

Définition : Sport-GT

Message  g2loq le Mer 26 Sep 2018 - 12:18


Après les routières la semaine dernière, Le Repaire passe en revue les Sport-GT 



par Philippe Guillaume | 26.09.2018 à 07:00

Définition : Sport-GT 


Une catégorie de motos autrefois pléthorique, mais qui a quasiment disparu

La moto idéale... dont plus personne ne veut !



Le beurre et l'argent du beurre : c'est ça, la sport-GT et c'est une catégorie de motos qui a complètement connu son heure de gloire dans les années 90, avant de disparaître quasiment des écrans radars. Si l'on considère que le segment n'est né que dans la seconde moitié des années 80, cela fait une existence d'une quinzaine d'années, très (trop) courtes.

Ce que je suis, ce que je ne suis pas

Puisque nous sommes dans une tête de rubrique qui s'appelle "définition", plions-nous donc à cet exercice : une Sport-GT ne pouvait pas exister à l'époque où une moto, eh ben, c'était une moto. Entendez par là que c'est l'usage que l'on faisait de la moto qui primait sur ses compétences ou son "positionnement" et que les gammes des constructeurs n'étaient pas aussi étendues qu'aujourd'hui. Ainsi, une Kawasaki 900 Z1 de 1972 ne ferait-elle pas une bonne Sport GT ? Elle déposait tout ce qui roulait à l'époque et les essayeurs de MJ, à son lancement, l'avaient emmené rouler jusque dans le Sahara.

Non, la sport-GT n'existe qu'à partir du moment où elle peut se positionner comme un entre-deux : elle est dynamique sans être aussi efficace qu'une vraie sportive, elle est confortable sans être aussi douillette qu'une vraie routière. C'est donc au milieu des années 80, quand les sportives se radicalisent et que de vraies routières apparaissent que peut ainsi émerger la catégorie des Sport-GT, qui se définit donc tout autant par ce qu'elle est que par ce qu'elle n'est pas.



Prenons le cas de chez Yamaha, par exemple : quand la XJ 900 sort, elle répond à la définition, sauf qu'elle est un peu seule au monde. Par contre, quand un motard va jeter son dévolu, deux années plus tard, sur une FJ 1200, il a aussi choisi de ne pas se casser les poignets sur une Suzuki GSX-R 1100 ni de s'embourgeoiser au guidon d'une Kawasaki GTR 1000. La FJ 1200 est donc une vraie Sport-GT !

Et tout le monde s'y met !



Le segment existera principalement dans deux cylindrées : les grosses et le Japon accouche alors de la Honda CBR 1000 F (notamment la seconde génération de 1992), Yamaha des FJ et GTS 1000, Suzuki de la belle GSX-F 1100 et Kawasaki des ZZR 1100 et 1200. Le concept sera décliné vers le bas : Suzuki GSX-F 600 et 750, on n'oublie pas la Honda VFR qui a probablement été la représentante la plus éclatante et la plus éternelle du genre, en 750, en 800, avec ou sans V-Tec (et par pudeur, on ne parlera pas de la VFR 1200, qui fut un ratage majeur du premier constructeur mondial).



Si le Japon montre la voie, l'Europe suit : Triumph Sprint 955 puis Sprint ST 1050, Ducati ST2, ST3 et ST4 et ST4S, Aprilia Futura, on n'oublie pas les BMW R 1100 RS...

A un moment de l'histoire, la Sport GT est quasiment le type de moto le plus représenté au sein des gammes des constructeurs ! La presse de l'époque sort des comparatifs géants avec 8 motos et toutes les enquêtes d'opinion montrent que les motards plébiscitent ces machines...

Quelques bizarreries

Ceci n'occulte pas quelques engins pour le moins curieux : ainsi, la BMW R 1200 ST ou la Buell ST3 sont destinées aux amateurs de Sport GT qui ont tout de même un sens curieux de l'esthétique... Tout comme pour la MZ 1000 ST, qui n'était d'ailleurs pas si mal à rouler, en fait !


Le déclin : a qui la faute ?

Hélas, le concept a tout pour prendre sur le papier, mais après quelques belles années commerciales, le créneau se tarit : et là, c'est triste. Les motards vieillissent, roulent moins, la répression routière fait hésiter au moment de prendre la route avec des machines qui sont quand même très performantes ; les lombaires des utilisateurs vieillissent et du coup, l'argument proposé par les gros trails qui gagnent en puissance, en confort, en performance et en polyvalence ont peut-être signé la fin des Sport-GT. Qu'en pensez-vous ?

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 9937
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition : Sport-GT

Message  hf1961 le Mer 26 Sep 2018 - 12:50



Le concept sport -GT est en effet dépassé...les acheteurs potentiels, d'un âge plus ou moins avancé lol! ont voté et choisi le GT tout court...
avatar
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1351
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum