Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Amélioration du confort et personnalisation de la selle d'origine (DCT)
par JeF 33 Aujourd'hui à 22:57

» JOHN DOE, Who’s the fu... is John Doe ?
par Didou57 Aujourd'hui à 21:45

» Ma nouvelle promise, une 1500 !!
par stefbzh22 Aujourd'hui à 21:29

» arnaque LBC - lehoucq , comme vervel
par L'Pop Aujourd'hui à 21:23

» Présentation [bruno45700]
par La Savoie Aujourd'hui à 21:10

» Joyeux anniversaire aujourd'hui à ...
par nandou1 Aujourd'hui à 20:20

» Bonjour de Normandie
par dagobert Aujourd'hui à 19:03

» Réception radio
par Didou57 Aujourd'hui à 19:00

» Terrorisme - Charlie
par dagobert Aujourd'hui à 18:57

» votre Antenne Radio est trop Haute pour entrer dans votre gararge
par chris 36 Aujourd'hui à 18:51

» [SONDAGE] Vitesse maxi atteinte sur route
par DRF Aujourd'hui à 18:42

» elle est bonne ! (vos blagues du jour ici)
par toupeyo Aujourd'hui à 18:38

» Réfection amortisseur arrière
par g2loq Aujourd'hui à 18:21

» Phil...sur GL 1100 (De Liège/Belgique)
par g2loq Aujourd'hui à 17:55

» Soucis marche arrière 1500
par stefbzh22 Aujourd'hui à 17:36

» Je vous quitte (Les GL)
par GiLLeS93 Aujourd'hui à 15:32

» Météo
par hf1961 Aujourd'hui à 14:14

» Une image marrante par jour...en forme toujours
par domi 35 Aujourd'hui à 13:50

» cohérence des plans de maintenance GL1100
par JBT Aujourd'hui à 11:31

» [résolu]recherche miroir rétroviseur pour 1800 de 2005
par gwpa Aujourd'hui à 10:59

Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 203 utilisateurs en ligne :: 12 Enregistrés, 0 Invisible et 191 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Abrahamo, Baroudalsace, charpentier09, dan82, didier, Didou57, Elsasser68, jcdu47, Jean Bart, JeF 33, jm62, Pépé69

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 732 le Mar 24 Déc 2019 - 1:56
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Ce jour où j’ai essayé une gyroroue…

Aller en bas

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Empty Ce jour où j’ai essayé une gyroroue…

Message  g2loq le Ven 24 Avr 2020 - 8:06

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Sqs
Mon esprit me dit "essaye" pour retrouver des sensations, mais n'ayant pas le projet de continuer, mes (vieux) os me disent plus fort encore "ça vaut-il le risque ? " Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Coco26
Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… V_copa81

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Logo_c33
Jérémy Fdida Le 23 Avril 2020

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue…

Vous rappelez-vous la sensation que vous aviez ressentie lors de vos premiers tours de roues à vélo, en voiture ou à moto ? C’était chouette. 
Difficile, mais chouette. Quant à vos premiers pas, c’est déjà oublié. Est-ce que vous seriez tenté de revenir à la période où vous mettiez maladroitement un pied devant l’autre ? Si oui, voici comment ça risque de se passer..

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… S1-ce-jour-ou-j-ai-essaye-une-gyroroue-626832

Un bien frais paradoxe cérébral

Lorsqu’un enfant apprend à marcher, il tâtonne beaucoup car il n’a presque aucune référence concernant l’équilibre. Il fonctionne à l’instinct, avec un avantage sur nous : il peut enregistrer beaucoup plus de données pour la même expérience vécue. Puis il n’a pas la même perception du danger que nous. Voilà 36 étés que je ne suis plus un bambin et mon cerveau a accumulé les bornes d’inactivité
Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… S8-ce-jour-ou-j-ai-essaye-une-gyroroue-626831

Je me souviens de ma première rencontre avec ce véhicule d’un nouveau genre. C’était un soir de novembre 2018. L’hiver s’était invité depuis un moment. Je m’étais rendu dans un magasin parisien situé près de l’Institut du Monde Arabe accompagné d’un ancien confrère, spécialiste de ce moyen de transport.

La boutique m’a proposé l’un de ses modèles de démo, une Gotway Tesla, pour m’essayer à la gyroroue sur la place située à proximité. C’est une pratique courante car ce genre d’objet ne s’essaie pas en magasin. Une personne de la boutique vous accompagne pendant votre essai… et mon ancien confrère en était quasiment une.

Premier problème, je dois affronter mon cerveau et le froid. Le premier car je dois monter sur une chose instable en continu : la gyroroue exerce une force opposée à celle que je le lui inflige. Pour tenir il faut avancer et pour avancer, il faut se pencher. Et se pencher, c’est forcer mon corps à agir contre mon cerveau, pour qui le fait de s’incliner de la sorte va forcément engendrer une chute et donc des dégâts. Et les bobos, personne n’aime ça. Le second, le froid, ajoute une crainte supplémentaire à mon bulbe : froid égale douleur amplifiée.

Une courbe de progression lente

Les premiers essais sont des échecs : je n’arrive pas à me livrer totalement à la machine. Une réticence qui empêche le second pied de se poser pleinement pour laisser l’équilibre se créer. On me tient par la main tel un gamin sur son vélo et j’avance avec un sentiment contradictoire, partagé entre le plaisir de me mouvoir de la sorte et l’appréhension d’une violente chute.

Mais Bruno est là. Il m’assiste, il n’en démord pas. À peine ai-je pu réussir à m’arrêter puis redémarrer de manière chancelante, qu’il me demande de slalomer entre différents poteaux à vitesse très basse, vitesse qui demande un effort plus important pour maintenir l’équilibre.

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… S1-ce-jour-ou-j-ai-essaye-une-gyroroue-626833
Incroyable mais vrai : le personnage de Robotik issu de la Bande à Picsou est apparu pour la première fois le 26 mars 1989, soit 22 ans avant l’apparition de la première gyroroue sous la marque Solowheel.

Le sol gris clair semble presque briller sous l’éclairage jaune des lampadaires parisiens. Mon ombre associée à celle de la roue prend des airs de Robotik et mon corps raide comme un tronc d’arbre chauffe sous mon manteau à chaque changement de direction.

Mais la persévérance est la clé de la réussite. Mon cerveau commence à comprendre le fonctionnement de l’engin et à libérer au compte-gouttes mes différents membres. Presque deux heures plus tard, je suis fébrile mais suffisamment enthousiasmé pour me lancer. La Tesla me plaît bien, puis c’est toujours moins cher que la voiture, même si les 1 490 € restent une somme.

Je repars avec mon futur véhicule de déplacement quotidien de 19 kg sous le bras.

Premier jour pour aller travailler. La loi sur les EDMP (engins de déplacements personnels motorisés) qui fixe la vitesse maximum à 25 km/h n’est pas encore passée. Sur la roue, point de compteur, tout se fait à l’oreille et à la sensation : le tilt back redresse la roue progressivement lorsqu’on approche de la vitesse max réglée, afin de stopper l’accélération et une mélodie de bips alerte sur le niveau auquel on se situe : un bip pour 20 km/h, deux bips pour 25 et trois pour le max, 35 km/h.

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… S1-ce-jour-ou-j-ai-essaye-une-gyroroue-626834
Contrairement à ce qu’on imagine, la gyroroue tient remarquablement bien la route, même sur les surfaces mouillées, grâce au système gyroscopique qui compense tout départ de glisse, aux pneus parfaitement capables d’évacuer l’eau et à la vitesse max jamais très élevée sur surface glissante.

Contrairement à ce qu’on imagine, la gyroroue tient remarquablement bien la route, même sur les surfaces mouillées, grâce au système gyroscopique qui compense tout départ de glisse, aux pneus parfaitement capables d’évacuer l’eau et à la vitesse max jamais très élevée sur surface glissante.
Je me suis équipé d’un casque, de quoi protéger mes genoux et mes poignets. Mais je ne chute pas. Je reste très attentif, moins rigide que la veille. Les muscles de mes cuisses assurent autant que mes (discrets) abdos pour contrôler la posture. Je commence à prendre mes marques même si mes tibias serrent encore beaucoup trop le carénage de la roue.

28 jours plus tard : le pied !

Les jours passent avec quelques ratés sans gravité lors des départs mais pas de chutes. Désormais, j’entre en phase de plaisir. Je slalome sans souci, m’arrête en quelques mètres à peine, d’ailleurs ce freinage est une qualité indéniable et remarquable de la gyroroue. La sensation de liberté procurée est intense.

Chaque parcours avec est un régal. Le plus gros risque désormais, c’est l’excès de confiance. Mais avec le tilt back et les bips activés, on évite de flirter avec les limites. C’est une sensation qui transforme n’importe quel trajet en bonheur et le sourire permanent sur mon visage me confirme que j’ai fait le bon choix.

Quant à l’aspect Robocop un peu ridicule que je peux avoir dessus, je n’y prête aucune attention tant je me fais plaisir. Facile à transporter et à ranger, offrant de quoi faire 40 km par jour en une seule charge, c’est presque le véhicule moderne parfait. Presque car il ne conviendra pas forcément à tout le monde. La plus grande barrière étant la peur de s’y essayer.

_________________
Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Rj8
 Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Zkmy
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGICe jour où j’ai essayé une gyroroue… Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayCe jour où j’ai essayé une gyroroue… Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 13701
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Empty Re: Ce jour où j’ai essayé une gyroroue…

Message  fiblan le Ven 24 Avr 2020 - 9:09

Heureusement que c'est difficile et cher, sinon cela pullulerait dejà sur nos routes. Pour nous motards tous ces moyens de mobilité modernes sont un enfer (en ville bien sûr), car ils sont totalement imprévisibles. Une voiture ne peut pas changer de trajectoire aussi rapidement que ce genre d'engin. c'est dejà compliqué avec les scooters... N'oublions pas que la place est comptée dans les villes, il faut donc la partager. Les bus, taxis puis l'avènement du tram en banlieue RP ont dejà privé les voitures et motos de beaucoup de place. A suivre post confinement puisque les transports en communs seront limités...

fiblan
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 162
Date d'inscription : 27/02/2020
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Empty Re: Ce jour où j’ai essayé une gyroroue…

Message  DenisFont85 le Ven 24 Avr 2020 - 11:10

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… 365723366

J'en ai croisé l'an passé lors de mes balade en trike. Cela voyage bien, du coup j'ai regardé pas mal de vidéo de Français qui voyage en E-roue. On reste quand même beaucoup tributaire des points de recharge, et pas facile d'emmener beaucoup de bagage.

_________________
Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avant je roulais en Goldwing, mais ça c'était avant Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… 1797587972
DenisFont85
DenisFont85
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 9019
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Empty Re: Ce jour où j’ai essayé une gyroroue…

Message  apistef le Ven 24 Avr 2020 - 22:19

Oui sympa à tester ^^

Cela me fait penser au FlyBoard que j'avais testé et dont j'étais totalement sous le charme (https://www.youtube.com/watch?v=eAJkVSxMRm0)
Bon un peu troll mon commentaire mais bon c'est un partage :-)

A+
Stef
apistef
apistef
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 135
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Ce jour où j’ai essayé une gyroroue… Empty Re: Ce jour où j’ai essayé une gyroroue…

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum