Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» le visu lyonnais ?
par didier Aujourd'hui à 23:07

» Bonjour a tous [Ferreira]
par Ferreira Aujourd'hui à 22:47

» Bonjour de l'Alsace
par Full black Aujourd'hui à 22:35

» entrainement maniabilité goldwing
par Suzu'Kid Aujourd'hui à 22:28

» présentation du nouveau : [thecop]
par Didou57 Aujourd'hui à 21:40

» Présentation de Marc
par charpentier09 Aujourd'hui à 21:38

» Présentation de Michel [michelslv12]
par Didou57 Aujourd'hui à 21:35

» bonjour du sud [stefou13]
par charpentier09 Aujourd'hui à 21:24

» Bonjour de Lyon [guillaume692]
par Didou57 Aujourd'hui à 21:18

» Comment combattre la canicule à moto ?
par mauricexb Aujourd'hui à 20:41

» Météo
par Dédé Aujourd'hui à 19:29

» Tomtom Rider 550 Nouveauté
par Mimi 89 Aujourd'hui à 19:00

» Pollution elle est ou la logique ?
par toupeyo Aujourd'hui à 18:01

» Jusqu'ou l'homme est t'il capable d'aller dans l'horreur
par michelslv12 Aujourd'hui à 17:41

» Codes et phares en Led
par Thierry Aujourd'hui à 15:30

» AIDE CHOIX D'UNE GOLD 1800
par hf1961 Aujourd'hui à 13:33

» Vidéos à la suite....
par g2loq Aujourd'hui à 12:29

» Adresse 67 pour révision
par christian67 Aujourd'hui à 12:24

» Joyeux anniversaire aujourd'hui à ...
par eddy tionspéciale Aujourd'hui à 9:28

» ITALIE : des lacs aux Cinque Terre
par sergio31 Aujourd'hui à 9:02

Juin 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 90 utilisateurs en ligne :: 18 Enregistrés, 0 Invisible et 72 Invités :: 2 Moteurs de recherche

asc3636, capitainecave, charpentier09, christian38, cnox, dagobert, Filip78, G Breizh, Gold35, guillaume692, mafray, nono_80, patrick lille, Robert1455, siber69, stefou13, Suzu'Kid, toy

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 259 le Ven 7 Juin 2019 - 0:46
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R.

Aller en bas

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Empty Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R.

Message  g2loq le Sam 24 Nov 2018 - 11:46

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 80330

De belles histoires qui plairont à Maître Kuc et autres passionnés de mécanique, racontées par l'encyclopédie vivante des anciennes sur son blog Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Invisi22
Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. He230


Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Z_hume10

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Z_hume10
Z'humeurs & Rumeurs

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R.


B.C.R. une marque qui avait du ressort

Vers 1919-1920 la mode en France est au scooter qui nous est revenu par les États-Unis. C'est en effet une invention française mais bien oubliée depuis 1902 année de la création de l'Auto-Fauteuil à moteur De Dion-Bouton. Exceptés le Skootamota britannique, le Vélauto Monet-Goyon et quelques bricolages plus ou moins amateurs, la mode de l'après-guerre passera rapidement. Démarrer dans la construction motocycliste par un scooter était donc en 1920 un pari risqué que tentent MM. Bertelleto et Raynal avec leur 250 B.C.R. (B. Salvat donne Béchir, Collin et Raynal, les deux premiers étant des constructeurs de moteurs). 

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1920-b11

Seule preuve, avec le prospectus ci-dessous, de l'existence de la Moto-Patinette monovitesse B.C.R., cette photo datée de 1920. Le pilote inconnu est photographié dans le parc du "laboratoire" de l'Automobile Club de France (Neuilly) où s'effectuaient les opérations de pesage avant les épreuves de tourisme.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1920-b10

Pas de nom de constructeur(s) sur le premier prospectus connu de B.C.R. et l'adresse à Villejuif ne reparaît plus jamais par la suite. Le moteur est un 250 Train, autre spécialiste du moteur deux-temps. Il cédera la place à des produits de MM. Béchir et Collin lorsque B.C.R. sortira ses premières motos.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1923-b13

Nouvelle adresse et apparition des noms de Raynal et Berteletto dans l'une des premières annonces pour les B.C.R. Dès 1923 une 350 figure au programme, motorisée par un Béchir & Collin comme la 125. Mais la nouveauté ne se cantonne pas aux seuls moteurs car un examen attentif à la loupe du document agrandi de la 350 révèle...

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1923-b11

... une suspension arrière bien particulière dont le fonctionnement est compréhensible grâce au dessin ci-dessous. Un très court bras oscillant de faible amplitude s'articule sur une excroissance du cadre, le mouvement de suspension étant assuré par un demi-cantilever de ressorts à lames et se trouve amorti par un ressort hélicoïdal solidaire du cadre. D'origine britannique, cette suspension Victory était montée sur une 350 B.C.R. exposée au Salon de Bruxelles.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1923-b10

À la même époque, elle figurait également au chapitre des nombreuses options proposées par D.F.R. où elle ne connaîtra pas plus d'avenir. Cependant, on verra par la suite que l'idée n'avait pas disparu à jamais dans les oubliettes de la technique, du moins chez B.C.R. 

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1923-b14

En 1924 l'accent semble mis sur la 125 à moteur B.C. avec la frêle fourche Munro-Saxon "allégée" des haubans du plus gros modèle (ci-dessous). Sur le catalogue millésimé de cette année 1924, le nom de Berteletto a disparu, remplacé par le seul Raynal accolé à la mention "Constructeur" alors que l'adresse reste celle de l'avenue de Fontainebleau.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1924-b11

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1924-b10

La 125 du catalogue 1924 avec un unique frein à deux sabots sur la poulie-jante commandés par un petit levier au talon et probablement un câble avec poignée au guidon.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1923-b16

Outre la 125, ce catalogue est riche de quatre modèles différents en 250 et 350 dont un à courroie directe (? !). Une Tourisme offre 2 vitesses, débrayage et kick-starter dans les deux cylindrées pré-citées (ci-dessus). Une Sport n'a que les 2 vitesses, sans débrayage, sans kick, toujours en 250 et 350. Enfin, dans ces deux cylindrées est disponible la suspension arrière contre un supplément de 300 F, à ajouter aux 3800 F de base. Une Peugeot deux-temps comparable vaut 3450 F, une Ultima (4 temps latérales) est à 2975 F. Après, en machines françaises, il faut descendre à 250 avec un choix qui tourne en moyenne autour des 3000 F.      

Virage à 180 ° lorsque B.C.R. ajoute des JAP à soupapes à côté de ses moteurs Béchir & Collin deux-temps. C'est à la fin de l'année 1925 que B.C.R. s'établit à une nouvelle adresse assez proche de l'ancienne (après un détour rue Danton selon B. Salvat), et toujours au Kremlin-Bicêtre.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1925-b13

En prenant du volume, le vélomoteur accède au rang de motocyclette légère, toujours, semble t-il avec un moteur B.C. (Publicité dans Moto Revue du 1er octobre 1925)

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1925-b11

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1925-b10

Au moment où la transmission finale par chaîne gagne du terrain on remarquera que la "magnifique" B.C.R. conserve une courroie de même qu'une fourche Munro-Saxon. Le montage quasi-horizontal du levier de vitesses permettait de passer les rapports avec le pied (note aux jeunes couches : en aucun cas on ne désignera ce levier direct par le terme de "sélecteur à main". Merci de prendre note !).

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1925-b12

Incohérence de ce qui n'était pas encore la com', mais simplement la publicité : la photo ci-dessus a paru en mars 1926 alors que le placard publicitaire précédent (avec la "magnifique" 500 JAP) était, lui, de décembre 1925. Peu de pièces sont similaires entre les deux machines : fourche, dessin des réservoirs d'essence et d'huile, transmission finale, freins, échappement, tout est différent. Et différence encore avec le modèle de janvier 1927 (ci-dessous) doté de plus larges freins et d'une nouvelle fourche. On travaillait vite chez B.C.R., signe révélateur aussi d'une petite, toute petite production, proche de l'artisanat. Ce qui explique les tarifs prohibitifs de ces machines.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1927-b10

Organisés par Moto Revue, les 6 Jours d'Hiver (6 boucles différentes autour de Paris en janvier - 200 à 300 km selon la cylindrée) étaient une épreuve très populaire des années 20. Toutes les marques française y étaient représentées avec aussi pas mal d'étrangères engagées par les importateurs. En 1927, B.C.R. y fut défendue par le pilote Brouet sur cette belle culbutée JAP (350 ou 500 ?). M. Raynal est passé d'un coup dans la modernité : fourche à parallélogramme de type Webb avec amortisseurs à friction, freins à tambour de bon diamètre aux deux roues, allumage par magnéto désormais logée à l'abri des intempéries derrière le cylindre. 

"JE NE CONNAIS RIEN DE PLUS ATTRAYANT QUE LA LECTURE D'UN CATALOGUE" - Anatole France

Citation dans la publicité des sidecars "P.E.U.P.L.E." (Moto Revue 1925)

Obéissons-donc au célèbre écrivain et retrouvons la publication 1929 de Saint-Martin Automobiles qui est le fil rouge de cette série consacrée aux marques françaises peu connues (J'espère que vous n'avez pas oublié l'Eve qui a ouvert ce catalogue...)

Nota : aux puristes qui s'étripent à propos de l'orthographe de sidecar (ou side-car), je signale que l'Académie Française, a approuvé en 1990 à l'unanimité la réforme de certains mots dont faisait partie "sidecar". Modification publiée au Journal Officiel le 6 décembre de la même année... et "fuque" pour le défunt side-car ! Idem pour le "correcteur d'orthographe" de votre ordinateur.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-s10

La modernisation s'est poursuivie chez B.C.R. qui aborde 1929 avec de toutes nouvelles machines et une innovation de taille : une suspension arrière présentée depuis juillet 1927. Mais bizarre retour à la fourche Druid en place de la plus efficace Webb vue précédemment.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b17

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b12

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b13

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b19

On poursuit notre studieuse lecture avec le catalogue B.C.R., lui aussi de 1929 

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b15


Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b18

Innovation donc, mais qui réveille des souvenirs. Sans qu'il soit possible de parler d'un plagiat de la Victory, force est de reconnaître à tout le moins une "inspiration". Mais, à part l'utilisation de ressorts à lames, le système B.C.R. est de facture originale, personnelle. Sa géométrie rompt aussi avec ce qu'on a connu précédemment sur les Indian ou ABC.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b14

Un robuste bras oscillant reçoit des demi-cantilever sous gaine (en cuir, comme sur les Bugatti ?) offrant 6 cm de débattement, avec des amortisseurs-compas à friction pour limiter le rebond. D'après le catalogue, toutes les machines sont livrées "de série" avec cette suspension.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b11

L'axe de bras oscillant est monté sur des roulements à billes de bonne taille... et coûteux. Les deux dessins ci-dessus ont été publiés par Moto Revue en juillet 1927 et figurent tels quels dans le catalogue B.C.R. de 1929.

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1930-b10

C.R. était présent au Salon de 1929 où Moto Revue (à droite) a été attiré par cet original amortisseur de direction à friction que Le Monde Motocycliste a vu aussi sur la suspension arrière. Le tube fixé sous la machine, au droit de l'étrier en U qui serre le demi-cantilever, laisse supposer que la moto était montée sur un support fixe afin de montrer le fonctionnement de la suspension, ce qui explique la forte courbure du cantilever, la roue étant alors dans le vide. L'origine de cet amortisseur n'est pas précisée : création personnelle de la marque ou appareil fourni par un accessoiriste inconnu ?

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1929-b10

Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. 1930-b11

La crise déclenchée à Wall Street en 1929 atteint le Vieux Continent et provoque des bouleversements dans toutes les industries. Celle de la moto sera durement touchée et nombre de marques françaises vont disparaître. En 1930, B.C.R. passe chez le constructeur de sidecars Poinard avant de s'effacer lentement...

_________________
Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Rj8
 Histoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Zkmy
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGIHistoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayHistoire d'une marque d'avant-guerre - B.C.R. Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 10854
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum