Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Mai 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 106 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 104 Invités :: 3 Moteurs de recherche

Abrahamo, Filip78

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 732 le Mar 24 Déc 2019 - 1:56
Connexion

Récupérer mon mot de passe

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

Aller en bas

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Empty À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

Message  g2loq Lun 6 Avr 2020 - 17:30

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus 1f63757

Les pro du confinement. Respect ! À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus 937310
À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus V_copa69


À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Snip_877
Par Bruno ALVAREZ

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Image-10

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

À bord des sous-marins de dissuasion nucléaire, les marins ne savent probablement rien de la pandémie de coronavirus ni de tout ce qui agite le monde à la surface. C’est la règle. Originaire de Brest, le contre-amiral Dominique Salles, ancien commandant sous-marinier, en témoigne.

Ils naviguent furtivement dans les océans. Ils sont en mission top secrète. Du monde en proie à la pandémie de coronavirus, ils ne savent probablement rien.

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Image-11
À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

C’est une règle à bord des sous-marins de dissuasion nucléaire, confirme le contre-amiral Dominique Salles.

Originaire de Brest, Dominique Salles, né à Nîmes en 1950, a notamment commandé les sous-marins l’Aposta (1987-1988) et l’Inflexible (1997-2000) avant d’achever sa carrière active en 2006 comme commandant de l’escadrille des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) à Brest (Finistère).

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Image-12
Le contre-amiral Dominique Salles. (Photo : capture d’écran Twitter)

Il rappelle en effet que « les individus impliqués dans une mission de dissuasion doivent être en tout temps disponibles. Rien ne doit venir perturber leur mission. Rien n’est plus destructeur qu’une mauvaise nouvelle pour un individu qui est en responsabilité », insiste-t-il.

Pour qu’ils restent impérativement concentrés et pour ne pas risquer de leur saper le moral, les sous-mariniers ne sont donc pas mis au courant de ce qui se passe à la surface, de ce qui bouleverse la vie quotidienne de tous, et potentiellement, donc, de leurs proches.

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Image-13
L’inflexible, sous-marin qu’a notamment commandé Dominique Salles. (Photo : CC BY-SA 3.0/ Wikimédia Commons)

Ainsi, tous les équipages qui sont partis en mission, avant la propagation du virus et les mesures de confinement, sont probablement tenus dans l’ignorance de l’ampleur de la crise sanitaire actuelle.

« Il y a un contrat moral entre l’équipage et l’escadrille des sous-marins pour que le marin soit assuré que tout sera fait pour soutenir ou aider sa famille. Le sous-marinier est, lui, de toute façon, dans la position de celui qui ne pourra rien faire. Il n’est donc pas sain de l’informer de ce qui va mal, il ne pourra ni aider ni assister qui que ce soit dans sa position. »

Et le contre-amiral d’insister : « Il ne s’agit pas de mettre les sous-mariniers dans une bulle, mais de les maintenir totalement dans leur mission. » À bord, seul le commandant peut être mis au courant de nouvelles, « mais non détaillées ».

DES MESSAGES DE LA FAMILLE FILTRÉS

 Classiquement, la durée d’une mission est d’au moins deux mois et demi, soit 70 jours pour des équipages d’environ 110 membres en confinement total. Durant ce laps de temps, il n’y a aucun contact direct avec le monde extérieur. Pas d’internet, ni radio ni télévision. Aucun moyen de communication.

« Personne ne joue à Tintin dans Le Lotus Bleu, qui module un peu son appareil pour obtenir des ondes et des infos d’un peu partout. C’est interdit, précise Dominique Salles. Seul le commandement transmet éventuellement des informations générales de la terre. »

« Et les sous-mariniers reçoivent des « familigrammes », poursuit-il. Dans les années 1980, ils étaient de 20 mots. Aujourd’hui, ils doivent être de 40 mots. Ce sont des messages personnels de la famille, de l’épouse ou des enfants vers le marin qui est en mer. Mais ces nouvelles sont édulcorées, filtrées. Les messages passent par l’escadrille avant d’être transmis. »

MÊME UN DÉCÈS N’EST PAS ANNONCÉ

Même un décès n’est pas annoncé immédiatement. « L’information est communiquée à bord au commandant qui en informe la personne concernée dans les deux derniers jours de sa mission, précise le contre-amiral Dominique Salles. L’individu est alors détaché de son quart pendant 24 ou 48 heures de manière à pouvoir faire le deuil. »

Cette douloureuse situation, Dominique Salles l’a lui-même connue. Au décès de son père en 1993, il était en mer, capitaine de frégate, commandant en second. La nouvelle ne lui a été communiquée que lorsqu’il a terminé sa mission de 60 jours. « Peu importe la gravité d’un événement, aucun sous-marinier ne peut rien y faire. Et comme il ne peut rien faire, il vaut mieux qu’il ne sache rien », martèle-t-il.

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Image-14
L’Indomptable, sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE). (Photo d’illustration : Mathieu Marin / Ouest-France)

Durant sa carrière, Dominique Salles se souvient d’avoir évité de transmettre des informations à son équipage. En 1982, il se rappelle notamment « un raz-de-marée qui s’était produit à Vaison-la-Romaine. L’événement n’avait pas été transmis car le commandement n’avait pas eu le temps de vérifier que personne parmi les proches des gens embarqués n’était concerné. Or nous étions en fin de patrouille. Lors d’un attentat, c’est la même chose. Avec le coronavirus sans doute aussi. Depuis plus de cinquante ans, cela fonctionne ainsi pour la tranquillité de notre pays. »

_________________
À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Rj8
 À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Zkmy
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGIÀ bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayÀ bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 15171
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Empty Re: À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

Message  dagobert Lun 6 Avr 2020 - 20:10

C'est malheureusement ou heureusement comme cela que ca se passe. Un sous marinier n'a su qu'à son retour à terre du décès de sa femme et de son enfant dans un accident de voiture. Le commandant de la base et l’aumônier était là pour l'accueillir. Le moral à bord est essentiel et chaque marin a sa place. Pas question d'envoyer de la relève.
Pour le Corona seul le commandant est au courant à mon sens. 
Et pour le prochain sous marin qui partira le personnel sera trié entre l'équipage bleu et l'équipage rouge pour avoir qui le commandant va prendre.

_________________
Me parler à moi même, bon sur que cela m'arrive mais c'est toujours lorsque j'ai besoin de l'avis d'un expert

Femme heureuse, homme peinard
dagobert
dagobert
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 2303
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Empty Re: À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

Message  stefbzh22 Lun 6 Avr 2020 - 20:31

Bonsoir

En tant qu’ancien mataf, je vous confirme

Même la naissance des enfants on ne nous dis pas si cela c bien passé ou non

Toujours pour ne pas avoir de soucis à bord avec un personnel qui ne serai pas stable

Après on connaît les risques lié à ce métier 😉

++
Stef
stefbzh22
stefbzh22
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 339
Date d'inscription : 28/09/2018
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Empty Re: À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

Message  Suzu'Kid Lun 6 Avr 2020 - 21:31

Un méga respects à ces hommes. J'ai une réelle passion pour les sous marins, plutôt les anciennes générations diesels et surtout les Loups Gris les U boots. J'en ai d'ailleurs un en modèle réduit qui plonge et navigue sous l'eau de presque 2 mètres de long et un grand nombre de  livres et films sur les sous marins..............
Suzu'Kid
Suzu'Kid
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1690
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus Empty Re: À bord des sous-marins nucléaires, ils ignorent tout du coronavirus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum