Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Ma 1800 2013 ne démarre pas.
par Domi91 Aujourd'hui à 15:58

» Alternative au trike : dorjet
par Gold65 Aujourd'hui à 15:49

» Combien sommes nous en F6C?
par HUGODOC Aujourd'hui à 14:08

» RENSEIGNEMENTS SUR 1800 F6C
par DRF Aujourd'hui à 13:52

» Le corona...quoi ?
par domi 35 Aujourd'hui à 10:49

» La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards
par kuczynski Aujourd'hui à 10:12

» Vercors, le retour !
par Didou57 Aujourd'hui à 9:22

» Citations
par Didou57 Aujourd'hui à 9:19

» Météo
par Didou57 Aujourd'hui à 9:17

» Joyeux anniversaire aujourd'hui à ...
par Pépé69 Aujourd'hui à 7:25

» Une image marrante par jour...en forme toujours
par g2loq Aujourd'hui à 5:35

» origine de votre pseudo
par Rico35460 Aujourd'hui à 5:10

» Bonjour à tous, je m'appelle Thierry [tomcat59]
par Rico35460 Hier à 20:17

» Présentation Hugodoc
par MarcV80 Hier à 19:29

» Bonjour à tous [bandit52240]
par MarcV80 Hier à 19:27

» présentation [spiderspeed]
par MarcV80 Hier à 19:11

» Présentation YBKR_WINGER
par MarcV80 Hier à 19:07

» Bonjour à tous [Lucky56]
par MarcV80 Hier à 19:01

» Presentation bpsmasse
par MarcV80 Hier à 18:54

» Présentation Rico 35460
par MarcV80 Hier à 18:51

Juillet 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 217 utilisateurs en ligne :: 18 Enregistrés, 0 Invisible et 199 Invités :: 3 Moteurs de recherche

BLACKBIRD38, capitainecave, chounig, Domi91, DOUDOU94, EXKAWA, fifi18, Gold65, grardchris, J456, La Savoie, mauto78, NOCA, Panagil, teurteul73, thierry marchand, tlpg, tomcat59

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 732 le Mar 24 Déc 2019 - 0:56
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Le Deal du moment : -20%
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
Voir le deal
199.99 €

Vous l'avez fait où votre service militaire ?

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Empty Re: Vous l'avez fait où votre service militaire ?

Message  Pépé69 Lun 14 Juin 2021 - 12:45

Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 4138970908

Décidément ce forum est une mine. En farfouillant, j'ai vu qu'il y avait beaucoup d'anciens "gonfleurs d'hélices". Pour ma part c'est à la BA 726 (72/10) à Nimes Courbessac que j'ai "sévi", comme plusieurs du forum (et pas des moindres). Cette parenthèse dans le Gard, avec des bons souvenirs n'a pas grand intérêt pour les autres car bien banale.
Par contre à l'époque la base était dirigée par le Lt-Colonel Jules COQUERON, dont l'histoire, si vous prenez le temps de la lire est vraiment fantastique.


22 AVRIL 2012
JULES COQUERON "ET LE PARACHUTE NE S'OUVRIT PAS"

Récit du Colonel Jules COQUERON

Radio navigant dans l'équipage du Lt PETUS

img021

Equipage du Lt PETUS

Pilote: Lt PETUS (Cdt d'avion) Navigateur: Lt DESESSARD, Bombardier: Lt MIGNON, Radio: Adjt COQUERON, Mécanicien: Sgt TRIBERT, Mitrailleur-supérieur: Sgt/C LINDEBERG, Mitrailleur-arrière: Adjt RIVIERE.

------------------------------------

J'AI VECU

Et le parachute ne s'ouvrit pas

Certains, dit-on, "ont la baraka ! " Si l'on regarde la succession des "accidents" qui ont émaillé la carrière du colonel de l'armée de l'air en retraite Jules COQUERON, il est certainement un de ceux-là. Après un premier saut en parachute en 1939 pour évacuer son avion en feu, il est deux fois abattu en 1940 alors qu'il sert dans la chasse lourde sur Potez 631, avant de rejoindre les Forces françaises libres au groupe de bombardement "Tunisie". Une nuit de janvier 1945, évacuant son avion en perdition, il fait une chute de 1000 mètres environ et se retrouve au sol sans que son parachute se soit ouvert. Ce saut dramatique nous est raconté ici.

Ajoutons toutefois que la série ne s'arrête pas là. En 1952, le colonel COQUERON est le seul à sortir totalement idemme d'un accident de chemin de fer qui jeta une micheline sur un train de marchandise entre Avignon et Nimes et fit trente-sept morts et de nombreux blessés.

Q - Mon colonel, au cours de votre carrière, vous avez effectué un saut en parachute qui fut pour le moins exceptionnel; pouvez-vous nous en rappeler les circonstances ?.

R - Eh bien. cela s'est passé au-dessus des côtes anglaises dans la nuit du 22 au 23 janvier 1945. A ce moment, je servais en qualité d'adjudant radio navigant au groupe de bombardement "Tunisie", l'un des deux groupes français du Bomber Command au sein de la Royal Air Force et nous étions basés à Elvington près de York. Nos avions étaient des quadrimoteurs Halifax III B, les bombardiers lourds de cette époque qui effectuaient, en particulier, les missions de nuit sur l'Allemagne.

Nous rentrions donc d'un bombardement sur Gelsenkirchen dans la Ruhr et nous avions quelques problèmes. La D.C.A. allemande nous avait mis deux moteurs hors d'usage. Nous avions pu toutefois effectuer notre mission de bombardement et rejoindre la côte anglaise malgré notre handicap. Comme tout paraissait se dérouler normalement, nous avions décidé de rejoindre Elvington plutôt que de nous poser sur un terrain de secours. Nous n'avions pas de blessés à bord et nous savions, par la radio, qu'il n'en était pas de même pour d'autres appareils qui demandaient à se poser d'urgence.

Q - A quelle altitude voliez-vous ?

R - Nous étions approximativement à 7000 pieds, soit environ 2400 mètres, et l'avion volait tout à fait correctement sur ses deux moteurs. De ma place, en-dessous de celle du pilote, j'avais une vue directe sur le moteur intérieur gauche. Tout à coup, j'ai vu des flammes sortir des portes de train. Alerté, le pilote et le mécanicien mirent aussitôt en oeuvre tous les moyens d'extinction. Il s'avéra très rapidement qu'il n'y avait à faire. Le feu redoublait d'intensit", d'intensité, et commençait à envahir la cabine. Devant cette situation, le pilote donna l'ordre d'abandonner l'appareil le plus rapidement possible.

Q - Aviez-vous déjà eu l'occasion de sauter en parachute ?

R - Oui, une fois, au cours d'un précédent accident en 1939, mais je n'avais alors aucune appréhension particulière.

Q - Qu'est-il donc arrivé ?

R - Au moment ou l'ordre d'évacuation fut donné, il y eut une grande explosion à bord immédiatement suivie de la rupture du plan gauche. L'avion se mit à tourner dans tous les sens. Il était 0 h 37 et nous étions à environ 2000 m d'altitude. Je me suis dirigé comme j'ai pu vers la trappe d'évacuation du navigateur, seule issue possible pour moi, Le feu me barrait le chemin de la trappe arrière.

Je ne sais ce qui s'était passé, le navigateur était coincé dans la trappe et ne pouvait plus bouger. Comme j'ai pu, en le secouant et en le bourrant de coups (je lui ai même enfoncé le sternum), j'ai réussi à le dégager. Il est parti en m'entrainant avec lui. En passant la trappe. j'ai probablement dû m'assommer car je ne sais pas comment je suis sorti de l'avion. Je me suis retrouvé en chute libre.

Naturellement mon premier réflexe a été d'essayer d'ouvrir mon parachute. Je voyais la poignée qui me tentait mais malgré tous mes efforts je n'arrivais pas à l'atteindre.

Q- Vous n'arriviez pas à l'atteindre pourquoi ?

R - Je ne l'ai su qu'après, bien sûr. En passant la trappe, je m'étais fracturé la 5e cervicale et j'étais pratiquement paralysé. Cependant. J'avais nettement l'impression que j'avais le temps d'ouvrir. Je ne réalisais pas que j'étais blessé et surtout que j'étais en chute libre.

Q - Et à aucun moment vous n'avez eu l'impression que tout était terminé et que vous alliez vous écraser ?

R - Absolument pas. J'étais persuadé que j'allais ouvrir. Mieux même, j'ai bien cru le faire réellement. Mais cela s'est avéré inexact puisque l'on m'a retrouvé avec le parachute plié dans son sac. Enfin, j'ai touché le sol, mais sans inquiétude aucune, car je n'ai presque rien senti.

Q - Où étiez-vous donc tombé ?

R - Eh bien ! j'étais tombé dans un tas de neige situé au bout d'une allée en ciment dans la cour d'une ferme. Il avait neigé pas mal les jours passés (il y avait environ un mètre de neige sur le sud de l'Angleterre) et le fermier anglais avait balayé la neige et fait un énorme tas à l'extrémité de sa cour. Je suis tombé en plein milieu. Mi conscient mi inconscient, j'ai pu atteindre le sifflet que nous portions tous accroché au revers de notre gilet de vol et tout en me débattant je me suis mis à siffler de toute la force de mes poumons.

Dans les minutes qui ont suivi, le fermier était là. Respectueux des consignes qui, à cette époque, étaient données à la population, il s'était mis sur le pas de sa porte dès qu'il avait entendu l'avion exploser, pour écouter le sifflement éventuel de quelqu'un. Et c'est exactement ce qui s'est produit.

J'ai repris pleinement conscience pendant un instant pour lui demander de faire trois fois la lettre O sur le cadran de son téléphone. C'était en effet le signal de détresse pour obtenir de suite tous les secours possibles. Une fois son message lancé, aidé de sa femme, le fermier m'a transporté chez lui et déposé devant la cheminée où brûlait un grand feu.

Q - Les secours sont-ils arrivés rapidement ?

R - Oui très vite, car en appelant le numéro de détresse, le fermier avait alerté l'hôpital le plus proche. C'était un hôpital américain spécialisé dans le traitement des grands blessés de la colonne vertébrale qui était en alerte ce jour-là. Cela ne pouvait pas mieux tomber et c'est ce qui m'a sauvé. Le médecin qui est arrivé quelques minutes plus tard était un spécialiste de la colonne vertébrale et disposait de tout ce qu'il fallait dans l'ambulance. Ensuite, tout ce dont je me souviens c'est l'expression du médecin quand il m'a examiné. Pour lui, c'était terminé, il n'y avait pas grand chose à faire.

Transporté à l'hôpital, je suis revenu à moi après dix jours de coma attaché sur une planche. J'y suis resté quarante-sept jours. Ce sont les gens de la R.A.F. qui m'ont raconté comment ils avaient retrouvé mon parachute encore plié dans mon sac.

Q - Alors, lorsque vous avez pleinement réalisé votre aventure, qu'est-ce que vous vous êtes dit ?

R - Je me suis dit "tu as eu de la chance et quelle chance, car non seulement tu as choisi ton tas de neige, mais encore ton médecin et ton hôpital et justement le jour où il était de service".

Q - Avez-vous ressauté en parachute depuis ?

R - Non bien entendu, mais pour ce qui est d'être remonté en avion alors là oui. J'ai été radié du personnel navigant quelque temps après, ce qui est tout de même normal compte tenu de mes blessures.

Q - Vous considérez-vous comme un miraculé ?

R - Miraculé est un bien grand mot. Mais enfin, si l'on veut l'employer, le vrai miracle se situe plutôt dans le fait que je sois tombé à côté d'un hôpital spécialisé et que grâce aux soins qui m'ont été prodigués j'ai pu récupérer presque tous mes mouvements. Bien sûr, aujourd'hui je souffre encore un peu et particulièrement les jours de pluie. Enfin, cela aurait pu être pire n'est-ce pas ?

(Propos recueillis par le commandant (air) Claude LEGRAND)


Christian Pépé69


Pépé69
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 760
Date d'inscription : 26/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Empty Re: Vous l'avez fait où votre service militaire ?

Message  Mik Lun 14 Juin 2021 - 13:10

Merci pour ce chouette récit Christian.
Et il ose dire: "Miraculé est un bien grand mot".

_________________
Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Images10
Mik
Mik
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1219
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Empty Re: Vous l'avez fait où votre service militaire ?

Message  dominikxxxl77380 Lun 14 Juin 2021 - 13:57

Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 4138970908

Oupppsss sacré histoire pour ce serviteur de nos couleurs.. Grand respect.
Moi même étant un ancien des troupes aéroportées..
Je n'aurais jamais voulu vivre cela.. L'histoire du parachute qui reste fermé...
Et pourtant j'ai fait deux torches... Cela marque a vie

D'où l'histoire.. Vend parachute.. Servi
qu'une seul fois et jamais ouvert !! 😲😲😲😁😁😁

Très bonne journée à tous.. Et prenez bien soin de vous tous

_________________
Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Fb_im104
dominikxxxl77380
dominikxxxl77380
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 198
Date d'inscription : 14/07/2020
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Empty Re: Vous l'avez fait où votre service militaire ?

Message  kuczynski Lun 14 Juin 2021 - 16:07

Un jour par piston je me retrouve chef de char sur un AMX30 en manoeuvres de nuit. Et ce con de char a pris feu Shocked M'en fout, même pas peur Very Happy

_________________
Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Blog1210
kuczynski
kuczynski
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 5460
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vous l'avez fait où votre service militaire ? - Page 5 Empty Re: Vous l'avez fait où votre service militaire ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum