Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» [résolu] Recherche piece en urgence - bloqué très loin de chez moi
par boris-jc Aujourd'hui à 1:42

» GL1200 Remplacement Stator OK mais....(sujet peut être simple..mais capilotracté)
par boris-jc Aujourd'hui à 1:30

» Régulateur de vitesse - Cruise control ?
par fungoldwing10 Hier à 19:23

» Bulles d'eau à ma sortie de pompe à essence
par matchless Hier à 19:14

» Porte bagage honda sur Touring 2021/2022/2023
par jcdu47 Hier à 19:08

» Petite présentation - Bonjour de l'Aube [fungoldwing10]
par fungoldwing10 Hier à 19:01

» Interfile des deux roues pendant les jeux olympiques
par Filip91 Hier à 18:41

» l'électricité GL 1500 pour les néophytes
par copernic Hier à 17:08

» Visu Tall Ships Race Dunkerque 09-14 juillet 2025
par mau Hier à 16:16

» Marché moto et scooter juin 2024 : la tendance s’inverse !
par g2loq Hier à 9:49

» Météo
par eddy tionspéciale Hier à 9:04

» Vidéos à la suite....
par g2loq Hier à 8:55

» Joyeux anniversaire aujourd'hui à ...
par eddy tionspéciale Hier à 8:26

» Une image marrante ou insolite par jour...en forme toujours
par g2loq Hier à 7:56

» elle est bonne ! (vos blagues du jour ici)
par ventoura66 Hier à 6:31

» présentation Yann Claudie (nanou17)
par nanou17 Ven 12 Juil 2024 - 19:08

» Un nouveau Breton parmi vous.Présentation de Gil29
par christian38 Ven 12 Juil 2024 - 18:58

» Suspensions pneumatiques ? bonne ou mauvaise idée ...
par Yann FreeMan Ven 12 Juil 2024 - 16:04

» Fusible audio qui saute sur sc 79 (résolu)
par jcdu47 Jeu 11 Juil 2024 - 9:03

» Sifflement aigu au ralenti uniquement
par andrequébec Mer 10 Juil 2024 - 23:23

Juillet 2024
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 122 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 122 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 1170 le Mar 5 Déc 2023 - 20:42
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Le Deal du moment : -64%
-64% sur le Lot de 2 Enceintes bibliothèques ...
Voir le deal
199 €

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

+14
jacgl67
boris-jc
fiblan
jcdu47
Suzu'Kid
Filip91
Gold65
AKA
Jife
kuczynski
g2loq
Pépé69
Didou57
Abrahamo
18 participants

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  kuczynski Mar 4 Juil 2023 - 10:00

C'est marrant je suppose qu'on a tous notre "madeleine". Moi c'est l'odeur de l'intérieur du Dragon DH-89 que pilotait mon père en Guyane... Allons savoir pourquoi???

kuczynski
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 6195
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  g2loq Mar 4 Juil 2023 - 10:23

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 365723366

Salut Patrice,

il pilotait pour la S.A.T.G.A. (qui en avait quatre) ?

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Vvvvv47
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  kuczynski Mar 4 Juil 2023 - 10:30

Oui, la SATGA, patron Dumesnil. De mémoire à son époque il n'y avait que 2 Dragons et un Stinson Sentinel Wink. Les plus gros avions qui pouvaient atterrir à Rochambeau  ( Cayenne ) en ce temps là étaient les DC3.

_________________
Complotiste : terme employé par les moutons pour qualifier les gens qui ne pensent pas comme eux. Je suis dubitationniste What a Face
kuczynski
kuczynski
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 6195
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  g2loq Mar 4 Juil 2023 - 10:37

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 937315
Une époque de pionniers ! La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Bow19

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Brique13
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  Maxrunner31 Mar 4 Juil 2023 - 19:44

l'odeur d'un hangar avion, un vrai pas celui on on met un Airbus! drunken
Maxrunner31
Maxrunner31
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1711
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty À la fin, toutes les motos auront des twins à 270 degrés

Message  g2loq Mar 11 Juil 2023 - 11:17

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 11.07.2023

À la fin, toutes les motos auront des twins à 270 degrés

Le monde s'uniformise

Une seule cuisine, une seule mode, une seule musique

Bientôt, toutes les motos n'auront que des twins parallèles calés à 270 degrés

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 A-la-f10
À la fin, toutes les motos auront des twins à 270 degrés (c) photo : AfroRomanzo

Je regardais il y a peu un fort intéressant pianiste de jazz qui, sur sa chaîne YouTube, déplorait l'appauvrissement de la créativité musicale en prenant pour exemple les génériques des différents Jèzebonde, de "Docteur Non" à "Pas le temps de mourir", en passant par "L'homme dont l'armurier était une quiche en métallurgie" et "Demain n'en finit pas de crever".

Dans le même ordre d'idées, il fut demandé au début des années 90 à des habitants de onze pays de décrire ce qu'était pour eux le paysage idéal. Les enquêteurs ont été surpris de s'apercevoir que d'Est en Ouest et du Nord au Sud, les gens dressaient souvent le portrait-robot d'une vue identique.

C'est pareil pour la déco intérieure : le style "AirBnB" se retrouve partout : des murs blancs, du bois brut, des étagères en briques, des verrières façon usine et ces infâmes ampoules à leds qui pendouillent de leurs câbles et font mal aux yeux.

Je ne vais même pas m'aventurer sur le terrain de la cuisine : la dernière fois que j'ai foutu les pieds à Concarneau dans l'idée de manger une crêpe hors saison touristique, j'ai essuyé un cuisant (hu hu) échec : il y avait des pizzerias, des kebabs, des vendeurs de sushis, mais côté crêperie c'était le désert.

En matière de motorisation de motos, on profite pourtant d'une variété certaine : mono, twin parallèle ou en V à différentes inclinaisons (de 50 à 180 degrés), trois-cylindres, quatre pattes en plus de quelques configurations exotiques comme le six en ligne ou le quatre en carré.

Un temps très prisé par les Anglais, repris au vol par les Japonais puis relégué aux machines utilitaires façon GSE ou CB face aux quatre-en-ligne jugé plus noble et au mono plus économique et apte au tout-terrain, le twin parallèle a refait surface avec les ER-6 et les MT07, avant de se glisser dans les cadres de modèles plus huppés style Ténéré ou tout récemment du duo Transalp/Hornet*.

Depuis, on en voit partout.

Manquerait plus que la prochaine sportive de chez Yamaha soit un bi à 270°, tiens...

Je n'ai rien contre le twin parallèle, hein ? D'un point de vue technique, il élimine certaines tares techniques du mono ou du vétouine, tout en coûtant moins cher à produire qu'un quatre en ligne, vite pointu dès qu'on veut lui faire sortir des chevaux, de surcroît.

Mais va-t-il devenir la motorisation par défaut des constructeurs ? Parce qu'il faut faire du pas cher sans déplaire ? Parce que c'est un choix technique rationnel ?

Les constructeurs rêvent de "refaire le coup". Refaire le coup de la Deuche, de la Mustang, de la CB 750, de la Katana, de la XT 500, de la Bandit, de la Fiat 500. Des modèles qui partent plus vite des concessions qu'ils ne sortent des usines. Ils oublient la prise de risque initiale, la palanquée de flops nécessaires pour qu'émerge un modèle à succès, ou bien suffisamment emblématique pour que son image de marque vienne compenser ses ventes parfois modestes (pense à la V-Max ou à la Gold Wing).

Ce qui est bien évidemment fort naïf de leur part : qui achèterait une XT 500 aujourd'hui -une vraie, hein, pas une resucée- avec ses freins à tambour, son éclairage en 6 volts, sa procédure de démarrage pour connaisseurs et ses aptitudes routières qui approchent dangereusement le demi-siècle -et ça se sent ?

Je ne vois pas la multiplication des twins parallèles de la même manière que le foisonnement des quatre en ligne de 550 à 1300 cm3 dans les années 90. Nous vivions à l'époque la fin de trente années folles placées sous le signe du "toujours plus". Toujours plus de cylindrée, toujours plus de puissance.

Le twin à 270° d'aujourd'hui sent la résignation, le comité de gestion maussade et le choix basé non pas sur l'envie de vendre une moto bandante, mais dans la trouille de se faire retoquer par des normes de pollution. La campagne de pub sera approuvée par le service juridique et les couleurs des carrosseries seront sélectionnées par le comité "éthique et non-malpensance".

Cela n'en fait pas de mauvaises motos pour autant. Certaines sont tout à fait recommandables.

Mais quand même : à force de vouloir surprendre sans faire peur et choquer sans déranger, les constructeurs font dans le mou, le fade et le déjà vu.

Comme s'ils savaient que c'est foutu et que dans trente ans il n'y aura plus de motos.

*tiens, je suis bien ennuyé pour arriver à caser la TDM/TRX, la Super Ténéré originale et la série de BMW "F" là-dedans, moi ; ça m'apprendra à me prendre pour un rédacteur d'un de ces magazines qui voient des "tendances sociétales majeures" partout.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Ride-o69
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  Didou57 Mar 11 Juil 2023 - 13:33

Un des derniers paragraphe résume à lui seul la situation : 

"Le twin à 270° d'aujourd'hui sent la résignation, le comité de gestion maussade et le choix basé non pas sur l'envie de vendre une moto bandante, mais dans la trouille de se faire retoquer par des normes de pollution. La campagne de pub sera approuvée par le service juridique et les couleurs des carrosseries seront sélectionnées par le comité "éthique et non-malpensance".

_________________
A bientôt !

"Aides toi, le ciel t'aidera"

"Qui veut aller loin ménage sa monture." .............. Roulez prudemment !

Le Père Noël a lu vos publications toute l'année. La plupart d'entre vous recevront un dictionnaire.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Didou_10
Didou57 -   Administrateur et fondateur du forum .................             
Même si mon nom est dans la liste des connectés au forum, je ne suis pas forcément derrière mon écran... merci pour votre patience.

Montages 2010 - 2011
montages 2013-2014
montages 2014-2015
Montages 2017-2018
Ma chaine Youtube
Didou57
Didou57
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur

Messages : 18079
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 58

https://www.goldwingpartage.com

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  fiblan Mar 11 Juil 2023 - 17:16

Pour paraphraser Guillaume Galienne, alias la Houlette dans Fanfan la tulipe (2003), je cites ouvrez les guillemets : on veut du jarret !!!

fiblan
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 349
Date d'inscription : 27/02/2020
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  boris-jc Mar 11 Juil 2023 - 17:25

Didou57 a écrit:Un des derniers paragraphe résume à lui seul la situation : 

"Le twin à 270° d'aujourd'hui sent la résignation, le comité de gestion maussade et le choix basé non pas sur l'envie de vendre une moto bandante, mais dans la trouille de se faire retoquer par des normes de pollution. La campagne de pub sera approuvée par le service juridique et les couleurs des carrosseries seront sélectionnées par le comité "éthique et non-malpensance".

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 1353001645

_________________
"Moi, quand on m'en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile."
Raoul Volfoni
boris-jc
boris-jc
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1095
Date d'inscription : 28/02/2021
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Top 10 des motos à emmener sur une île déserte

Message  g2loq Mar 18 Juil 2023 - 9:13

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 18.07.2023

Top 10 des motos à emmener sur une île déserte

Tu as la possibilité de faire apparaître dix motos de ton choix

Lesquelles choisis-tu ?

Dans un Univers parallèle où tout est possible, te voilà avec la possibilité de devenir résident permanent d'une île déserte avec la possibilité d'y faire apparaître dix motos de ton choix. Lesquelles choisis-tu ?

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Jjjjjj11
Top 10 des motos à emmener sur une île déserte (c) photo : Asad photo Maldives

Oui, je sais, l'exercice est éculé. Pourquoi dix et pas Pi racine de deux puissance trois ? Ou vingt et un en comptant toutes les extrémités d'un motardus simplex mâle ordinaire ?

C'est la tradition qui veut ça. C'est trois (souhaits), sept (nains) et dix (tas de trucs). C'est ainsi. Commençons.

1. Une Gold Wing

Bah oui. Sur ton île déserte, c'est toi le Big Boss, le Président, l'Empereur-Dieu et le Peuple tout à la fois. Donc autant faire les choses en grand, non ? Le velouté du moteur, le silence de fonctionnement, le couple replet, les petits chromes discrets et classe, le siège qui filerait la honte à un coussin anti-escarres tellement il est confortable... la totale. Et les poignées chauffantes. Important. Il n'est écrit nulle part que cette île déserte est située entre les deux tropiques. Tu peux aussi bien te retrouver du côté de Terre-Neuve avec des T°C moyennes annuelles à un chiffre -positif, certes, mais un seul chiffre quand même.

2. Une mob

Re-bah oui. C'est bien, la Gold. Mais pour aller chercher les croissants du petit dej' à la boulange du coin, on n'a jamais fait mieux que la Bleue. Ça se conduit gaz en grand même la tête encore à moitié dans les bras de Morphée (pour être poli) tant ça se traîne et surtout, surtout, c'est super bon pour ton image d'Empereur-Dieu à perpétuité qui a su garder les espadrilles sur terre. La simplicité, c'est le raffinement ultime. Donc : la mob.

3. Une Trimph T 120

C'est qu'on s'enquiquine ferme sur une île déserte paradisiaque si on n'a pas entrepris une oeuvre grandiose comme la vérification, loupe en main, des théories sur le nombre de grains de sable sur une plage ordinaire dans les conditions standard de température et de pression. Donc une Triumph T 120. Ou toute autre Anglaise de la belle époque. Parce que la phrase "tiens, je ferais bien un petit tour avec la Tromphe" débouche invariablement sur quatre jours de mécanique intense pour essayer de faire tousser cette... noble mécanique, dirons-nous. 
Non, ya pas à dire. Si tu t'ennuies, adopte une Anglaise des années 60. Ou une Italienne des années 80 si ton truc c'est plutôt les énigmes électriques insolubles. Et tu ne t'ennuieras plus jamais du restant de ta vie.

4. Une Kawa H2R sans échappement

Le voisin le plus proche étant à environ trois ans de nage, plus de raison de s'encombrer de normes de bruit. Une clef de douze et hop ! Une H2R en échappement libre pour faire des runs sur cette piste d'aviation gentiment laissée là par une armée quelconque. À toi les vitesses folles entre les épaves de Consolidated PBY "Catalina" et de Mitsubishi A6M3-32 "Zero". Et si l'armée en question a été encore plus super-sympa, elle a profité d'un excédent financier inopiné pour te construire, dans un coin, une réplique presque exacte de l'autodrome de Montlhéry. Pour toi tout seul. Merci qui ?

5. Tu ne trouves pas que c'est suffisant, maintenant ?

6. Je te rappelle que les listes les plus courtes sont toujours les moins longues. M'enfin j'dis ça...

7. Non, non, tu n'as plus le droit de glisser Obi-Wan Kenobi dans la liste. C'était drôle, mais il y a vingt ans.

8. Plom plom plom. Tu crois que ça va se voir que j'ai carrément manqué d'inspiration pour les deux dernières motos et que j'ai tapé dans ce qui traînait au fond du catalogue ?

9. Pfiouuu... On est déjà à neuf ? Comme ça passe vite. Allez ! Un petit café pour me récompenser de mon effort.

10. Une caisse de tongs

Re-re-bah oui. T'es sur une île DÉSERTE. Ya pas de route et encore moins de pompe à essence. Alors qu'est-ce que tu vas faire de ces dix bécanes une fois qu'elles seront ensablées jusqu'aux cale-pieds et avec le réservoir à sec ? Des étendoirs à linge ? Des séchoirs à poisson ? Réfléchis deux secondes, gars. La bonne réponse pour cette histoire d'île déserte c'est pas une Gold Wing ou une Triumph, c'est une caisse de tongs et un carton de lotion solaire.

On lit de ces âneries sur le 'ternet, ch'te jure. C'est affligeant. Treize milliards d'années d'évolution, neuf extinctions majeures, douze mille ans de civilisation et tout ce que ça trouve à faire, c'est poster des questions complètement débiles.

Tiens, ça me déprime. Dans ma prochaine vie, je veux être réincarné en moteur Pantone.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 33204112
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Une motarde ne met jamais d'huile sur sa pizza

Message  g2loq Mar 25 Juil 2023 - 8:57

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 25.07.2023

Une motarde ne met jamais d'huile sur sa pizza

La Mini crache de l'huile sur la route

La MT-07 traverse la flaque, bascule, chute et glisse. Pourvu que personne ne lui roule dessus !

Samedi matin. La rocade est tranquille en ce début de juillet. Je vais à Chenôve pour trouver une nouvelle paire de gants d'été.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Une-mo10
Une motarde ne met jamais d'huile sur sa pizza (c) photo : Leeloo Thefirst

Je roule peinard dans ma file, légèrement à droite. À l'instant, je viens de me faire dépasser lentement par une nana en MT-07. On s'est fait coucou.

La Mini nous a doublé à la régulière. Puis, arrivée à vingt ou trente mètres devant moi, elle a commencé à fumer blanc sous le châssis. Ensuite, je l'ai vu tressauter, comme si elle avait roulé sur un débris, avant de lâcher un mélange d'huile et d'eau au sol, dans un gros nuage de vapeur. Elle a piqué vers la bande d'arrêt, coupant brusquement les deux files, laissant sur la chaussée une diagonale de fluide glissant. D'instinct, j'ai suivi son mouvement en chopant les freins. Vingt mètres. J'ai de la marge.

Moi, j'ai de la marge. Mais pas la nana en MT-07. Je la vois traverser la flaque luisante, feu stop allumé. Sa moto bascule immédiatement. Étincelles. Des bouts de plastique volent.

On fait quoi, en cas d'accident grave ? Avec des gens coincés dans des voitures et du sang partout ?

J'ai deux-trois idées, comme me ranger le plus vite et le plus loin possible pour ne pas ajouter d'obstacle, puis remonter la voie pour signaler l'accident à ceux qui approchent.

Je m'arrête tout contre le muret, béquille et descends. Je regarde vite derrière moi pour vérifier que je ne vais pas me faire percuter par une voiture roulant dans la BAU. J'hésite. Je me planque derrière le muret ou j'y vais ?

Je fais quoi si la nana à la MT-07 est vraiment amochée ? Si elle a une fracture ouverte ? Si elle saigne à flots ? Je fais quoi ?

Une voiture klaxonnante traverse la flaque d'huile et part en glisse, en travers, roues bloquées. Une autre pile et vient s'arrêter à cinq mètres de moi, en warnings. Il faut que je me bouge, là. Il faut que j'aille ramasser cette nana avant qu'elle ne se fasse rouler dessus.

Au moment de m'élancer, bizarrement, j'ai en tête l'image des pilotes aux 24 heures du Mans qui sprintaient jusqu'à leur machine lors des départs, dans le temps. Mais je ne vais pas bien loin : la nana à la MT-07 traverse la chaussée vers moi, à cloche-pied, en se tenant la jambe. Je cours pour l'aider.

Je l'attrape par la taille.

- J'ai mal ! Putain j'ai mal ! Ça fait mal !
- OK, OK. Il faut qu'on aille se mettre à l'abri, d'accord ?
- Ouais, ouais. Putain j'ai mal ! Putain !

Nous arrivons face au muret :

- Tu crois que tu peux passer par-dessus ? On essaye ?
- Je crois, ouais. Ah ! Merde ! J'ai salement mal !

Elle s’assoit sur le rebord et fait passer sa jambe valide par-dessus. Je l'aide à pivoter et à faire passer sa jambe blessée de l'autre côté.

L'occupant de la voiture arrêtée près de nous est au téléphone. Plus loin, la Mini fume toujours blanc. Donc : pas d'incendie. Le conducteur -pardon, la conductrice- est descendue s'est réfugiée elle aussi derrière le parapet.

Et maintenant, je fais quoi ?

- Putain, ça fait mal !

Son casque porte une méchante éraflure. Ne pas y toucher. Son cuir est griffé côté droit et arraché au niveau de l'épaulière. Je vois la coque en plastique.

Je retire mon casque et cherche son regard.

- OK. Je suis avec toi, OK ? OK ?

Je suis obligé de parler très fort pour couvrir le bruit de la circulation sur les voies d'en face.
La nana hoche la tête.

- Où est-ce que tu as mal ?
- Ma jambe, putain ! J'ai mal.
- OK. Tu me laisses regarder ? Et je te dis si c'est grave, d'accord ?

Elle fait de nouveau oui de la tête.

Son jean est lacéré. Elle a une grosse pizza sanguinolente qui part de la mi-cuisse et descend jusqu'à mi-mollet. La plaie est traversée de zébrures noires. Ça saigne, mais pas trop.

Je fais quoi, maintenant ?

Je me redresse. Je jette un oeil à sa jambe gauche : elle n'a rien. Elle porte des petites bottines de moto à lacet, toutes éraflées au bout.

- Ma moto ? Où est ma moto ?
- Elle est là-bas. J'irai la relever tout à l'heure, t'inquiète. Bon. Tu m'écoutes ?

La nana fait oui de la tête.

- Ça n'a pas l'air trop grave, OK ? T'as une grosse pizza sur la cuisse et le mollet, mais je ne vois rien d'autre. Tu ne saignes pas beaucoup. C'est bon ? T'as pigé ? Ça n'a pas l'air grave, d'accord ? T'as pas l'air d'avoir de fracture et il n'y a rien de coupé.

La nana continue de faire "oui" de la tête en grimaçant de douleur.

- Ton casque a morflé, donc on va laisser les pompiers te l'enlever, d'accord ?
- Ouais, ouais. Putain, j'ai mal !
- Tu as mal ailleurs ? Tu peux me dire si tu as mal ailleurs qu'à la jambe ?
- Non, non, ça va. C'est juste ma jambe.
- OK. Tu veux t'allonger ? Tu serais plus confortable ?
- Ouais, ouais.

Je l'aide à glisser au sol, la retenant du mieux que je peux.

- Je reste avec toi, OK ? Le temps que les pompiers arrivent. Ça devrait plus tarder : ils ne sont pas loin.

Elle fait oui de la tête. Je ne sais pas trop quoi faire alors je lui serre l'avant-bras, pour qu'elle sente une présence.

Et si elle est en train de faire une hémorragie interne, ça se voit à quoi ? Qu'est-ce que je fais ? Qu'est-ce que je fais si elle s'évanouit ? Je la réveille ? Je fais quoi ?

Une sirène ? Je me lève de derrière le parapet. Une ambulance. C'est vrai qu'il en circule beaucoup ici, avec l'hôpital tout proche. Je lui fais de grands signes. Elle s'arrête. Une femme descend du côté passager.

- Vous êtes blessé ? me crie-t-elle de loin.
- Moi, non. Mais elle, oui, dis-je en pointant le doigt.

L'ambulancière, munie d'une petite valise, saute le muret et vient s'agenouiller près de ma compagne d'infortune. Elle commence à lui poser des questions tout en tâtant divers endroits de son corps. Je m'écarte pour la laisser faire son travail.

Le chauffeur de l'ambulance s'approche :

- Vous avez vu d'autres victimes ?
- Non. La Mini, là-bas, a dû casser son moteur et a lâché de l'huile sur la chaussée. Cette motarde était juste devant moi et a chuté, mais je n'ai rien vu d'autre.
- Ça va, vous ?
- Oui, oui, moi je n'ai rien ; je ne suis pas tombé.
- D'accord. Je vais voir l'automobiliste.

Une nouvelle sirène dans le lointain. Une camionnette de pompiers s'engage sur la rampe de l'échangeur.

Je suis tenté de filer maintenant pour échapper à l'inévitable paperasse post-accident. Mais en même temps je suis son principal témoin. Il faudra bien que quelqu'un dise que personne n'aurait pu échapper à cette diagonale d'huile en travers de la route.

Qu'est-ce que je fais, maintenant ?

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Safe_134
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Et l'IA résoudra tous nos problèmes

Message  g2loq Mar 1 Aoû 2023 - 13:17

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 01.08.2023

Et l'IA résoudra tous nos problèmes

Marabout moderne, l'IA va résoudre tous mes problèmes

À la manière d'un marabout moderne, l'IA va résoudre tous mes problèmes. Je suis impatient qu'elle prenne place dans ma moto.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Ia-sol10
Et l'IA résoudra tous nos problèmes (c) photo : Tara Winstead

Dans la presse traditionnelle, qui n'est jamais aussi bonne pour prédire l'avenir que quand c'est arrivé le mois dernier, ça s'énerve du côté d'un truc que certains appellent l'Intelligence Artificielle, ou IA -qui ne se prononce pas comme le "ja" allemand sinon on passe pour un plouc.

Les martketoïdes étant à l'affût de n'importe quelle nouveauté pour fourguer des abattants de chiotte climatisés ou du dentifrice goût poulet pour chiens, j'imagine que l'IA va faire une entrée fracassante dans nos tableaux de bord d'ici peu. Enfin... Quand j'écris "d'ici peu", c'est un "d'ici peu" à l'échelle industrielle, hein ? Donc dans deux ou trois ans, quand ça sera devenu super ringard.

À la manière d'un marabout moderne qui tient ses dons de son grand-père paternel et peut résoudre tous tes problèmes (chance au jeu, réussite aux examens, retour de l'être aimé qui te suivra partout comme un petit chien et tout le toutim, aide au démarrage de ton Ural d'époque), l'IA peut véritablement résoudre tous ces problèmes dont tu ne soupçonnes même pas l'existence aujourd'hui.

Je guette donc avec une angoisse grandissante le premier constructeur de motos qui va nous fourguer ce biniou. Je crains le pire. Des retours de clignotants automatisés "grâce à l'IA" ? Une modification automatique de la cartographie d'allumage en fonction des conditions météo et de la circulation "grâce à l'IA" ?

Je crains le pire parce que je me souviens des voitures qui parlent. A la fin des années 80, le cerveau ravagé par une surconsommation d'épisodes de K2000, des ingénieurs se sont dit que ça serait une bonne idée d'avoir une voiture qui parle. Par exemple pour te signaler que ta porte arrière droite est mal fermée. C'était fantastique porte arrière droite mal fermée. C'était le futur porte arrière droite mal fermée. Bientôt, tout allait être comme ça porte arrière droite mal fermée. Cependant, pour une raison qui m'échappe, le système a été abandonné porte arrière droite mal fermée. J'en ai été fort triste porte arrière droite mal fermée, mais j'ai pu me réjouir de retrouver cette fonctionnalité fantastique dans les ascenseurs modernes vous êtes arrivé au deuxième étage.

Je ne suis donc pas impatient outre mesure de lire qu'une IA va bientôt couper mes clignotants à ma place vous êtes arrivé au deuxième étage. Ou qu'une IA va m'aider à choisir le meilleur itinéraire en fonction de paramètres personnalisés (c'est toujours "personnalisé") comme le prix de l'essence sur le parcours, l'état de la circulation vous êtes arrivé au deuxième étage, le kilométrage total parcouru par ma moto depuis la dernière révision et mon taux de glucose sanguin ce matin-là porte arrière droite mal fermée au deuxième étage.

Alors que moi, ce que je voudrais à la place de l'IA, c'est un bonhomme à peine plus futé que la moyenne qui décide que les motos qui sortent de ses chaînes de fabrication auront désormais des leviers réglables. Ou des rétros qui rétrovisent. Ou un compteur lisible même quand il fait jour. Ce genre de trucs, tu vois ?

Au train où vont les choses, j'apprécierais drôlement que l'IA soit remplacé par du PD. Du Pas Débile.

Peut-être que j'en demande trop ?

Ou bien est-ce l'expérience accumulée après un demi-siècle sur Terre qui me fait faire la moue quand je lis ces articles, tantôt extatiques, tantôt catastrophistes à propos de ces logiciels à peine moins idiots. Parce qu'en cinquante ans, j'en ai vu passer des articles de ce genre. À propos de tout : du climat, des yo-yos, des cartes Paumékon(TM), des économies de l'Asie du Sud-est, des privatisations, du Concorde, de Second Life, des chaînes de TV par satellite, de Tchernobyl, des nodules métalliques sous-marins, de la domotique ou du moteur à eau.

Prends une vieille collection de numéros de Science & Vie des années 80. Regarde les couvertures. Tous ces trucs tombés dans l'oubli qui, à l'époque, allaient changer nos vies. Plus tu remontes dans le temps, plus c'est ridicule.

Mais avant, il faut passer par cette phase un peu pénible où des gourous autoproclamés font des crises d'hystérie à propos d'un bidule qui fera ricaner dans cinq ans et hurler de rire dans vingt.

Si, à propos de l'IA, on pouvait faire directement ce saut de vingt ans dans le futur, ça me ferait des vacances.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 32361920
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  Maxrunner31 Mar 1 Aoû 2023 - 19:00

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 1094680642 La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 2179400268 La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 1353001645
Maxrunner31
Maxrunner31
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1711
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Pointe d'automne

Message  g2loq Mar 10 Oct 2023 - 10:02

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 10.10.2023

Pointe d'automne

C'est l'époque du retour de l'air qui pique le nez le matin, du pantalon de pluie sous la selle et des feuilles qui glissent

Tu connais : c'est l'époque du retour de l'air qui pique le nez le matin, du pantalon de pluie sous la selle et des feuilles qui glissent. L'époque des regrets et du temps qui passe vite, aussi.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Pointe10
Pointe d'automne (c) photo : Taryn Elliott

L'été tente d'encore y croire. Mais je ne suis pas dupe : je sais que l'automne a déjà planté ses nuages dans le ciel. Quelques jours ; deux semaines, tout au plus et nous y serons.

Je retire des feuilles jaunies de derrière le pare-brise de Cachalotte. Depuis que je suis tout petit, l'automne est la saison des regrets et de la prise de conscience accrue du temps qui passe, auquel rien n'échappe. Devant moi, je contemple cinq mois de pluie, de jours écourtés, de soleil rare, de gants mouillés, de buée sous le casque et de rond-points à traverser les fesses serrées par la trouille du gasoil.

Dans la cour de récré de l'école maternelle derrière chez moi, des mômes se courent après en pataugeant dans les rares feuilles tombées des quatre marronniers. Un zélé et laborieux employé doit balayer tous les jours, parce que les marrons y sont rares, privant ainsi ces gamins d'un des trésors de l'époque : les marrons brillants, à peine sortis de leur bogue qu'il faut ouvrir délicatement sous peine de s'y piquer les mains. Peut-être que certains remarqueront qu'aucun ne ressemble à un autre ; que chaque marron est unique : la graine de la dualité de l'Univers sera plantée dans leur tête.

Dans un mois, j'aurai renoncé à nettoyer Cachalotte après chaque sortie sous la flotte : ce serait en vain. Je me contenterai d'un coup de 80w90 au pinceau sur la chaîne et d'un coup de pschiit sur le pare-brise. Dans un mois, aussi, je vais regretter ma flemme estivale de dégotter une paire de pare-mains pour moins subir le froid et l'averse.

En attendant, je profite d'un début octobre en t-shirt.

C'est étrange comme en dix ans à peine, on est passé de "chic-chouette, c'est l'été indien" à "y fait chaud ! C'est trop horrible ! On va tous mouriiiiiiiiir !". Transformer le temps qu'il fait en bourbier politico-médiatique, fallait oser.

J'ai cependant une dernière petite balade à faire avant le retour de la pluie. Quatre heures avant le coucher du soleil, je grimpe ce petit raidillon de terre qui n'est praticable avec une moto de route que quand il n'a pas plu depuis de nombreux jours : exposé au nord, ses mares de boue ne sèchent que très lentement. Je béquille Cachalotte sur un dégagement bien damé où manoeuvrent les remorques à ridelles des coupeurs de bois.

Je finis à pied : le dernier pierrier est infranchissable autrement. Je débouche sur une lande dégagée où ne poussent que des arbres rabougris et des buissons bas. J'emprunte ce qui n'est pas vraiment une piste ; plutôt la trace d'animaux et de rares promeneurs qui viennent ici.

Je parviens au bord de la falaise. L'a-pic est modeste : quelques mètres à peine qui suffisent pour libérer la vue vers le couchant. La brise est imperceptible. Je respire des parfums végétaux que je ne connais pas. L'air semble épais, sirupeux. La température est neutre : je ne ressens ni chaud, ni froid. Je chasse du pied quelques cailloux pour m'asseoir sur une marche de calcaire.

Entre les lunettes et le léger voile atmosphérique, le soleil éblouit à peine.

Je suis un foutu sacré veinard d'être monté ici pile au bon moment. L'air. Le silence. Le soleil. Tout est idéal. Si j'avais une montre, elle aussi aurait pris son temps, en chuchotant les secondes sur un tempo étiré.

Je fais face à Râ, au père de toutes choses, ici. Quel foutu foutu foutu veinard je suis d'être assis sur ce bord de falaise, face au ciel argenté. Tic... tac... tic... et s'il n'y avait pas de tac, ensuite ?

Je suis resté là un long moment. J'ai vu des avions passer dans le ciel et des insectes vivre leur vie incompréhensible autour de mes bottes.

Quand le soleil a été à trois doigts au-dessus de la crête opposée, je me suis levé et je suis reparti vers ma moto.

J'ai eu cette pensée étrange en lançant le moteur :

" Maintenant, je suis prêt pour l'hiver".

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 24461262
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Le triste destin des petites bécanes

Message  g2loq Mar 24 Oct 2023 - 9:04

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 24.10.2023

Le triste destin des petites bécanes

Honda a lancé la XR 150 L, un mono à air tout simple pour faire le zazou

Bien sûr, nous ne l'aurons pas

Il y a quelques semaines, Honda a lancé aux Zuèsses la XR 150 L, un mono à air tout simple pour faire le zazou dans les chemins et enquiller pépère les vicinales. Bien sûr, nous ne l'aurons pas.

Douze chevaux et demi. Forcément, ça fait pas rêver, sur le papier. Jusqu'au moment où on te susurre à l'oreille le tarif de la bestiole : 3.000 balles.

À ce prix, tu te doutes qu'il a fallu faire l'impasse sur un paquet de bidules carrément vitaux, comme le contrôle de traction ajustable sur 4096 niveaux, le tableau de bord AMOLED de 120 pouces et les suspensions pilotées par l'IA de ton téléphone à refroidissement liquide.

À la place, tu as un bon vieux carbu de 22, une fourche d'un diamètre inférieur à celui de certains vélos de descente, un tambour à l'arrière et un réservoir de 12 litres, qui, dans les illusions des marketoïdes de chez Honda, promettent 600 bornes d'autonomie, à raison de deux litres au cent.

Ça ne te fait toujours pas rêver ?

Et pourtant...

Je regardais avec gourmandise les nombreux essais sur YouTube de ladite trapanelle, aussitôt accessoirisée façon rando-campeuse. Trois sacoches souples, des pare-mains, des rétros qui se replient facilement et... en bécane, Suzanne !

Une roue de 19 pouces à l'avant pour prendre les chemins blancs sans y penser, un pneu de 120 à l'arrière -la même taille qu'à l'avant de certaines 125- et un porte-paquet d'origine, bienvenu pour arrimer le barda. Un bidon Acerbis de 17 litres et tu rejoins Marseille sans voir une autre pompe à essence que celle de la porte d'Italie. Tu veux quoi de plus ?

Et pourtant...

Tu sais comme moi qu'elle ne sera jamais importée. Ce n'est pas tellement cette histoire de carbu : ceux qui ont imposé l'injection pour-tous-nous-sauver accordent par ailleurs des permis de construire à tout va sans moufter à propos du désastreux bilan carbone du béton et du ciment.

Non, la vérité c'est qu'une bécane comme ça se vendrait à cinquante exemplaires à tout casser en France : la poignée de farfelus dans mon genre qui comprennent tout de suite l'intérêt d'une 125 à peine gonflée au prix d'une chinoiserie douteuse.

Il y a peu, je lisais sur le forum les regrets de certains de ne pouvoir profiter du PCX 150, proposé entre autres en Italie. Pourtant, on peut acquérir en France le Kymco KRV 200 qui est exactement ça : un scooter 125 kité 175 officiel qui tient le 110 chrono avec un peu de vent de face. Pour une fois qu'on dispose d'un scoot à moteur fixe et bras oscillant ! Seul (gros) souci : il est 500 euros plus cher que le 300. Oups. S'ils en vendent 15 cette année, ce sera le bout du monde.

La vérité, c'est qu'en France, le marché hors 125 démarre à 600 cm3, malgré les barrières administratives artificiellement mises en place pour-nous-sauver-la-vie. Le A2 est vécu comme une punition -à quand la même pour les bagnoles, bridées à 60 chevaux pendant deux ans après le permis, qu'on rigole?

Même les excellentes 400 et 500 dont on dispose ne sont vues que comme des 125 à peine améliorées et dont il faut se débarrasser au plus vite pour accéder aux "vraie" motos -alors que pour avoir une CB 500 qui va plus vite, il suffit de garder sa CB 500 post-permis, de faire un stage de conduite et hop ! On enfume de la MT et de la Z après s'être aperçu qu'une "bête" 500 est un sacré foutu outil entre de bonnes mains.

On ne peut pas dire que l'exemple vienne d'en haut : si Rossi et ses potes se tiraient la bourre sur des 250 trois-cylindres et pas des roquettes sol-sol de 280 chevaux à peine fond de quatre à deux fois la vitesse maxi sur autoroute française, le marché aurait une autre tête. Il est bien loin, le temps où tu pouvais acheter le mardi en concession la moto qui avait remporté la manche du championnat le dimanche d'avant.

Enfin... que veux-tu ? On ne peut pas en vouloir aux mômes qui passent leur permis de faire "comme les grands", d'avoir des pots d'échappement qui font prout-prout, des moteurs qui font vroum-vroum et de faire des roues arrière entre deux feux rouges, puisque c'est ça qui fait pousser le zizi, apparemment.

Tout ça pour dire que la XR 150 L, c'est mort. C'est bien dommage pour les esthètes farfelus, ceux qui savent reconnaître du premier coup d'oeil une bécane pour chemins blancs et noirs, ces petits cubes au grand coeur, conservés au garage d'où ils regardent défiler les plus grosses, les plus puissantes, les plus à la mode.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 39165511
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty A la recherche du blouson d'hiver

Message  g2loq Mar 5 Déc 2023 - 11:06

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 05.12.2023

A la recherche du blouson d'hiver

Froid, moi, jamais !?

Je galère pour trouver un blouson moto pour l'hiver. Un truc assez chaud pour faire les douze bornes qui me séparent du taf' par à peu près tous les temps et qui ne me coûte pas trois semaines de salaire. Je n'ai pas trouvé mieux que l'anorak Décatruc.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le-blo10
Trouver un blouson (c) photo : Pavel Danilyuk

En route une semaine sur deux à quatre heures du mat', mon blouson a une importance vitale pour faire les douze bornes qui me séparent de l'usine, d'autant que je passe par un petit vallon bien frisquet où stagne de la brume collante. Le blouson "d'hiver" acheté l'année passée est au mieux un vêtement de mi-saison ; à peu près étanche, certes, mais inutilisable sous 5°C. La doublure de mon blouson moto est un pauvre truc avec un nom biscornu mais qui protège keud'...

Jusqu'il y a peu, je refusais de rouler sans blouson à coudières et dorsale, mais le froid de ces derniers jours m'a poussé à adopter les deux anoraks InterGo Décasport portés l'un sur l'autre. Comme le froid passe encore par les fermetures à cause de la vitesse, j'enfile par dessus un sur-blouson de pluie. Et là... miracle. Je n'ai plus froid du tout. Mais en cas de gamelle, je suis quasiment à poil.

D'où cette question : ils pourraient pas juste ajouter des coques sur mes deux anoraks cousus l'un à l'autre et hop j'ai plus froid ? Qu'est-ce qu'il y a de dur là-dedans ?

J'ai le souvenir qu'il y a quelques années, Dainese faisait des espèces de hauts de pyjamas à dorsales, coqués et moches, à porter sous un blouson quelconque. Mon pote Hervé en avait acheté un après s'être pété l'épaule en essayant d'expliquer la priorité à droite à une jardinière en fibrobéton. Mais je n'aime pas trop l'esthétique CRS, c'est pénible à enfiler quand je porte un pull et ça prendrait trop de place dans l'étroite armoire de mon vestiaire où mon casque rentre à peine.

J'ai regardé sur quelques sites de fringues en ligne. Mais je n'aime pas commander ce genre de trucs à l'aveuglette. Tiens : comment je fais pour vérifier que les poches sont des poches pour hommes et pas pour femmes, comme sur leurs pantalons, vu qu'elles n'ont pas besoin de se gratter les roupettes discrétos de temps en temps ?

En boutique, ce n'est guère mieux. Impossible de savoir, là, comment ces blousons tiennent au froid. Je pourrais mettre cher, mais cher, ça veut rarement dire mieux. Le blouson d'hiver, c'est l'inverse du string dont le prix augmente de façon inversement proportionnelle à la quantité de matière. Ils sont bardés d'étiquettes en carton avec des images et des noms compliqués avec des ™ au bout qui font iech' quand on essaye le blouson parce qu'ils se bloquent dans la fermeture ou viennent te claquer dans la figure. Et puis j'ai regardé la vidéo de Fortnine à propos du Gro-tesque™ et son marketing qui pue l'huile de serpent*.

Pis faut voir la tête de ce qu'ils vendent. On a droit à du Dark Vador Replica ou du Kéké++ et parfois du violet ou du rose pour dire au tarmo : "ici, tu es chez les tarmottes, mec, dégage". De l'autre côté de la travée, il y a les vestes 3/4 pour mecs qui traversent tous les matins le Ténéré via Guadalcanal pour aller taffer à La Défense. Avec des popoches partout -il doit bien y avoir neuf kilos de popoches et huit cents grammes de zip et de scratch, ce qui est un exploit technique sur un zonblou qui en pèse quatre.

Ça m'énerve, les scratchs. Ça se colle à la jugulaire et aux mousses de joue du casque. Ça peluche les cols de mes pulls. Ça se prend dans les scratchs de mes gants. C'est quoi, le problème, avec les pressions ? Le pire, c'est ma veste de pluie 3/4 dont le scratch fait toute la longueur de la fermeture. Quand je me désape, ça fait scratch-scratch-scratch pendant sept minutes le temps que je déscratche le bouzin.

Alors maintenant, je mets du scratch doux sur mes scratchs qui scratchent pour qu'ils arrêtent de faire "scratch" - ou quand le problème recèle déjà sa solution.

Mais n'empêche, je ne suis guère avancé, avec mon histoire de zonblou d'hiver.

Alors j'ai fait comme je fais parfois quand j'ai un problème : j'ai tout posé sur mon lit et j'ai regardé comment faire avec ce que j'ai déjà dans mon armoire avant d'aller acheter du neuf en magasin -un vrai truc d'écolo anarcho-révolutionnaire, ça.

Voyons voir...

- Ça, c'est mon blouson d'hiver qui protège du bitume mais pas du froid.

- Ça, c'est ma doudoune Décasport, qui protège du froid mais pas du bitume.

Si je vire la doublure inutile du zonblou, ça me laisse de la place pour enfiler d'abord la doudoune, puis le blouson, puis, s’il flotte, la sur-veste de pluie.

Et voilà !

Je me demande pourquoi je me suis enquiquiné avec cette histoire de zonblou d'hiver alors que la solution est si simple, en fait.

* ou snake oil, célèbre arnaque américaine du 19e siècle.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Gl180037
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  chris5 Mar 5 Déc 2023 - 12:20

Le sketch quand je roulais par tous les temps et même l'hiver... c'était les gants... j'avais toujours froid au mains... enfin je continue mais maintenant je me suis embourgeoisé j'ai 1.. pardon 2 voitures donc l'hiver c'est voiture...... sauf quand on me dit vient à Pau ce we, un 1er février, avec au départ de Toulouse 0° et par autoroute et de la neige à l'arrivée...... d'ailleurs j'avais doublé un gars en Gold ce jour là qui roulait au ralenti... pas un gars des environs de Toulouse c'est certain....  lol! lol! lol! 


Bref j'en ai eu des paires de gants hiver... ben à part les manchons affraid
chris5
chris5
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 812
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 64

http://www.daelim125-forum.fr/phpBB2/index.php

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Une Cachalotte pour Nathalie

Message  g2loq Mar 19 Déc 2023 - 8:50

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 19.12.2023

Une Cachalotte pour Nathalie

"J'ai trop peur pour monter à moto".
En une phrase, la selle passager de Cachalotte a perdu tout attrait. Mais est-ce vraiment fichu ?

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Une-ca10
Une Cachalotte pour Nathalie (c) photo : Lucas Gasparotto

Il est des jours particuliers où les événements s’affolent, se pressent, serrés, touffus. Comme ce jour où, le matin, Agnès m'a dit "non" -gentiment, certes, mais non quand même. Alors mes volets d'ailes et d'empennages se sont arrachés et j'ai décroché, toute sustentation enfuie, droit vers le sol.

Or, c'est un de ces jours particuliers où les événements se pressent, s'affolent. En voyant ma tête, Éric m'a dit :

- Viens quand même avec nous ce soir. On n'est pas nombreux. Ça va te changer les idées.

J'ai dit oui.

Dans le troquet, je léchouille un Perrier-grenadine en bout de table, pas vraiment à l'écart, mais pas vraiment là non plus. À l’extrême opposé de la tablée est assise une grande blonde que je ne vois pas pour la première fois, mais à qui je n'ai jamais parlé. Je ne sais pas d'où elle vient.

Fifi, assis tout exprès à côté d'elle, est sous le charme : il en fait des caisses. Il roucoule et trucule et rigole trop fort. En face, Jean-Lou surenchère. Pauvre jolie blonde. Mais je ne suis pas d'humeur à la tirer de ce traquenard : c'est une grande fille, qu'elle se débrouille, après tout.

Il est maintenant près de onze heures. Le troquet va fermer. Je bâille. Cette journée m'a rincé. Un petit silence flotte, un court moment. Je lève les yeux et croise le regard de la belle blonde du bout de la table.

Et là... il s'est passé quelque chose. Quelque chose de très étrange. Comme si en un instant, en un battement de paupière, je lui avais raconté toute ma vie et que j'avais tout appris de la sienne. Mais pas avec des mots. Avec des... trucs bizarres, des glyphes, des symboles qui valent chacun cent mille paroles. Un clignement d'œil et tout est achevé.

J'en suis éberlué. C'était quoi, ça ?

Des raclements de chaises. Certains se lèvent : il est temps de partir. Je suis le mouvement. Blousons et casques. Gants et tours de cou. Ma fascinante blonde n'a rien de tout ça : elle doit être à pied, ou en voiture. Fifi et Jean-Lou s'entêtent, maintenant debout. Jean-Lou, surtout, qui a nettement franchi les limites de sa bulle d'intimité. Elle recule, puis fait adroitement le tour d'une table pour se mettre hors d'atteinte. Elle se réfugie sous son gros bonnet fuchsia.

J'hésite. Un battement de cœur.

Je n'hésite plus.

Je me fraye un chemin vers elle. Je ne la quitte pas des yeux. Elle me voit et soutient mon regard. J'ai peu de temps, avant que nous ne soyons emportés par la foule. Je lui dis, très vite, dans un souffle, penché vers son oreille pour que personne n'entende :

- Vous aussi, vous avez senti ?

- Oui.

- Revoyons-nous demain ? Ici ?

- D'accord.

Je la regarde mieux. Le ciel, les jours joyeux, emprunte la couleur de ses yeux.

En un instant, j'ai retrouvé mes volets et mes gouvernes et je remonte à la verticale, droit vers l'azur, manche au ventre, gaz en grand, +15 de boost à l'admission, à en arracher les ancrages moteur.

Le cœur a une curieuse manière de faire de la place, n'est-ce pas ?

Mais nous sommes là pour parler bécane. Pourtant, c'est mal parti :

"J'ai trop peur pour monter à moto. Je ne me sens absolument pas en sécurité à rouler aussi vite avec rien autour de moi pour me protéger".

Cela sonne le glas de Cachalotte, de sa grosse selle passager, de son couple pour deux, de ses valoches pour les voyages, de son amortisseur indulgent.

Pourtant...

Pourtant je pourrai quand même faire quelque chose. Quelque chose d'un peu osé.

Alors nous sommes descendus au parking souterrain. J'ouvre la porte du box. Je sors ma machine pour qu'elle la voie mieux.

- Voilà, c'est Cachalotte, ma moto.

- Elle est grosse. C'est un scooter ?

- Non, ça en a l'air, mais c'est bien une moto. Je l'ai choisie pour pouvoir rouler à deux. La selle est confortable. Tiens, essaye.

Je monte à bord, relève la béquille et lui dis :

- Pour monter, tu peux soit lancer la jambe derrière, soit enjamber. Ensuite, tu poses tes pieds là et là, sur les cale-pieds. Monte !

Elle s'exécute. Assise, elle cherche un moment sa position.

- Ça va, je ne suis pas trop mal installée.

- Pour te tenir, tu serres mon bassin entre les jambes. Si on avait des casques, il faudrait faire attention à tenir ta tête, mais là, tu peux faire quelque chose de tout à fait inhabituel : poser la tête sur mon épaule.

C'est bizarre d'être à moto et d'avoir des mèches de cheveux qui me chatouillent la joue.

- Si j'appuie sur ce bouton, le moteur se lance.

Vroum ! Le sifflement caverneux du twin remplit le garage. Je hausse la voix pour me faire entendre :

- Ici c'est le compte-tours ; là c'est la poignée de gaz. Ce n'est pas comme en voiture.

Je fais monter le régime. 2.500 tours, c'est bien suffisant. Le moteur gronde. Elle ne dit rien, le menton toujours posé sur mon épaule, les bras autour de mon ventre.

- Si j'appuie ici, ça fait klonk.

Klonk !

- Et j'ai enclenché une vitesse. Et si je tourne la poignée de gaz...

Cachalotte démarre doucement. Je l'ai senti sursauter.

- Ça avance tout seul, au ralenti. C'est comme en voiture. Mais c'est plus sec à l'accélération. Accroche-toi.

Elle se raidit dans mon dos. J'ouvre le plus doucement que je peux. Mille cinq cents tours, pas plus. Il ne faut pas que je lui fasse peur. Nous avançons au pas dans le parking.

Même pour moi, c'est étrange de rouler tête nue, de sentir les commandes sans les gants. Les poignées me donnent l'impression d'être toutes fines.

- Ça va ?

Elle fait oui de la tête. J'arrive près de la porte du parking. J'amorce un demi-tour prudent puis je repars dans l'autre sens, en roulant un peu plus vite, peut-être vingt à l'heure. L'air froid donne une impression de vitesse. Arrivé près de l'entrée de mon box, je freine doucement, m'arrête, passe au point mort et coupe le moteur.

- Pour descendre, tu glisses ton pied gauche au sol, puis tu envoies la jambe loin au-dessus de la partie arrière en te tenant à moi pour garder l'équilibre.

Je sors la latérale et descends à mon tour.

- Voilà. Tu as fait un tour de moto dans ta vie.

Je replace derrière son oreille une mèche de cheveux, dérangée par le vent de la course. Mon adorable blonde avec ses yeux couleur de ciel joyeux.

De l'index, elle me met une petite tape sur le nez et me dit, sur un air de faux reproche, en souriant :

- T'es un p'tit malin, toi.

- Oh... tu n'imagines même pas à quel point.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 33176227
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty La fin de l'attachée de presse

Message  g2loq Mar 30 Jan 2024 - 9:33

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 30.01.2024

La fin de l'attachée de presse

Quand l'ère des machines vous plongent dans la matrice

Plutôt pilule bleue ou rouge ?

Ah ! L'attaché de presse ! Cette créature fantastique du monde des relations publiques, ce magicien qui transforme les nouvelles barbantes en pépites dignes de faire la "Une" des journaux. Armé de son stylo, dopé au café force 10, affichant perpétuellement un sourire aussi éclatant que ses communiqués de presse, l'Attaché de Presse est le génie qui jongle avec les mots pour faire briller la nouvelle même la plus fade auprès des journalistes, donnant au polyéthylène recyclé l'éclat de l'or 24 carats.

Cette espèce en voie d'extinction se voyait naguère comme la gardienne des secrets bien gardés, la maîtresse des mots, la faiseuse d'histoires palpitantes. Et ce n'est pas toujours facile de parler des miracles de la fée du logis ou du balai bien placé. C'est aussi parfois un métier qui attend des pourboires des utilisateurs, jetés sans un regard dans une sébile, ombre de scribouillards qui parfois recopiaient simplement leurs papiers pour faire croire à un article alors qu'il s'agissait d'un simple communiqué. Mais aujourd'hui, mes amis, c'est un adieu joyeux à ces temps révolus, car l'ère de l'Intelligence Artificielle est arrivée. Et au vu des communiqués de presse reçus désormais par la rédaction, il semble que les attachés de presse aient déjà été remplacés dans le grand théâtre des relations publiques robotisées.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 La-fin11
La fin de l'attaché de presse (c) photo : Moe

Autrefois, ces créatures fugaces se faufilaient pourtant dans les couloirs des rédactions, jonglant avec des mots et des phrases élaborés pour présenter leurs clients sous le jour le plus flatteur possible, de la moto élevée au rand d'égérie au t-shirt brodé façon Dior. Mais voilà, ces temps-ci, les voici remplacés par des lignes de code, bien plus efficientes. Les attachés de presse se sont transformés en reliques de la mort, à la merci d'une intelligence artificielle qui peut pondre un communiqué de presse plus rapidement qu'on ne peut dire "vous êtes viré".

Et qui donc est le nouveau chouchou du monde des RP ? Eh bien, rien de moins que notre ami ChienKPT. Et lui est en odeur - de sainteté - chez de nombreux constructeurs. Finis les attachés de presse essayant de trouver des angles astucieux ou de peaufiner des titres accrocheurs pendant des heures. Je relis encore ce titre de communiqué de presse reçu vendredi 26 janvier dernier à 11h36 : "Ensemble, atteignons de nouveaux sommets*". Tout un programme ! Maintenant, une machine peut faire tout ça en un clin d'œil, sans même une tasse de café pour l'accompagner et sans une larme de ses yeux noisette. Et à l'heure des coupes sombres dans les budgets et du temps passé autour de la machine à café, l'économie est substantifique.

Écrire un communiqué de presse ? Pff, voilà bien une tâche d'un autre temps, réservée aux humains de jadis, ceux qui -pouah !- avaient du temps à perdre. La preuve, certaines agences de presse ne prenaient même plus le temps d'écrire un communiqué : elles envoyaient une fiche technique aussi sexy qu'une brosse en bois certifié FSC. Maintenant, ChienKPT peut générer du contenu en masse, d'une manière qui ferait rougir d'envie n'importe quel attaché de presse qui se respecte. Des messages accrocheurs ? Des anecdotes émouvantes ? Des jeux de mots subtils ? Tout cela appartient maintenant au royaume des souvenirs.

Mais, mes amis, ne pleurons pas trop vite sur la perte supposée de cette oh combien noble profession. Car au fond, l'attaché de presse peut encore trouver un rôle dans ce monde de bits et d'octets. Non plus comme le scribe des mots parfaits, mais comme l'être humain authentique qui sait tisser des liens, entretenir des relations et comprendre les subtilités de la communication humaine. Et c'est d'ailleurs peut-être même l'essence même du métier, celle qui a cependant été perdue par beaucoup depuis longtemps. Car le spam de communiqués de presse a remplacé depuis longtemps une visite ou même coup de fil amical. Alors que c'est justement la visite ou le coup de téléphone qui lie les hommes.

Si l'IA peut très bien écrire un communiqué de presse à donner des frissons (ou au moins quelques gigaoctets de données intéressantes), elle ne peut pas en fin de compte remplacer l'humain qui ressent, qui empathise, qui crée des relations. Et c'est l'humain qui restera toujours au cœur de toute bonne histoire. C'est comme sur le Repaire des Motards, on parle des motards qui parlent aux motards et non pas des motos qui parlent aux motos.

Pourtant, c'est trop tard : la fin de l'attaché de presse est déjà une réalité, au vu du nombre de marques qui ont mis fin au contrat les liant à leur agence de presse l'année dernière, pour... "intégrer désormais en interne la gestion de la presse". Interne... à la machine surtout. Vous ne pourrez plus dire qu'un article vient d'un dossier de presse ou d'un communiqué de presse. Il n'y a plus de communiqué de presse. Tous les journalistes un peu réfléchis ont fini par s'en apercevoir. Et déjà que les communiqués de presse étaient de moins en moins lus et encore moins utilisés, ils vont disparaître d'eux-mêmes**, par manque d'intérêt généralisé. L'Attaché est libre désormais. À sa place, il ne reste que la matrice.

Vous prendrez plutôt la pilule bleue ou la rouge ? Et d'un autre côté, qui veut d'une machine pour l'apéro ? 
Cheers!

note : 
* ceci est un vrai titre de communiqué de presse reçu effectivement le vendredi 26 janvier à 11h36. Et c'est par pure humanité que l'on ne vous indique pas de quel constructeur moto européen majeur il s'agit.

** seul 1% des communiqués de presse sont utilisés, souvent simplement pour une info, sur le Repaire des Motards (et naturellement, ils ne sont jamais utilisés pour être recopiés)

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 29419815
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Le KPOK

Message  g2loq Mar 6 Fév 2024 - 8:38

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 06.02.2024

Le KPOK

Le Kpok ou Cyckoliterator

"Autoportrait"

Le Kpok ou Cyckoliterator, est un motard majestueux originaire des régions centrales de France que l'on peut même retrouver sur certaines pentes d'Europe, évolution humaine du dahu comme l'humain vient du singe, permettant de comprendre au premier coup d'oeil la différence d'origine et surtout d'évolution darwinienne entre les deux.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le-kpo10
Le KPOK (c) photo : Ashutosh Sonwani

Le Kpok ou "Cykloliterator" plonge ses racines non pas du Kapokier comme on pourrait le croire aisément mais de "Cyklo" qui vient du grec κύκλος (kuklos), signifiant "cycle" ou "cercle", faisant référence au motard sur sa moto, tandis que "literator" vient du latin "literator", signifiant "écrivain", formé à partir de "littera" qui signifie "lettre" ou "écriture".

Avec sa silhouette imposante et sa plume spectaculaire, le Kpok est un élément emblématique du monde motard où il prospère depuis des décennies.

Ce géant de la motardie peut atteindre une hauteur remarquable de plus de 1,70 mètres, avec un buste chétif et une poigne de fer pour accélérer à fond de deux (petit pas). Ses longs bras agrippent sauvagement le guidon pour piloter autant de motos que voulu dans une motoersité riche et variée.

Le Kpok est connu pour son ton léger, extrait de son jus acide. Il se consomme d'ailleurs à une température très précise de 2 degré. Ce motard, doux au toucher mais incroyablement résistant, est traditionnellement utilisé pour écrire des kroniks, afin de rembourrer l'humour, déplacer des routes et lutter contre le CT et surtout la morosité ambiante. Il possède une force intérieure et une résilience qui lui permettent de faire face aux défis de la vie quotidienne, hormis celui de la Kronik parfois inachevée. C'est un individu unique et essentiel à son écosystème, qui a cependant beaucoup de mal à se reproduire, malgré sa Pulsion Motarde Assouvie. Il faut dire que peu de personne l'on vu et même pas aperçu. On pourrait croire qu'il n'existe même que dans l'imaginaire de quelque irréductibles motardus foromus (foromus, venant de phéromone, de pherein (transporter) et hormon (exciter)) lié au parfum très spécifiques de certains posts, là pour transporter dans un état seconde voire exciter certains trolls de passage.

Le Kpok s'est développé lentement mais sûrement, prenant le temps de s'enraciner profondément dans la route des roadbooks kafkaïens (allitération en k, essentiel au développement du KpoK). Il grandit et évolue au fil du temps, acquérant de l'expérience et de la sagesse - quoique sur ce dernier point, rien ne soit moins sûr - à mesure qu'il traverse les différentes étapes de sa section (car oui, le kpok a sa propre section réservée, de 25 ans d'âge).

Le Kpok est aussi un botaniste, car on le rappelle le botaniste possède des connaissances approfondies en floristique (science des fleurs et capacité à en faire) et en systématique (détermination et classification des espèces, d'où son intérêt pour l'étude des kékés et autres espèces en milieu naturel). En tant que botaniste, je suis particulièrement préoccupé par le sort de l'espèce endémique Homo Motardus, communément appelée le motard. Cette espèce, autrefois répandue dans la France entière, est aujourd'hui en voie de disparition en raison de quelques associations motophobes et de quelques Motordus Connys, perdant ainsi son habitat naturel et notamment les trottoirs. Le Kpok ou Cykloliterator joue un rôle crucial dans cet écosystème en tant que gardien du monde motard et protecteur de la biodiversité. Son mode de vie harmonieux avec la route et sa connaissance profonde des bouclards font de lui un acteur essentiel dans la préservation des écosystèmes motards.

Le Kpok, est par contre vulnérable aux pressions extérieures exercées par l'exploitation politique et le développement électrique. Il est donc impératif de prendre des mesures pour protéger cette espèce unique et précieuse et veiller à ce qu'elle puisse continuer à prospérer dans son environnement naturel.

En conclusion, le Kpok est un élément essentiel de notre écosystème. Sa préservation est non seulement cruciale pour maintenir l'équilibre urbain et routier, mais aussi pour préserver la diversité et la richesse du Modus Motardus, qui n'est pas mou. En tant que botaniste et défenseur de la route, je m'engage à sensibiliser le public à l'importance du Kpok et du Cykloliterator et à œuvrer pour leur préservation à long terme. Il est en effet de notre responsabilité collective de préserver ce trésor de la biodiversité pour les générations futures.

note : 
Le Kpok n'a bien sûr rien à voir avec le kapok, cette fibre végétale que l'on tire de fruits de plusieurs arbres de la famille des Bombacaceae et notamment du Kapokier ou Ceiba pentandra, aussi appelé fromager. Mais on n'en fera pas tout un fromage non plus.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 30169323
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  Jogold15 Mar 6 Fév 2024 - 11:25

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 4138970908 cool vive le KPOK   La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 3605879242 La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 1494443654 La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 3346527013
José  La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 2620413033
Jogold15
Jogold15
Membre connaisseur...
Membre connaisseur...

Messages : 164
Date d'inscription : 21/11/2023
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  chris5 Mar 6 Fév 2024 - 11:27

Je crois qu'on a perdu le KPOK La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 2072541550
chris5
chris5
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 812
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 64

http://www.daelim125-forum.fr/phpBB2/index.php

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Le Faiseur de motos

Message  g2loq Mar 13 Fév 2024 - 9:54

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 13.02.2024

Le Faiseur de motos

Le Rédacteur en Chef ou Rédac' Chef : définition

Une bestiole mythologique

De toutes les bestioles mythologiques, le rédacteur en chef est sans doute le plus mal compris. Pourtant, c'est lui qui a façonné le paysage moto tel que nous le connaissons. Procédons à sa dissection.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le-fai10
Kronik : Le Faiseur de motos (c) photo : Sammie Sander

Sous l'influence désastreuse du cinéma, le public imagine le rédacteur en chef soit sous la forme d'un Yoda à mocassins à glands et costume de velours côtelé de couleur incertaine, éventuellement avec une grande écharpe rouge pour compléter l'ensemble, soit -selon l'âge et la culture cinématographique du motard concerné- un mélange de Jonathan Jameson (le red'chef de Spider Man) et de Ben Bradlee (Les hommes du Président).

Cette image d'Épinal n'a bien sûr rien à voir avec la réalité. Le red'chef n'est ni un vieux sage qui connaît toutes les ficelles du métier ni un braillard qui fait trembler les murs (et les stagiaires) de la rédaction avec ses accès de colère -caricature du patron-sévère-mais-avec-un-grand-coeur-dans-l'fond qu'Hollywood affectionne. La réalité est bien plus terre-à-terre. Le red'chef, c'est soit le médiocre le plus ambitieux de la rédac', soit le pauvre gars qui n'a pas vu le coup venir et qui n'a pas osé dire "non" quand on lui a proposé le poste -erreur funeste.

Car en disant "oui", le tout nouveau red'chef se retrouve dans le triste rôle du confesseur/garde-chiourme/arbitre de l'équipe de bras cassés égotiques semi-alcooliques et de pousse-mégots prétentieux mais sans talent qui constitue ce que certains appellent pompeusement "la rédaction".

Cependant, ce serait aller bien vite en besogne de ne voir dans le red'chef qu'une sorte de sergent-chef en fin de carrière, affecté à la 7e Compagnie du 12e Bataillon de Peigneurs de Girafe.

Car le red'chef est bien le personnage le plus important du monde de la moto -après Soichiro Honda, évidemment.

En effet, c'est lui qui décide quelles motos seront mises sous le nez de motardus simplex et ce que ses rédacteurs diront à leur sujet.

Le red'chef est un faiseur de motos. Pas un fabricant : un faiseur. Ce qui change tout.

C'est lui qui va décider si le Journal va consacrer seulement deux pages ou bien plutôt six à la dernière Triumph 400. Si cette dernière revient deux mois plus tard dans un comparatif face à la Royal Enfield Hunter 350 et la Kawasaki Ninja 400, puis au printemps dans le dossier "quelle moto pour débuter ?" ou le "Top 10 des motos pour aller chercher le pain". Ou si, au contraire, elle est laissée de côté et n'apparaît plus jamais dans les colonnes après le premier article. Ce qui changera radicalement la perception de la petite Tromphe dans l'esprit de motardus simplex.

Je ne serais pas étonné que l'on constate dans les faits que les motos les plus populaires et donc les plus vendues sont celles qui bénéficient de la couverture presse la plus régulière -un peu comme le (sale) type qui est élu président est celui dont parle le plus les journaux -ce qui en dit long sur l'abyssale bêtise et l'absence de culture politique crasse de nos compatriotes.

En choisissant quels sujets seront traités, quelles motos seront essayées, dans quels dossiers, sous quel angle, le red'chef façonne le paysage moto. Il ne change rien à la réalité, il ne modifie pas les machines, il ne les rend ni pires ni meilleures, mais il fait mieux que ça : il a le pouvoir de changer la manière dont nous les percevons ; ce que nous disons d'elles ; la hiérarchie mentale des bécanes en concession.

Et ça, c'est un foutu super-pouvoir.

Oui, mais...

L'arrivée de l'Interweb a sacrément secoué le cocotier mondial et foutu par terre bon nombre d'organisations, dont les journaux. Le rôle de red'chef a bien changé depuis quarante ans. Chose impensable ne serait-ce qu'au milieu des années 80 : tout attaché de presse un tant soit peu sérieux a le 06 de tous les journalistes qu'il fréquente. La frontière entre la rédaction et le monde extérieur s'est amincie. Elle est devenue bien plus perméable. Ce n'est plus le sanctuaire farouchement indépendant du siècle dernier.

Enfin, GoPro est venu mettre un grand coup de latte dans tout ça, puisque maintenant Léa-Kévin Duboulet, avec une caméra collée sur le casque, peut se prendre pour un journaliste en postant ses exploits du quotidien ("Je GRILLE un feux ROUGE sous le néz des FILCS OLL LOL étoile-étoile-licorne-pétard-cadeaux-cadeau"), engrangeant ainsi un nombre de vues impressionnant, inversement proportionnel à l'étendue de son vocabulaire et la profondeur de ses analyses.

Et paf, le sanctuaire farouche (il faut dire les choses comme elles sont).

Le red'chef façon Ben Bradlee, le vieux singe à-qui-on-la-fait-pas équipé en standard d'un détecteur de coups fourrés infaillible, a quasiment disparu. Il a été remplacé soit par un triste comptable chargé de la mission impossible qui consiste à faire du fric avec un journal (d'où la blague dans le milieu : comment devient-on millionnaire ? On est milliardaire, puis on rachète un journal), soit un petit jeune persuadé que lérézosoçio ne sont pas l'union de la futilité et de la vanité et qu'il faut "y être".

Il y a quasiment trente ans, Netscape entrait en bourse. À l'époque, on aurait traité de parfait cinglé quelqu'un qui aurait parlé du monde tel qu'il est aujourd'hui, avec Internet qui a tué les journaux, la radio, la télé (ceux-là ne survivent que grâce aux subventions de l'État parce que ce sont des vecteurs de propagande encore fonctionnels), les vidéo-clubs, les cartes routières, les vide-greniers, les cartes postales, les appareils photo, les guichets de gare, les montres, les guides touristiques, les collections de disques, les employés de banque, le fax, le bouche-à-oreille, les magasins rigolos, les postiers, les téléphones sans mode d'emploi et les magazines de cul.

Et, aussi, les rédacteurs en chef.

Qui reprendra le rôle laissé vacant de faiseur de motos ?


La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 28256737
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Et le créateur créa et le média fût

Message  g2loq Mar 20 Fév 2024 - 9:15

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 20.02.2024

Et le créateur créa et le média fût

La Création d'un sanctuaire motard: une épopée en sept périodes

L'évolution d'un média moto à travers les sept étapes de la Création

Un média, ce sont des hommes, voire un monde peuplé d'hommes et de femmes, de l'attaché de presse au rédacteur en Chef et c'est aussi une oeuvre de création, que l'on peut retrouver à travers sept étapes, de la création à une histoire de passion, de dévotion et de croissance.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Et-le-10
Et le créateur créa, et le média fût (c) photo : Eduardo Braga

Dans l'œuvre de la presse, il y eut un jour la création de ce média dédié à l'univers de la moto. Nous pouvons y contempler le reflet d'une intention divine, un acte de création orchestré par une force supérieure. Tel le Créateur qui, dans sa sagesse infinie, donne naissance à l'univers en sept jours, ainsi ce média s'est épanoui en sept étapes marquantes, chaque phase étant une manifestation de la volonté divine.

Au commencement, il y eut la création du serveur et des fondations techniques (merci à un autre créateur que fut Linus T.), une étape fondamentale où les éléments de base furent mis en place, formant le terreau fertile sur lequel reposeraient les futurs développements. Tel un artisan façonnant son œuvre, le Créateur érige ainsi les fondations solides sur lesquelles reposera son média, assurant ainsi sa stabilité et sa pérennité.

Puis vint le moment où le contenu fut insufflé dans ce média naissant, des érudits vinrent enrichir ses pages, telles des écritures sacrées. Tel un scribe écrivant sur les tablettes de l'Histoire, le Créateur rédige alors des conseils avisés, des guides de référence, des essais objectifs et des dossiers rigoureux, offrant ainsi une mine d'informations précieuses à quiconque s'aventure sur les routes de la moto. Et les écrits sont tels des pains nourrissant la soif insatiable des preux lecteurs.

À mesure que le média prenait forme, des services furent instaurés pour répondre aux besoins des fidèles lecteurs, offrant ainsi des outils et des ressources pour nourrir leur passion commune. Tels des artisans confectionnant des outils précieux, le Créateur développait des services utiles et pratiques pour les motards, les accompagnant dans leur parcours et répondant à leurs besoins.

Les jeux furent également conçus pour divertir et éduquer, symbolisant la capacité de l'homme à exprimer sa créativité et son ingéniosité. Le jeu apporte alors une dimension ludique et divertissante à l'expérience du média. Tel un joueur d'échecs positionnant habilement ses pièces, le Créateur propose ces jeux qui stimulent l'esprit et renforcent le lien communautaire et renouvelant la maxime historique Panem et Circenses.

Puis vint le temps de la communion, où une communauté fervente se rassembla autour du média, échangeant idées et expériences dans des forums animés, tissant ainsi des liens spirituels forts et durables. Les motards purent désormais échanger, partager leurs expériences et s'entraider. Tel un rassemblement de fidèles autour d'un temple, la communauté du média s'est forgée, unissant les passionnés de moto dans une même quête de savoir et de camaraderie.

Le Créateur réunit enfin des talents variés pour enrichir et faire prospérer son média. Tel un chef d'orchestre dirigeant ses musiciens, le Créateur guida son équipe vers l'excellence, tirant parti des compétences de chacun pour atteindre des sommets. L'équipe, formée de membres dévoués et talentueux, œuvra ensemble dans un esprit de collaboration et de fraternité, tel un clergé dévoué à sa mission sacrée.

Enfin, des partenariats furent forgés avec d'autres entités - des événements motos majeurs comme les Grands Prix moto, les 24h du Mans, le championnat du Monde Superbike, le championnat de France des Rallyes, les Coupes Moto Légende, le salon de la moto de Paris, le salon du deux-roues de Lyon, le salon Moto Légende, le Café racer Festival, Iron Motors, les 12h de Magny-Cours, les 8h de Spa, les WERC - partageant la même vision et les mêmes valeurs, scellant ainsi l'alliance de ce média avec d'autres acteurs de la communauté motocycliste. Tel un diplomate négociant des alliances, le Créateur établit des partenariats stratégiques qui renforcent la portée et l'influence de son média.

Au bout de ces 25 années, le Créateur avait achevé son œuvre. Il bénit ce jour : il le sanctifia et il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait faite.

Ainsi, au terme de ces 25 années de création, le média sur la moto est désormais la plus grande base de connaissances dans son domaine, offrant un refuge où chaque motard peut trouver réponse à toutes ses questions et échanger avec ses pairs. Tel un phare dans la nuit, il guide et inspire désormais ceux qui cherchent à explorer les vastes horizons de la moto, témoignant ainsi de la grandeur de l'œuvre du Créateur. Le Média est devenu une véritable arche de savoir, offrant refuge et éclairage à tous ceux en quête de vérité et d'illumination dans le monde de la moto.

En contemplant cette œuvre de création, nous sommes amenés à reconnaître la main invisible du Créateur, guidant chaque étape du processus avec une bienveillance et une sagesse infinies. Dans ce média, nous voyons le reflet de son amour pour la connaissance et la communauté et nous nous inclinons devant sa grandeur et sa générosité. Amen.

Quaeritur Fratres Mei


La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 12131440
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Kronik : Le futur du motard : entre chair et métal

Message  g2loq Mar 27 Fév 2024 - 8:23

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 27.02.2024

Kronik : Le futur du motard : entre chair et métal

L'évolution du motard et la naissance des cyborgs de la route

Quand la passion te colle à la peau, elle devient toi

La moto est une histoire de passion, de passion qui colle à la peau, transformant profondément l'homme qui monte dessus en un être totalement différent. Et quand la passion ronge l'individu et que l'être aspire à devenir autre chose, la transformation, voire l'évolution darwinienne apparaît.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Evolut14
Evolution du motard

Et c'est alors que le motard est sur le point de franchir une nouvelle frontière, The Final Frontier : celle de la fusion entre l'homme et la machine. Oui, vous avez bien lu. Imaginez un instant un motard, mi-homme mi-moto, parcourant les routes avec une aisance et une fusion avec son destrier qui défie l'entendement. Et ce n'est plus une vision du futur, de la science et de la technologie, c'est déjà demain. Parce que la réalité rejoint de plus en plus la fiction.

Avec les avancées spectaculaires de la science et surtout de la médecine, les motards vont pouvoir bénéficier des dernières innovations en matière de cybernétique. Fini les accidents de la route causés par une mauvaise appréciation des distances ou une réaction trop lente. Grâce à des implants cybernétiques, les motards pourront voir leurs réflexes décuplés et leurs capacités physiques augmentées, transformant ainsi chaque virée en une véritable aventure hors du commun, grâce au mélange 2T entre la technologie la plus avancée et le pur plaisir de la liberté sur deux roues.

Si l'évolution passera d'abord par un exosquelette motorisé, permettant au motard de piloter véritablement désormais sa moto avec une précision chirurgicale et une force surhumaine, l'étape suivante passera par la fusion propre entre l'homme et la machine. Ce ne sera plus juste une IA que l'on pourra consulter sur son tableau de bord avec toutes les assistances électroniques. Des récepteurs neuronaux intégrés dans le cerveau permettront de contrôler directement sa machine par la pensée, faisant du motard le maître incontesté de la route, capable de fendre l'air à des vitesses supersoniques tout en sirotant un café. Des membres artificiels ultra-résistants remplaceront ceux perdus lors d'accidents ou fatigués par l'usure du temps, offrant une résistance et une durabilité bien supérieures à celles de la chair humaine.

Cette évolution comportera l'énorme avantage de créer de nouveaux métiers là où l'IA tend à en supprimer, rétablissant un équilibre dans le rapport entre l'homme et la machine. Les concessionnaires évolueront également pour devenir autant des garagistes que des informaticiens et des programmateurs de fonctions. Il restera le risque de se faire pirater par un motard rival, qui pourrait reprogrammer la moto pour vous emmener faire un tour du monde à la vitesse de la lumière.

Bien sûr, la route vers la cybernétique n'est pas exempte de défis. Mais une fois surmontés, les avantages pour les motards seront considérables. Fini les douleurs dorsales après de longues heures passées en selle. Fini les risques de fracture en cas de chute. Les cyborgs de la route pourraient défier les lois de la physique et repousser les limites de l'exploration urbaine et des longs trajets sur les autoroutes.

Derrière cette vision futuriste se cachent quelques questions éthiques et morales. Jusqu'où l'homme peut-il aller dans sa quête d'amélioration et d'augmentation de ses capacités ? Sommes-nous prêts à accepter des individus mi-humains mi-machines sur nos routes ? Et qu'adviendra-t-il de la relation entre l'homme et sa moto lorsque celle-ci deviendra une extension de son propre corps ?

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le-fut10
Le futur du motard : entre chair et métal, la naissance des cyborgs de la route

Quoi qu'il en soit, une chose est sûre : le futur du motard moitié Terminator moitié Easy Rider s'annonce excitant. Entre chair et métal, les cyborgs de la route pourraient bien être les nouveaux pionniers de l'aventure urbaine et des grands espaces. Mais souvenons-nous toujours que derrière chaque machine se cache un être humain, avec ses désirs, ses peurs et son désir de liberté. Et peut-être, dans cet avenir étrange et merveilleux, c'est là que réside la véritable essence de la conduite à moto.


La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 32361925
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Le Blues du motard (+vidéo)

Message  g2loq Mar 16 Avr 2024 - 10:08

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Sef
Bon, pour la plupart d'entre vous, il suffira de remplacer "vingt-cinq" par "cinquante" dans la 1ère strophe, quoi !  La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 1797587972

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Min-l167
par Koud'Pied o'Kick | 16.04.2024

Le Blues du motard

Plongée dans l'âme du Blues : exploration d'une musique aux racines profondes

Les paroles de la chanson de votre hit préféré : le Blues du motard du Repaire

Depuis des décennies, le blues résonne dans les cœurs et les esprits de millions de personnes à travers le monde. Cette musique, née dans les champs de coton du sud des États-Unis au cours du XIXe siècle, a su capturer les émotions les plus profondes de l'âme humaine et les exprimer à travers des mélodies poignantes et des paroles riches en sens, jusqu'à représenter aussi l'âme des motards d'aujourd'hui (paroles et musique en fin de kronik).

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le-blu10
Le Blues du motard

Le blues trouve ses racines dans la souffrance et l'oppression des Afro-Américains, descendants des esclaves africains. Les premiers bluesmen exprimaient leur peine, leur douleur et leur désir de liberté à travers des chants improvisés, accompagnés de simples instruments tels que la guitare, l'harmonica ou le banjo. Ces mélodies plaintives, imprégnées de l'histoire tragique du peuple afro-américain, ont formé les bases du blues tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Le delta du Mississippi, avec ses vastes champs de coton et ses plantations, a été le foyer de nombreux musiciens de blues légendaires. Des artistes comme Robert Johnson, Charley Patton et Muddy Waters ont émergé de cette région, apportant avec eux leur propre interprétation du blues. Leurs chansons, empreintes de l'âme du sud, ont captivé les auditeurs et ont inspiré des générations de musiciens à travers le monde.

Au fil du temps, le blues s'est répandu bien au-delà des frontières du delta du Mississippi, influençant de nombreux genres musicaux, notamment le rock, le jazz et le soul. Des artistes comme Eric Clapton, Jimi Hendrix et B.B. King ont popularisé le blues à l'échelle mondiale, introduisant de nouveaux sons et styles tout en préservant l'essence même de cette musique authentique.

Ce qui rend le blues si unique, c'est sa capacité à exprimer les émotions les plus profondes et les plus complexes de l'âme humaine. Du chagrin à la joie, de la colère à l'espoir, le blues offre un espace sûr pour explorer et exprimer toutes les nuances de l'expérience humaine. En écoutant du blues, on peut ressentir une connexion intime avec les artistes et les histoires qu'ils partagent, créant ainsi une expérience musicale profondément personnelle et significative.

Pour de nombreux motards, le blues est bien plus qu'une simple musique ; c'est un compagnon de route fidèle qui accompagne chaque voyage sur deux roues. Les mélodies lancinantes et les paroles profondes du blues résonnent parfaitement avec l'esprit de liberté et d'aventure qui anime chaque motard. Que ce soit en roulant sur les routes sinueuses du delta du Mississippi, en parcourant les grands espaces sauvages ou en enchaînant les virolos des volcans d'Auvergne, le blues offre une bande-son qui renforce l'expérience de chaque balade.

La relation entre le blues et la moto va bien au-delà de la simple association de deux passions. Le blues, avec son langage universel de la douleur et de l'espoir, incarne l'esprit rebelle et indomptable du motard. Il évoque le désir de liberté, l'amour de l'aventure et le refus de se conformer aux normes établies. En ce sens, le blues est devenu en soi un symbole pour le Repaire des Motards et sa communauté dédiée à l'exploration de nouveaux horizons et à la célébration de la culture motarde sous toutes ses formes.

Ainsi, que ce soit en écoutant les accords envoûtants d'un bluesman légendaire ou en partageant des histoires autour d'un feu de camp après une longue journée de concentration comme "la Tortue", le blues continue de rassembler les motards du monde entier. Il représente non seulement une musique, mais aussi un mode de vie, une philosophie et un état d'esprit qui transcendent les frontières et les différences. Et c'est cette connexion profonde entre le blues et la moto qui continue d'inspirer et de nourrir l'âme de chaque motard, où qu'il soit sur la route de la vie.

Le blues continue de résonner dans nos cœurs et nos esprits, rappelant l'importance de la musique comme moyen d'expression et de connexion humaine. À travers ses mélodies envoûtantes et ses paroles poignantes, le blues nous invite à plonger dans les profondeurs de l'âme humaine et à explorer les mystères de notre propre existence. Que vous soyez un passionné de musique ou simplement un motard curieux, laissez-vous emporter par le son du blues et découvrez la richesse et la beauté de cette musique intemporelle renforcée encore avec cette chanson spéciale de l'Heureux Père des Motards.

Le clip du Blues du motard



Les paroles de la chanson du Blues du motard

(Strophe 1)
Sur la route depuis vingt-cinq ans,
Le vent dans les cheveux, le monde devant,
Un motard solitaire, l'âme vagabonde,
Cherche sa voie sur le bitume du monde.

(Refrain)
Oh, roule, motard, roule sous le ciel grand,
Rencontre tes frères sur le Repaire des Motards,
La liberté t'appelle, ne regarde pas en arrière,
Car la route est ta maison et la moto ta lumière.

(Strophe 2)
Il a vu des visages, des sourires, des pleurs,
Partagé des histoires, des peines, des bonheurs,
Dans chaque ville, un ami, dans chaque regard, un frère,
Sur le Repaire des Motards, pas d'étranger sur terre.

(Refrain)
Oh, roule, motard, roule sous le ciel grand,
Rencontre tes frères sur le repaire des motards,
La liberté t'appelle, ne regarde pas en arrière,
Car la route est ta maison et la moto ta lumière.

(Pont)
Et quand le soir tombe sur les routes infinies,
Il chante le blues des motards, l'hymne des libres esprits,
Sa voix résonne dans le vent, mélodie sans âge,
Un chant de liberté, qui traverse les nuages.

(Refrain)
Oh, roule, motard, roule sous le ciel grand,
Rencontre tes frères sur le Repaire des Motards,
La liberté t'appelle, ne regarde pas en arrière,
Car la route est ta maison et la moto ta lumière.


La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Syzl
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Vieux motard que jamais

Message  g2loq Mar 28 Mai 2024 - 8:06

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 U1042_68
à mes amis Jean-Bernard, Sergio, et quelques Autres...  Wink

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le_rep90

Vieux motard que jamais

Je ne sais plus quand, je suis devenu un vieux motard

L'important, insensiblement, a tourné au superflu.

Je ne sais plus quand, je suis devenu un vieux motard. L'important, insensiblement, a tourné au superflu. L'excitation a fait place à une indifférence polie.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Vieux-11
Vieux motard que jamais

Il paraît qu'il faut que j'écrive une Z'Humeur sur les nouveautés 2024. Me voilà bien embêté : je n'ai fichtre aucune idée de ce qui a pu sortir de "nouveau" ces derniers mois. Ah, si ! La CRF est passée de 250 à 300 cm3 depuis peu, non ? Mais je ne suis pas curieux d'apprendre que les CB 500 ont été rebaptisées NSR 500 ou je ne sais quel autre désastre marketing.

Je deviens vieux : toutes ces histoires m'indiffèrent chaque année un peu plus. Je me moque de ne pas rouler sur la dernière machine à la mode, celle qui va faire causer à la terrasse du café quand je vais me pointer avec, les pneus encore luisants de neuf -ou bien cette génération à laquelle je n'appartiens plus a délaissée jusqu'au rituel de présentation aux potes de la nouvelle moto, remplacé par... que sais-je ? Une vidéo avec des licornes et des étoiles ? Un post sur un rézosoçio écrit tout en capitales ?

Ah... j'ai vieilli. Je n'ai plus besoin de m'enchaîner au mât pour résister aux sirènes du marketing. La nouvelle Z 1400 GS Pro Max Goldorak Edition ? Mouais... Elle fait quoi de mieux qu'une Transalp type RD10 ? Et puis j'ai tendance à froncer le nez de méfiance quand le mode d'emploi du tableau de bord est livré lui aussi sur palette.

Avec l'âge, tout va plus vite -c'est fou comme les semaines filent ! Alors j'imagine qu'on en vient naturellement à écarter le superflu, le clinquant. C'est plus difficile de nous faire faire la grimace. À la manière des vieux chats, la circonspection vire à la manie. On sélectionne la météo et le degré d'enridement du bitume. Mieux vaut cinquante bornes bien choisies que trois cents au hasard -c'est qu'elle fait 230 kilos, la mémère ! Si je la fous au tas, je ne suis pas sûr d'arriver à la relever seul, avec mon épaule qui en a marre.

L'enthousiasme. C'est ce que l'on perd en premier. Et c'est tragique. Je m'en aperçois quand je passe le long de la cour de récré de l'école d'à côté : les mômes qui piaillent, courent et sautent partout, tout entiers à leurs jeux sans cesse renouvelés. Dire que j'étais comme ça... Et maintenant ?

Maintenant ça fait iech' de sortir la moto quand il risque de pleuvoir, par flemme d'avoir à la nettoyer ensuite. Je n'aime pas trop non plus quand il fait froid : il me semble que mes mains s'engourdissent plus vite qu'avant. Je mets du temps à choisir mon blouson -forcément, j'en ai plusieurs. Je prends une paire de gants de rechange au cas où. Quand ai-je commencé à renâcler à l'idée de faire un petit tour de moto juste pour le plaisir ?

J'imagine que c'est ainsi que meurent les motards, dans un "ouais... bof...". Quand la moto dans le garage devient un poids, un objet encombrant qu'il faut contourner pour sortir la tondeuse ; quand on la regarde en se disant "il faudrait que je la revende..." sans que vienne la suite : "...pour m'acheter celle-là". Non. La revendre juste parce qu'elle prend de la place, après avoir perdu sa fonction.

Est-ce triste ? Même pas. C'est une étape. Comme j'ai abandonné mes petites voitures, mes livres de la Bibliothèque Verte, mes 45 Tours, mes rollers, ou troqué ma mob' pour une 125 sans un regard en arrière.

Je patiente au feu rouge. À ma gauche, quatre motards se sont arrêtées, moteur vrombissant. Je remarque leurs casques bariolés. Ils se chamaillent et s'interpellent... comme moi, comme nous à l'époque. Une Katoche, une MT-07 et... c'est quoi, cette marque ? Je n'arrive pas à déchiffrer le logo.

Le feu passe au vert. Ils démarrent en tirant la première, un peu en vrac, en faisant les zazous. Je les suis du regard.

- Ça ne te manque pas ? me demande l'adorable blonde aux yeux de ciel d'été assise à côté de moi, dans le siège passager.

- Non. Il y a un âge pour tout et ce n'est plus le mien.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Rereet50
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty La presse (moto) est morte il y a trente ans

Message  g2loq Mar 11 Juin 2024 - 9:09

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le_rep90
par Koud'Pied o'Kick | 11.06.2024 à 07:30

La presse (moto) est morte il y a trente ans

J'ai une date précise pour le faire-part de décès

Ce jour-là, tout a pété et personne ne s'est aperçu de rien

La presse moto est morte il y a trente ans. J'ai une date précise pour le faire-part de décès : le 9 août 1995. Ce jour-là, tout a pété et personne ne s'est aperçu de rien.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Mort-d10
La presse (moto) est morte il y a trente ans

C'était pile cinquante ans après Hiroshima -l'entrée dans l'ère atomique : le 9 août 1995, Netscape Communications entrait en bourse et annonçait l'ère Internet. Sa durée de vie n'aura guère été plus longue que celle d'une bombe nucléaire de l'époque : en cinq ans, c'était fini ; AOL avait cassé son jouet. Comme Little Boy, Netscape a laissé, à sa manière, un champ de ruines.

Trente ans plus tard, le nihilisme ambiant se soigne à coup de Tik-Tok, des logiciels font chanter du NTM à Frank Sinatra et tout téléphone digne de ce nom se doit d'avoir un appareil photo qui efface les rides. Pour exister, il faut être un "tueur de...". Un tueur d'iPhone, un tueur de Tesla, une tueuse de GS 1400.

Or, s'il y a bien un truc que Netscape a tué, c'est bien la presse en général et la presse moto en particulier.

Mais revenons en 1995. Dans un coin de ma toute première rédaction, rue Geoffroy-Marie, 9e arrondissement, je bascule l'interrupteur à l'arrière du modem 56k Global Village du poste Internet officiel de la boîte. Crachouillements électroniques divers. En cette fin d'après-midi, je lance Netscape Navigator pour jeter un oeil aux derniers communiqués de presse postés sur PR Newswire et sur le sommaire de Yahoo News. Je donne aussi les premiers coups de scie à la branche sur laquelle je suis assis.

PR Newswire est une entreprise américaine assez vieille (1924) qui a fait son beurre sur la diffusion de communiqués d'entreprises. En débutant la publication de ces derniers sur Internet, elle a cassé le quasi-monopole de la diffusion d'informations de la presse traditionnelle. Yahoo News, de son côté, a fait de même avec des articles de presse, disponibles pour tout quidam doté du matériel et de l'abonnement nécessaire. eBay, enfin, a planté son clou dans le cercueil d'une autre source de revenus pour les journaux : les petites annonces.

Jusqu'en 1995, un journal avait trois principales sources de revenus : les abonnements et ventes en kiosque, les petites annonces et la publicité. À partir de 1995, les deux premières vont disparaître, en commençant par les petites annonces. Aujourd'hui, il ne reste plus que la pub -ou ce qu'il en subsiste.

On doit tout ça à Netscape : avec Navigator, je consulte les premiers Bulletins Boards, ancêtres de ces forums qui vont faire disparaître les pages "technique" des magazines moto puisque j'ai maintenant sous les yeux la méthode pour remonter sans RMT les clapets d'échappements de ma RD 350 4LO -avec des photos !

Avec Firefox, qui naît des cendres de Netscape après son sabordage par AOL, je peux accéder à ces tout nouveaux sites de diffusion de vidéos postées par des amateurs : Dailymotion et YouTube. Après les petites annonces et les pages "technique", les essais moto vont en prendre un coup à leur tour : une caméra vidéo et hop ! Je filme ma moto en 480p ; non seulement j'explique sur le forum comment remonter les clapets d'échappement de ma RD, mais en plus je montre en vidéo comment s'y prendre !

Avançons encore d'à peine dix ans et voici les premiers drones qui mettent à la portée du contribuable standard des prises de vues réservées jusqu'à présent aux chaînes de TV officielles. Un gars, tout seul dans sa cambrousse, peut faire mieux que TF1, parce qu'il ne parle que de RD 350 à la communauté des RDtroiscentcinquantistes -qu'est-ce que tu veux faire contre ça ?

Les constructeurs moto l'ont bien compris : plutôt que de mettre de gros budgets communication pour faire la promotion de leurs machines via les magazines, ils ont mis le paquet sur leurs sites web (souvent à *****, car pensés par des publicitaires) et jettent parfois quelques piécettes à des amateurs aux talents variés sous forme d'essais-minute par le biais de leurs concessionnaires -tu n'as qu'à voir ce que peuvent faire sur YouTube, seuls dans leur coin, un 330mm ou un Lunaris ; j'aime bien leur travail : c'est propre et efficace et sans doute suffisant pour une majorité de motards.

Si je récapitule : les petites annonces, c'est mort ; les abonnés, c'est mort -plus personne ne paye pour de l'information- ; les pages "technique" c'est mort, puisqu'il y a des tutoriels photo ou vidéo partout ; les essais, c'est mort, merci Lord Puma et les autres ; la pub, c'est mort.

Bon... la presse moto, c'est mort, donc ?

J'ai bien peur que oui. En trente ans, la presse a perdu ses privilèges ; elle n'est plus le seul canal de diffusion d'information à la disposition du public ou des marques. C'est même devenu un canal mineur, puisque le gros de l'information moto utile est sur YouTube et l'information débile sur Facebook et Tik-Tok.

La suite ? Je laisse à un autre le soin de l'écrire.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Petit304
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  boris-jc Mer 12 Juin 2024 - 0:06

C'est malheureusement vrai pour TOUTE la presse. Pas seulement spécialisée...

V

_________________
"Moi, quand on m'en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile."
Raoul Volfoni
boris-jc
boris-jc
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 1095
Date d'inscription : 28/02/2021
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Le Dernier Virage

Message  g2loq Mar 2 Juil 2024 - 8:30

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 94FzSx
Adios amigo !

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Le_rep90
par Koud'Pied o'Kick | 25.06.2024 à 07:30

Le Dernier Virage

Le voilà. Le Dernier Virage.

Après, ce sera la ligne d'arrivée avec le drapeau à damier et je serai Champion du Monde. 
Et après ?

Le voilà. Le Dernier Virage. Après, ce sera la ligne d'arrivée avec le drapeau à damier et je serai Champion du Monde. Et après ? Ce sera fini.

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Fffff214
Le Dernier Virage (c) photo : Pixabay

Vouf ! Dernier tour. Le stand m'a panneauté "P1" : je suis en première position, avec une insolente avance. J'ai tout donné. Je suis à bout. Je voudrais que ce soit déjà terminé. Il faut pourtant que je tienne jusqu'au bout, jusqu'au dernier mètre. Un champion qui perd tout dans le dernier virage, ça s'est déjà vu. Faut faire gaffe. Mais je suis au bout.

J'y suis enfin, dans ce fameux Dernier Virage. Je fais tout bien : tirer la deux à fond, puis passer la trois du bout de la botte -faudrait pas louper la vitesse, ça serait trop bête. Je redresse doucement, bien large -mais pas trop. Je vois déjà le type qui tend le drapeau à damier du haut de la tour du Starter. Encore 280 mètres. 200 mètres. La voie des stands, à droite. 100 mètres. Fond de quatre. Ligne d'arrivée : vouf !

Je ne vérifie même pas par-dessus l'épaule : je sais que je suis seul. Qu'il n'y a personne derrière moi au Championnat de la chronique moto. Enfin... je ne pense pas ; je n'ai rien lu nulle part. Peut-être existe-t-il un KPOK argentin, ou grec, ou malgache qui enchaîne les éditoriaux hebdomadaires ? Je ne sais pas.

Encore un tour de roue et j'aurai franchi la ligne d'arrivée. Je serai Champion du Monde de mon petit championnat personnel. Nous n'étions pas bien nombreux à courir, de toute façon. Il y a eu Fred Tran Duc, bien sûr. Et puis une certaine Géraldine qui publiait à l'époque sur fr.rec.moto et qui faisait des trucs bien. Il y a eu Serge Martin, ici même. Franck Le Boucher qui écrivait depuis le Japon. Quelques blogs qui ont disparu. Lolo Cochet, mais on ne joue pas dans la même catégorie, lui et moi.

Et la Kronik. 25 ans de Kronik (1999-2024). Six cents textes, à la louche, depuis les débuts avec David. Ça peut paraître beaucoup, mais en fait non : même pas 6 Mo de fichiers en mettant tout bout à bout. À peine deux MP3. On est bien peu de chose, finalement.

Je ne suis pas triste : je suis parfois devenu fou à me pousser à écrire les trois paragraphes qui manquent ; je suis de plus en plus bloqué pour trouver une chute, LA chute ; j'ai travaillé sur tellement d'histoires pour caler au bout d'une demi-page -tu verrais le bazar dans le dossier "Kroniks inachevées" sur mon disque dur ! Cela mériterait une ou même plusieurs Kroniks à brak !

Je m'arrête avant d'avoir l'impression de me répéter -j'ai horreur de me répéter. Je m'arrête avant de devenir lourd. Je m'arrête avant d'en être réduit à chiper les idées des autres, ou de demander à ChatGPT d'en trouver pour moi -la honte.

Encore un tour de roue et ce sera fini.

Je ne rejoindrai pas dans leur retraite Mike Doohan et Kevin Schwantz et Barry Sheene et Julien Enjolras et Jean-Marc Delétang et et et et et et... Parce que moi, personne ne me connaît, à part une poignée de potes. Je ne signe pas de posters ou de casquettes ou de paires de seins.

Peut-être que c'est tant mieux, dans le fond.

Je raccroche mon clavier et je n'ai pas de micro sous le nez pour me demander comment ça fait. Pas de rétrospective de ma carrière. Pas de kronikologues pour dire qu'il y aura un "avant" et un "après" ou je ne sais quel truc censé faire intelligent. Pour sûr que c'est tant mieux, en fait.

Je préfère faire ça moi-même. Ce sera plus court :

Bon, ben... voilà. Nous y sommes.

C'était mon Dernier Virage.

Merci et bonne route à toi, camarade.

Des bisous ?

KPOK -out.


La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Fggggg31
Ne dites pas à ma mère que je suis co-admin chez FGILa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Admin11 Elle croit que je suis gogo-dancer dans un bar gayLa Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Lun13
g2loq
g2loq
Co-administrateur
Co-administrateur

Messages : 22385
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  chris5 Mar 2 Juil 2024 - 11:19

Ça va nous manquer  pale
chris5
chris5
Membre incontournable !
Membre incontournable !

Messages : 812
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 64

http://www.daelim125-forum.fr/phpBB2/index.php

Revenir en haut Aller en bas

La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards - Page 5 Empty Re: La Kronik de Koud'Pied o'Kick du Repaire des Motards

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum