Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 106 utilisateurs en ligne :: 18 Enregistrés, 0 Invisible et 88 Invités :: 1 Moteur de recherche

Behemetj, christian38, DRF, estérel83, Filip78, g2loq, GiLLeS93, kuczynski, Macfly2b, Maxrunner31, patrick lille, Philgold, Roger64, Serge76, sergio31, siber69, Suzu'Kid, Wild-Weasel

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 237 le Dim 3 Juin 2018 - 19:48
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Aller en bas

Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  g2loq le Ven 30 Nov 2018 - 21:53


Avec un top-case à dosseret et feux LEDs intégrés ?  P'tête ben que...




Benoit Lafontaine Le 30 Novembre 2018

Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !



Elle aussi y a eu droit : la chouchoute des motards urbano-GT passe au ShiftCam.
La nouvelle R1250 RT est en essai chez nous. Le changement de came, c’est maintenant !



Passer de la R1250 GS à la R1250 RT, c’est prendre 30 kg, chambouler tous les packs d’équipement et redécouvrir la grosse nouveauté 2019 : le moteur Boxer ShiftCam de 1 254 cm³, toujours fort de ses 136 chevaux. Plus qu’une augmentation de l’alésage ou des valeurs de couple et de puissance, c’est aussi et surtout un nouveau comportement moteur que l’on espère, que l’on touche du doigt (2 modes de conduite). Surtout lorsque les conditions climatiques sont celles que nous avons rencontrées lors de notre essai. Et pour cause : à peine plus de 0°, de la pluie, du brouillard et des conditions de route classées jaune.



Mais avant de faire un tour, il faut faire le tour. Celui du propriétaire, celui des options de notre modèle d’essai. Et il y a fort à faire. Déjà, nous découvrons que le contrôle de traction ne fait pas partie de la dotation d’origine. Ensuite, chaque élément appréciable fait partie d’un pack plus ou moins pertinent, mais absolument indispensable en cette saison et compte tenu des conditions de route. Dans le Pack Confort à 870 €, on ne retrouve que des avantages d’ordre ergonomique, au nombre desquels : le verrouillage centralisé des deux vide-poches avant et des valises arrière, une prise 12V type Mini Din, les capteurs de pression de pneumatiques (toujours utiles) et l’alarme. Si l’on opte pour le système de démarrage sans clef, le transpondeur, qui intègre également l’empreinte de la clef, permet d’activer l’antivol et de fermer les rangements à distance. L’échappement chromé (!!?), fait également partie de la notion de confort. Visuel, peut-être, pour le reste…

 

Notre R1250 RT est également pourvue du pack Touring facturé 1 375 €, lequel propose la suspension électronique ESA, les très appréciés sièges chauffants, celui du conducteur étant directement interfacé avec l’instrumentation et la molette de navigation, ainsi que le régulateur de vitesse. Logique également que l’installation du support de GPS maison fasse également partie de la panoplie touristique. Dommage par contre que les modes moteurs (conduite Pro) soient en option et intégrés aux 425 € du pack Dynamic, d’autant plus que ledit ensemble ne propose en supplément que les phares Pro (le cerclage LED autour des feux principaux) et les feux de jour. Autre regret : le shifter dit « Pro Shift », aussi en option. Celui-ci de bonne facture et bien réglé, permet la plupart du temps de passer les vitesses sans toucher à l’embrayage, y compris lors de grosses accélérations ou du rétrogradage. Même s’il est revu pour plus de souplesse, ledit Shifter manque parfois de « confort » lors de l’action, et ne saurait totalement remplacer l’action sur le levier gauche. Enfin, notons la radio MP3 Bluetooth à un peu plus de 1 000 €, sans oublier les déflecteurs transparents au niveau des rétroviseurs et abritant plus amplement les mains, et voici que se précise le tarif final à plus de 26 000 € pour cette R1250 RT si séduisante.

 



La ligne inaugurée par la R1200 RT de 2015 et son nouveau moteur, ne vieillit pas. Elle reste agréable à l’œil, assez sportive même, si l’on y prête garde. L’essentiel de l’investissement dans cette nouvelle version a donc été investi dans le bicylindre à plat, avec de très grosses modifications internes. Certes, celui-ci voit sa cylindrée passer à 1 254 cm³ par une augmentation de l’alésage, mais l’essentiel est ailleurs : dans la distribution variable. Le ShiftCam permet de mixer deux comportements moteur grâce à deux arbres aux profils de came et aux caractéristiques spécifiques : l’un pour les bas et mis régimes exploités de manière douce (charge partielle), l’autre pour les hauts régimes obtenus à pleine charge (came à pleine charge). Le moteur peut donc choisir quelle came exploiter en fonction du régime moteur. Les nouvelles cames jouent sur les soupapes d'admission en les levant totalement à plein régime et partiellement le reste du temps. Déphasées, elles influeraient efficacement sur la consommation, revue à la baisse. Le caractère moteur serait également bénéficiaire de ce nouveau système. La lubrification et l’équilibrage moteur ont également été revus pour supporter les nouvelles caractéristiques et offrir plus encore de confort. Un confort constituant le principal atout de la RT. Prêt pour voir ce que tout cela donne ? Les routes de Paris et de la région parisienne, place privilégiée des routières BMW, s’offrent à nous pour cette prise en mains.

  

BMW R1250 RT : le ShiftCam avant tout



Il y a des jours d’hiver où l’on se demande si l’essai que l’on va réaliser sera pertinent. Surtout au vu des conditions de route rencontrées. Cette semaine prenait en tout cas tout le chemin du plan galère, avec une météo orientée 100 % pluie et un mercure en grève. Bref, le moral proche de zéro. Sans parler du monde présent sur la route et laissant en théorie peu de place à une moto d’un tel gabarit. La R1250 RT reste une moto imposante de par ses proportions. Fort heureusement, les rétroviseurs sont pliables et surtout, leur extrémité est en ABS et non en carénage peint, une attention que l’on appréciera au moment de stationner non loin d’un mur, ou lorsqu’il passe au ras d’une benne de camion : ça ne raye pas ! Certes très couvrant, le carénage prend de la place et offre un aspect relativement impressionnant selon les critères habituels.

 



Surtout au sortir de l’essai de sa sœur R1250 GS, totalement dépouillée de tout habillage, hormis sa très efficace bulle. La bulle, justement, un élément clé de la R1250 RT. Électrique, elle offre une amplitude de réglages impressionnante et peut couvrir intégralement le champ aérodynamique (et de vision) d’un conducteur d’1,80 m. De quoi passer de bons moments derrière et surtout protéger très efficacement le haut du corps, on encore, clore l’habitacle de la R1250 RT pour profiter… de la radio. Toujours un peu nasillard lorsque l’on dépasse le 110, le son du kit audio offre une restitution agréable et une puissance plus que suffisante. Un bon air de classique dans les oreilles, nous prenons donc la direction de l’autoroute A12.

À basse vitesse, le poids porté sur l’avant engage légèrement la moto, mais l’équilibre reste bien présent. Un petit coup de gaz et nous voici en chemin vers de nouvelles aventures au guidon. La suspension électronique ESA se trouve rapidement réglée sur Dynamique, tandis que nous laissons volontiers la gestion du rebond sur le mode automatique, dur ou souple étant les deux options sélectionnables. L’instrumentation digitale fait très sérieuse, tandis que l’immense afficheur de la 1 250 GS manquerait presque. Si la navigation dans les menus et options est ici beaucoup plus simple, on regrette la séquentialité des menus, obligeant à tous se les fader pour arriver au bon résultat. Le tout s’effectue depuis le commutateur dédié au commodo et par la maintenant traditionnelle molette omnidirectionnelle rotative. Nous en profitons pour regarder les 2° ambiants affichés… De quoi pousser le curseur des poignées chauffantes sur la position cuisson douce (3 sur 5), ainsi que celui de la selle (2 sur 5) sur "maintien au chaud".  Ne manquent plus que les marrons, et c’est un plat de saison ! Voilà. Tout est dit.



Le corps libéré des contraintes thermiques, nous voici en pleine possession de nos moyens. La RT trace son chemin sur le ruban noirci par la pluie. La brume à l’horizon couvre les champs environnants, ralentit la circulation des automobilistes piégés derrière leur pare-brise. À bord, tout va bien, au ronron délicat de l’échappement, on évolue en 6e entre 1 500 tr/min et… les quelques 4 000 tr/min obtenus aux alentours de 110 km/h compteur alors qu’il reste encore 500 tr/min avant la zone rouge. Une souplesse rare, sans cliqueti prononcé ni mouvement d’humeur. Des relances fermes, et une énergie débordante renforcent la confiance absolue placée en ce nouveau moteur Boxer et en ses réactions.Le tout s'accompagne d'une sonorité rauque aux relants métalliques feutrés. Très agréable comme bande son pour un voyage. 
Dans cette partie cycle, le bicylindre ShiftCam offre un visage immédiatement intéressant, et la nouveauté apparaît davantage au travers du comportement moteur, notamment au niveau des relances. Sans oublier de noter un sentiment d’énergie dégagé et d'un agrément mécanique général plus présent que sur l'ancien modèle ou encore sur la GS. On profite de la rondeur et de la bienveillance du Boxer, on savoure son onctuosité sans avoir besoin de tourner la poignée plus que de raison. Les sensations sont d’autant améliorées que l’ESA, tout comme la monte pneumatique d’origine (Metzeler Z8), filtrent efficacement les reliefs de la route tout en amenuisant les craintes liées à l’adhérence.



Besoin d’accélérer sur le mouillé, y compris sur l’angle ? Quelques serpentins de goudron noir bien glissants se prêtent au jeu. La régulation opérée par l’anti patinage est immédiate et la RT reste en ligne ou sur sa trajectoire, tandis que les pneumatiques conservent une surprenante adhérence compte tenu de la contrainte voulue. Une fois encore, la R1250 RT affiche un bel équilibre et des réactions si saines que l’on en vient à se méfier de soi-même et non plus de la moto en elle-même, ni de ses réactions : la RT et son toucher de route sont un filtre efficace repoussant les sanctions éventuelles. Quant à l’ABS, il n’aura montré aucune faiblesse et profité de la suspension avant Telelever pour exploiter à fond les étriers pistons siglés BMW et à fixation radiale. Comme à l’accoutumée avec ce type d’amortissement, et compte tenu d’un répartiteur de freinage Avant/Arrière lorsque l’on actionne le levier gauche réglable en écartement), la plongée est réduite et le transfert de masse bien mieux contrôlé. De quoi compenser la charge importante de l’avant de la moto. Une masse davantage ressentie lors des manœuvres à basse vitesse et des premiers démarrages. À propos de démarrage, justement, cette R1250 RT est une "petite" furie !



Si le Boxer dernière génération est impressionnant, c’est aussi au niveau de sa capacité à apporter plus de peps à tout départ au feu et à toute reprise énergique sur les rapports intermédiaires. Pensez à prévenir votre passager(e) confortablement installé(e): la RT n’en a pas l’air, mais elle peut surprendre par son caractère ! Le Shifter, installé en option, permet pour sa part de ne pas débrayer pour passer les rapports. Si cette version nous a semblé plus efficace que sur la R1250 GS en matière de plage d’utilisation, la coupure moteur facilitant l’opération nous est également apparue assez longue pour provoquer quelques hoquets. Sur l'angle, la R1250 RT rassure au point de se demander pourquoi BMW a décidé d'implémenter un amortisseur de direction, dont la seule présence rassure. La réponse arrive lorsque le cardan commence à pousser fort, bulle relevée, à haute vitesse et que l'avant se retrouve contraint de chercher sa route. Une condition extrêmement difficile à trouver avec l'ESA et sur route. Ne dit-on pas que qui peut le plus... 

BMW R1250 RT : l'avis de la rédaction



Sans surprise, la R1250 RT permet de flâner ou de rouler sportivement tout en se délectant d’une motorisation aussi agréable que performante. Le Boxer ShiftCam brille une nouvelle fois par le supplément d’âme apporté à une moto déjà au top niveau partie cycle. Restera à voir les évolutions que BMW pourrait apporter à son instrumentation, principalement au niveau de la navigation, et peut-être également… de la commande de clignotants, toujours aussi peu ergonomique. Fort heureusement, l’arrêt automatique de l’indicateur de direction est de rigueur. 
Pour le reste et malgré une nouvelle poussée de 5 kilos niveau poids, la R1250 RT et son réservoir de 25 litres prompt à permettre de dépasser les 400 km d'autonomie sont toujours au top pour tenter de convaincre les gros rouleurs comme les petits, du moment que le porte-monnaie suit…





BMW R1250 RT mod. 2019 - Fiche Technique

Moteur

Type: Bicylindre 4 temps à refroidissement air/eau, double arbre à cames en tête, arbre d'équilibrage central, distribution variable ShoftCamVsBicylindre 4 temps à refroidissement air/eau, double arbre à cames en tête, arbre d'équilibrage central
Alésage x course: 102,5 mm x 76 mmVs101 mm x 73 mm
Cylindrée: 1254 cm3Vs1170 cm3 
Puissance: 136 ch à 7 750 tr/minVs125 ch à 7750 tr/min (107 ch en version française)
Couple: 143 NmVs125 Nm à 6500 tr/min
Taux de compression: 12,5 : 1Vs12,5/1
Gestion moteur: injection électronique 
Transmission Boîte de vitesses: boîte à 6 rapports
Transmission finale: cardan

Partie cycle
Cadre: cadre en deux parties avec moteur porteur
Suspension avant: Telever, diamètre des fourreaux de 37 mm, combiné ressort-amortisseur central
Suspension arrière: monobras oscillant en aluminium avec Paralever, combiné ressort-amortisseur réglable en continu par vérin et molette
Débattement avant/arrière: 190 mm/200 mm
Empattement: 1 514Vs1 507 mm
Chasse: 100,6 Mm Vs 996 mm
Angle de fourche: 64,3°Vs64,5°
Roue avant: 120/70 R19
Roue arrière: 170/60 R17

Freinage
Freins avant: double disque flottant de 305 mm, étrier 4 pistons Vs double disque flottant de 305 mm, étrier 4 pistons
Freins arrière: monodisque de 276 mm, étrier flottant double piston ABS partiellement couplé optionnel déconnectableVsmonodisque de 276 mm, étrier flottant double piston

ABS: partiellement couplé optionnel déconnectable
Longueur: 2 207 mmVs2 210 mmLargeur(avec rétros) : 952,5 mm Vs953 mm
Hauteur: 1 430 mm Vs1 450 mm
Hauteur de selle: 850 - 870 mmVs820 – 870 mm
Poids à vide, tous pleins faits: 249 kgVs238 kg à sec 
Capacité du réservoir: 25 l

Un p'tit rab de tofs ? 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 9924
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  ledany le Ven 30 Nov 2018 - 23:38

L'article est pas mal, je suis assez d'accord avec ce qu'il dit. Il faut quand même lire entre les lignes pour saisir vraiment ce qui est dit des options. Bon, je sais bien que dans ce forum des GW avec votre pouvoir d'achat saoudien Wink la question pourrait ne pas se poser mais voilà : le prix stock doit être aux alentours de 21'€ et en vérité, aucune option n'est vraiment indispensable Twisted Evil 

J'aime bien que l'article dise que le premier pack, le pack Confort est ergonomique (ergonomique pour la chiotte et le portefeuille ), pas vraiment pour le pilote. Pour le 2e pack, "Touring", l'attrait principal est l'ESA qui est un système qui marche bien sauf qu'on peut raisonnablement considérer qu'au bout de 50'km, il faut remplacer l'amortisseur et là, $$$$$ Embarassed 
Si on me demandait, je dirais qu'il vaut mieux se contenter de la dotation de base et de l'amortisseur d'origine non ESA pour ensuite, à 50' mettre un amortisseur sophistiqueï français ou suédois qu'on peut reconditionner et qui ne devrait pas être si loin des perf' d'un ESA neuf.

Là où l'article est un peu mou, c'est qu'il ne signale pas que le bruit du pot peut n'être pas enthousiasmant (un poil trop fort m'est avis), que le tableau de bord est vieillot (comparé à la tablette TFT de la R 1250 GS), que la découpe de la bulle (pour mon 1,70m) est bof.

Le shifter est pas mal (nettement moins bien que la boite DCT m'est avis) mais l'article a raison de dire que ça ne supprime pas la nécessité d'un levier d'embrayage (assez doux au demeurant, pas besoin de mains de géant comme HF61) ; au passage, une erreur d'écriture marrante puisque l'article semble mettre le levier de frein à gauche ? en Angleterre peut-être ? scratch

Bon, pour continuer à me faire des amis ici, je dirais que la R 1250 RT pourrait bien prétendre d'être la meilleure brêle del mundo, assez loin des 35'€ de la GW 2018 (dont un taxi-man dans le forum des beumeu fait le détail pro des bugs, édifiant et assez flippant). Il ne lui manque qu'un tableau de bord décent et un apparairage plus conséquent avec le smartphone : BT, contrôles divers, réglages etc. Mon vieil iPhone 6 Plus ne rentre pas bien dans le vide-poche à droite qui contient l'alim', et d'ailleurs le vide-poche n'a pas de fermeture électro-magnétique comme sur les FJR et qui est évidemment 'achement bien.


J'ai oublié de dire que les valoches sont indispensables bien sûr. Disons 2000 € (et je dois être en-dessous).

ledany
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 430
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  LEPEQUIN le Sam 1 Déc 2018 - 6:38


Très belle présentation, mais il manque le principal, la FIABILITÉ après avoir eu une BM, je ne suis pas prés de reprendre un de leurs modèles, en plus ce n'ai jamais de la faute du constructeur.

pour moi aujourd'hui une moto est forcément JAPONAISE, s'il y a des problèmes qui surviennent il prenne leur responsabilité avec des campagnes de rappelle.

_________________
ex robert83150
avatar
LEPEQUIN
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 528
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  hf1961 le Sam 1 Déc 2018 - 9:09



Pas de doute que la nouvelle BM est une moto aboutie. 

C'est à se demander s'il faut mettre 10.000 boules de plus pour la baby Gold... 

@dany : il faut vraiment que tu changes ton vieux portable...le rapport volume/écran est dépassé depuis longtemps 
avatar
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1336
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  Francois63 le Sam 1 Déc 2018 - 9:21

Bonjour,

Effectivement elles font envie ces Bmw,mais moi aussi, je ne suis pas prêt de retourner chez eux,aprés une R1100R,R1100RS,R1150RT sans soucis gros problème de fiabilité avec 2 1200GS et une R1200RT........
et de plus être pris pour un guignol par le concessionnaire .........il ne faut jamais prendre les 1er modèles chez BMW
c'est le client qui fait les tests en fait les frais.

Francois63
Membre posteur
Membre posteur

Messages : 99
Date d'inscription : 25/06/2018
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  ledany le Sam 1 Déc 2018 - 10:57

@Henri : changer de téléphone, bof. J'ai tout bon, écran un peu pété, mises à jour à jour, l'année prochaine il sera vintage et je pourrai mettre une sonnerie de tél comme celle des tél en bakélite jocolor dring dring drunken


Pour en revenir à la 1250 RT, le problème vient du coût d'entretien. Comme c'est quasi impossible de faire entretenir sa mob chez un indépendant (ils n'ont pas les outils), on est captif du réseau beumeu qui n'est pas très dense (comparé à Rhonda) si bien qu'on est à la merci des compétences, de l'amabilité et du sérieux du concess. La tendance ces dernières années n'est pas à l'optimisme (disparition de Levallois-motos, perte de l'enseigne de Gauvin, réunion dans une même concession des bagnoles et motos de la marque).

Hier encore, je me suis fait interpeler au feu par un possesseur de K16 première version. Il voulait savoir si ma chiotte était aussi pénouze qu'elle paraît être. J'ai confirmé bien sûr et quand je lui ai dit 4 ans, 100' km et pas un souci, pas un (Henri, le fusible de la pompe à essence claqué, c'est de ma faute, je n'aurais jamais dû essayer de faire un burn pour les nains ), il a été surpris (grand yeux, mâchoire qui se décroche).

Comme le feu passait au vert, je n'ai pas eu le temps de lui dire que mon coût d'entretien est quasi nul (bougies pneus plaquettes vidanges par moi-même) et que s'il le faut vraiment, le tarif de MO chez le concess Rhonda que je fréquente est de 60,50 €/h TTC (chez beumeu, disons un petit tiers plus cher What a Face   Twisted Evil  et n'en parlons plus). 

J'ai cru comprendre que si on s'engage dans la LOA, on évite les soucis, mais ça a un coût pas dégueu (et il ne faut pas rouler beaucoup non plus).

ledany
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 430
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  dagobert le Sam 1 Déc 2018 - 11:56

@ledany a écrit:@Henri : changer de téléphone, bof. J'ai tout bon, écran un peu pété, mises à jour à jour, l'année prochaine il sera



Comme le feu passait au vert, je n'ai pas eu le temps de lui dire que mon coût d'entretien est quasi nul (bougies pneus plaquettes vidanges par moi-même) et que s'il le faut vraiment, le tarif de MO chez le concess Rhonda que je fréquente est de 60,50 €/h TTC (chez beumeu, disons un petit tiers plus cher What a Face   Twisted Evil  et n'en parlons plus). 

J'ai cru comprendre que si on s'engage dans la LOA, on évite les soucis, mais ça a un coût pas dégueu (et il ne faut pas rouler beaucoup non plus).
HS
Justement Ledany je te renvoie au sujet du dessous, Patrice se pose une question existentielle au niveau de "Rhonda"
lol!
https://www.goldwingpartage.com/t9782-question-existentielle:lol!:
Fin du HS

Sinon il est vraie que cette BM me plait depuis sa sortie. Mon pote qui roule en K1600, n'a lui jamais eu de soucis apparemment avec ces 3 ou 4 K16. Il est vrai qu'il ne fait que 60000 max avec. Il les garde sur deux ans et en reprend une.
Par contre je pense qu'effectivement ce qui me retiendrait c'est le coût d'entretien et de ne pas pouvoir faire grand chose dessus, les factures étant élevées sur ce réseau. Mais elle est pour moi l'alternative à la Gold quand le poids sera trop important, si je ne veux pas de trike.

_________________
Me parler à moi même, bon sur que cela m'arrive mais c'est toujours lorsque j'ai besoin de l'avis d'un expert
avatar
dagobert
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1468
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  GOLDTH le Sam 1 Déc 2018 - 13:38

bonjour, 
J'ai eu une RT (2012) et je pense que ce modèle a corrigé une partie de mes griefs. Il reste à voir la fiabilité (pas toujours au top sur la partie électronique) et les coûts d'entretien/achat franchement prohibitif. Le poids reste à l'arrêt/manoeuvre assez conséquente, il n'y a pas de marche arrière et on est assez perché sur la moto. Ceci dit, pour un gabarit moyen/grand, un grand rouleur et des petites envies sportives, elle reste l'un des meilleurs choix.
Bon W.E.
avatar
GOLDTH
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 393
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Vidéo d'essai motorlive

Message  g2loq le Mer 5 Déc 2018 - 11:36


Une vidéo d'essai, montrée chez Mototribu 




Mototribu 05 Décembre

BMW – R 1250 RT 2019, l’essai Motorlive


_________________

 
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGI Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gay
avatar
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 9924
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  DenisFont85 le Mer 5 Déc 2018 - 12:19



Une bien belle moto une fois dotée de tout ses options ....

_________________
Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avant je roulais en Goldwing, mais ça c'était avant
avatar
DenisFont85
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 7689
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  hf1961 le Mer 5 Déc 2018 - 12:33



C'est qu'il serait tenté Denis  lol!
avatar
hf1961
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1336
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  GOLD17B3 le Mer 5 Déc 2018 - 19:43

Pour avoir essayé la 1200 RT, il est certain que je vais essayer la 1250 RT, pour apprécier ou non la différence, et 
surement pratiquement equivalente, avec l'usage que l'on peut en faire à ma K 16 actuelle. Bicylindre et look
exceptés elle doit être prête pour combler plus d'un motard.
J'entends souvent dire qu'elle est lourde, mais sortant d'une Goldwing, c'est une patinette!!!
Seule chose qui me gênerai quand même, c'est l'assise à 805 minimum du sol, alors qu'aujourd'hui je suis à 75. Aucune envie
de remonter, et une grosse envie de redescendre plus. Mais l'essai je n'y renoncerai pas, d'autant que BMW La Rochelle m'y a
déjà invité. Pour l'instant que du temps pourri le samedi, encore le week end qui vient pareil

A suivre.
avatar
GOLD17B3
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1121
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  GOLD17B3 le Mer 5 Déc 2018 - 19:47

Pour avoir essayé la 1200 RT, il est certain que je vais essayer la 1250 RT, pour apprécier ou non la différence, et 
surement pratiquement equivalente, avec l'usage que l'on peut en faire à ma K 16 actuelle. Bicylindre et look
exceptés elle doit être prête pour combler plus d'un motard.
J'entends souvent dire qu'elle est lourde, mais sortant d'une Goldwing, c'est une patinette!!!
Seule chose qui me gênerai quand même, c'est l'assise à 805 minimum du sol, alors qu'aujourd'hui je suis à 75. Aucune envie
de remonter, et une grosse envie de redescendre plus. Mais l'essai je n'y renoncerai pas, d'autant que BMW La Rochelle m'y a
déjà invité. Pour l'instant que du temps pourri le samedi, encore le week end qui vient pareil

A suivre.
avatar
GOLD17B3
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1121
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  fouz le Mer 5 Déc 2018 - 22:55

Je suis allé parler avec un vendeur de BMW Etoile qui m'a confirmé que l'évolution du comportement moteur était importante voire même surprenante. Je ne sais rien en revanche de la boîte qui est le talon d'Achille des RT LC depuis leur sortie en 2014, là dessus la GOLD avec sa boîte plus vieille fait bien bien mieux.

Mais c'est vrai, acheter une première année modèle , chez BM, c'est de la loterie. Et d'ailleurs , vu que Gauvin perd l'enseigne je me demande bien où aller pour l'achat........

A toutes fins utiles pour ceux que cela pourrait intéresser je me permets de faire la pub de l'atelier du roule toujours, spécialiste BM, qui fait bien mieux que les concessions mais il ne faut plus être sous garantie.

fouz
Membre posteur
Membre posteur

Messages : 97
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  ledany le Mer 5 Déc 2018 - 23:25

Non non non, la législation européenne n'impose pas de faire entretenir sa mob dans le réseau pendant la garantie. Et pour ceux qui sont sourds et aveugles, je dis : l'entretien pendant la période de garantie par un garage officiel mais qui n'est pas un concess beumeu avec le panneau ne fait pas sauter la garantie. 


Par ailleurs, pour l'expérience que j'en ai, l'ART n'est pas spécialement pas cher. Ils sont sympas, ils ont une bonne tête mais ce n'est pas spécialement pas cher. Mais le fait d'avoir une bonne tête peut être un argument quand on pense aux concess pris aux youcou par la marque, les loyers etc. et qui peuvent vraiment faire la tête, eux.

Pour en revenir à la R1250 RT, la différence avec le modèle précédent est considérable je trouve, elle a une patate très supérieure, enfin !

Je viens de lire dans le forum US que je fréquente que le prix de base US est de 18,6' $, soient 16,4' €. Rajoutez les taxes si vous voulez (et ça n'est même pas sûr). Comme pour la GS, les vrais malins achètent la version de base, très suffisante, et se tamponnent de la légende d'une revente plus difficile.

A 16,4'€, j'achèterais volontiers et c'est pourquoi moi, je fais la tête lol!

ledany
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 430
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  fouz le Mer 5 Déc 2018 - 23:37

Ce que tu dis est exact. Sauf que........Je me suis retrouvé dans cette situation voulant faire entretenir ma BM hors du réseau. Il s'agissait d'une occasion achetée chez BM avec une extension vendue par le concessionnaire, label "car garantie", qui est géré par une boîte allemande. Le vendeur m'avait demandé de la faire entretenir dans le réseau mais je voulais aller à "l'atelier du roule toujours"....

Je donc appelé "car garantie" pour en avoir le coeur net. Ils n'ont pas contesté le fait que la législation européenne ouvrait la possibilité de faire entretenir sa moto hors du réseau.........et ils m'ont bien précisé que lorsqu'un client demandait une prise en charge avec une facture hors réseau de concessionnaire la facture était épluchée et qu'au moindre écart avec les consignes constructeurs la garantie ne s'appliquait pas. Dans le même cas de figure si la révision était faite dans le réseau cette recherche d'erreur n'était pas effectuée. Il y a loin du texte à la pratique. 

Et je sais que c'est la même pratique lorsqu'il s'agit d'une BM neuve, sans même parler des très éventuels efforts commerciaux qui sont déjà rares avec BM en cas de demande de prise en charge hors garantie mais qu'on peut bien sûr totalement oublier si l'entretien n'est pas fait chez eux.

fouz
Membre posteur
Membre posteur

Messages : 97
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  DenisFont85 le Jeu 6 Déc 2018 - 8:05

@hf1961 a écrit:

C'est qu'il serait tenté Denis  lol!

Non, ma GSA LC de 2015 me va très bien. Je peux la coucher quand je veux, elle se relève sans bobos lol! . Les 125 cv me permette de me déplacer sans peine même en duo chargé.

Par contre j'ai entendu sur la vidéo le "testeur" qui se plaignait de ne pas avoir le tableau de bord entièrement digital ( tablette ). Perso, je me suis déjà exprimé sur le sujet, je suis contre et les compteurs des 12 RT et K 16 sont splendide.

Alors aujourd'hui, une belle 1200 RT LC de 2016 ( 125 cv ) peut satisfaire aussi bien qu'un 1250 de 2019 ( 136 cv ) à mon sens.

Dans 2ans ils sortiront une 1300 de 150 cv et tout le monde dira qu'elle est mieux !!! mais pour faire quoi ???


Nota :

Je viens de lire sur moto-net :

Car les évolutions entre le 1200 et le 1250 sont majeures. Les ingénieurs allemands notaient déjà en 2013 que "pour la première fois dans l'histoire de BMW Motorrad, la boîte de vitesses et l'embrayage sont intégrés dans le carter d'un moteur boxer" tandis que "les cylindres ne sont plus vissés séparément sur le carter moteur, mais intégrés directement".

Pour moi ce n'est pas une avancé en cas de panne ou d'accident ....

_________________
Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avant je roulais en Goldwing, mais ça c'était avant
avatar
DenisFont85
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 7689
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  fouz le Jeu 6 Déc 2018 - 23:24

@ledany.

tu as peut être raison l'atelier du roule toujours n'est peut être pas meilleur marché que les conc. Sauf que dans certains cas ils offrent un service qu'ils sont les seuls à proposer : ainsi pour mon cas, une panne aléatoire, ils m'ont changé une par une les pièces en cause en montant des occasions en stock pour identifier celle qui étaient en cause. Chez BM il fallait tout changer. Enfin et pour l'avoir essayé par moi même qt tu fais faire un réglage moteur à l'atelier......... tu ne reconnais plus ta moto. 

Il y avait un concessionnaire BM remarquable de ce point de vue et BM lui a retiré la concession : c'était panda moto, préparateur des BM pour le championnat de France sur route.

Voilà.

fouz
Membre posteur
Membre posteur

Messages : 97
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  DenisFont85 le Ven 7 Déc 2018 - 8:05


Je suis d'accord avec toi Franck. J'ai habité 27 années à trois rue de chez eux et il m'ont dépanné sur ma 1150 GS qui n'etait plus sous garantie.

Des spécialistes BMW pour les coursiers et leurs K 75 !!!

Il est certain que cela ne sert à rien de leur amener un 1200 RT LC.

Il travaille le plus souvent avec des vieilles machine qui sont sortie il y a 10 ans et plus.

Pas toujours "pro" sur les délais. Un coup devant récupérer ma 1150 le matin avant d'aller au travail à Rosny, j'ai loupé ma réunion et obligé de me dépatouiller pour aller bosser.

C'est une excellent adresse pour la RP pour tout ceux qui roulent en 1100 RT / 1150 RT et bien sur maintenant les première 1200.

J'ai trouvé la même chose sur Niort avec Nounours Wink Wink

_________________
Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avant je roulais en Goldwing, mais ça c'était avant
avatar
DenisFont85
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 7689
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essai - BMW R1250 RT - Un Boxer sacrément camé !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum